Ceinture de Kuiper

De CreationWiki
Ceinture de Kuiper
Schéma de NASA montre la distance présumée du Nuage d'Oort en comparaison aux planètes du système solaire, la Ceinture de Kuiper, et l'orbite de Sedna.
La Ceinture de Kuiper, ou la Ceinture de Edgeworth-Kuiper, est une zone immédiamment au-delà de l'orbite de Neptune et inclut tous les objets en orbite autour du Soleil qui restent entre 30 au et 50 au distants du soleil. C'est la collection individuelle la plus large d'objets trans-neptuniens connus.[1] Le nom est en l'honneur de Gerard P. Kuiper, l'astronome qui en 1951 a formé d'abord l'hypothèse concernant l'existence de cette zone et son rôle possible comme hôte et source des comètes de période courte.[2][3] De références occasionnelles mentionnent Kenneth E. Edgeworth comme ayant formé une hypothèse d'une source écarté de comètes de période courte en 1943, avant que Gerard P. Kuiper a publié sa communication.[4][5]

La définition de la ceinture de Kuiper apparaît assez perplexe. Quelques astronomes apparaissent à utiliser les termes « objet de ceinture de Kuiper » (en anglais, Kuiper belt object, abrégé en KBO) et "objet trans-neptunien » (en anglais, Trans-Neptunian Object, abrégé en TNO) pour se reporter à la même classe d'objets.[1][6] Ce n'est pas exacte. Un objet trans-neptunien est aucun objet ayant un axis semi-majeur plus haut que celui de Neptune. Un objet de la Ceinture de Kuiper est un objet qui reste entre 30 au et 50 au distant du soleil. Ainsi la Ceinture de Kuiper est sous-ensemble des objets trans-neptuniens.[7]

La confusion des terms TNO et KBO persiste, et quelques astronomes utilisent le terme « CKBO » pour le terme anglais classic KBO pour référer à aucun objet restant dedans la borne stricte de la ceinture de Kuiper.[6]

Reconnaissance

Techniquement, le premier objet appartenant à la ceinture de Kuiper de se découvrir était Pluton en 1930. Le prochain objet de se découvrir était Charon, la lune de Pluton, en 1978.[8] Mais la première découverte qui a causé la communauté astronomique à reconnaître la ceinture de Kuiper comme vraie collection de corps dans le système solaire était cela de 1992 QB1 en août 1992.[8]

Constitution

Le nombre d'objets que la ceinture de Kuiper contient est perplexe. Jewitt estime que la ceinture contient plus que 70.000 objets[1], mais la corroboration indépendant de ce nombre se manque singulièrement. Parker[9] a compté 651 jusque janvier en 2003. En outre, Jewitt dit que les 70.000 objets qu'il estime ont de diamètres de 100 km ou plus. Wilson[8] ceux appelle « super-comètes » ainsi soulignant qu'ils sont beaucoup plus larges que vraies comètes.

Delsanti et Jewitt[10] estiment maintenant que la masse totale de tous les objets dans la ceinture de Kuiper ne peut être plus que une dixième partie de la masse de la Terre. La base primaire de ce nouveau devis est que les objets de la ceinture de Kuiper se sont connus maintenant être beaucoup plus lumineux qu'on a supposé originellement, et plus lumineux que les membres de la famille jovienne de comètes.

La constitution de ces objets est crue être similaire à celle des planètes naines Pluton et Éris.

La Théorie des Comètes de Période Courte

Les comètes de période courte incluent toutes les comètes ayant de périodes moins que 200 années.[11][12] Presque toutes de celles sont en orbites progrades, et leurs orbites ne s'inclinent que légèrement à l'écliptique.[13]

Le consensus presque-universel parmi les astronomes seculaires est que la ceinture de Kuiper est la source des comètes de période courte. Mais le témoignage de l'observation courante pose plusieures problèmes pour cette théorie. Pour le premier point, comme Delsanti et Jewitt ont admis, la masse totale de la ceinture de Kuiper se limite sévèrement—à dix pourcent de la masse de la terre, y compris les masses de Pluton et sa lune Charon. Pour le deuxième, les objets connus à exister dans la ceinture de Kuiper (pourtant combien il y aurait) ont de diamètres de 100 km ou plus, beaucoup plus que la diamètre d'aucune tête de comète. Pour le troisième, même les 70.000 objets que Jewitt estime que la ceinture de Kuiper contient est beaucoup moins que le milliard ou plus objets qui vraiment s'exigerait pour fournir de comètes de période courte depuis l'âge présumé du système solaire de 4,5 milliards d'années.[14] Pour le quatrième, quelques de ces objets, comme Pluton, sont en orbites qui s'inclinent sévèrement à l'écliptique, totalement dissimilaire aux comètes de période courte auxquelles ils se supposent susciter.

Les champions de la théorie des comètes de période courte maintiennent que vraies comètes de période courte peuvent être la résultat de fractionnement des KBO larges ou d'ailleurs sont simplement trop obscurcies pour les téléscopes basés sur la terre observer.

Observation et exploration

La seule observation de la ceinture de Kuiper ou des objets en dedans a été par les observatoires sur la Terre et le Hubble Space Telescope. Mais la Mission New Horizons, lancée le 19 janvier 2006, arrivera dans la Ceinture en 2015, pour explorer d'abord Pluton et sa lunes, et puis explorer à moins un autre KBO. Le Panoramic Survey Telescope and Rapid Response System (Pan-Starrs)[15] et le Large Synoptic Survey Telescope (LSST)[16] peut se compléter avant ce temps, et ses découvertes peut assister les projeteurs de la mission New Horizons avec la sélection de leur prochain but après Pluton.[11]

Références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Jewitt, David. « Kuiper Belt. » Université de Havaï, n.d. Accédé le 20 juin 2008.
  2. Arnett, Bill. « The Kuiper Belt and the Oort Cloud. » The Nine 8 Planets, 18 mars 2007. Accédé le 20 juin 2008.
  3. Hamilton, Calvin J. « The Kuiper Belt. » Views of the Solar System, 2001. Accédé le 20 juin 2008.
  4. « Edgeworth-Kuiper Belt and Dust Disk. » Sol Company, 2008. Accédé le 20 juin 2008.
  5. « The Kuiper Belt. » SpaceTech's Orrery, n.d. Accédé le 20 juin 2008.
  6. 6,0 et 6,1 Johnston, William Robert. « Trans-Neptunian Objects. » The Johnston Archive, 1 octobre 2007. Accédé le 20 juin 2008.
  7. Faure, Gérard. « Description of the System of Asteroids as of May 20, 2004, » Richard Miles, trans. Accédé le 20 juin 2008.
  8. 8,0, 8,1 et 8,2 Wilson, G. « The Kuiper Belt. » n.d. Accédé le 20 juin 2008.
  9. Parker, Joel W. « News and Announcements. » Distant EKO's: The Kuiper Belt Electronic Newsletter, édition 27, janvier 2003. Accédé le 20 juin 2003.
  10. Delsanti, Audrey, and Jewitt, David. « The Solar System Beyond the Planets. » 2006. Accédé le 20 juin 2008.
  11. 11,0 et 11,1 Weisstein, Eric W. « Oort Cloud. » Eric Weisstein's World of Astronomy, 1996-2007. Accédé le 2 juin 2008
  12. Faulkner, Danny. « Comets and the Age of the Solar System. » TJ, 11(3):264-273, December 1997. Accédé le 2 juin 2008.
  13. Brown, Walt. « How Comets Move. » In the Beginning: Compelling Evidence for Creation and the Flood, 16 juin 2008. Accédé le 20 juin 2008.
  14. Newton, Robert. « [Kuiper Belt Objects: Solution to Short-period Comets]? » TJ 16(2):15-17, août 2002. Accédé le 20 juin 2008.
  15. « Accueil du Pan-Starrs. »
  16. « Accueil du LSST. »


Creationwiki portail astronomique.png
Naviguez


Liens apparentés

Voyez aussi