Astéroïde

De CreationWiki
Fichier:Asteroids3.jpg
Astéroïdes larges de la zone principale en orbite entre Mars et Jupiter. Mathilde a dimensions d'à peu près 60 par 47 km. Prise en photographie par de vaisseaux spatiaux de NASA.

Un astéroïde est un corps rocheux en espace qui n'est ni planète ni lune ni comète. Le mot astéroïde veut dire « similaire à une étoile » en grec. C'est vraiment inaccurat vis-à-vis le sens moderne du mot étoile. L' International Astronomical Union utilise le terme planète mineure, bien que quelques autres préfèrent le terme planétoïde, qui veut dir « similaire à une planète. »

Grandeur et constitution

Pas beaucoup se connaît pour de sûr vis-à-vis la constitution des astéroïdes sauf au moyen d'analyse de météorites et anciens survois spéctroscopiques.

Les astéroïdes majeurs sont les plus grands astéroïdes connus et sont parmi les premiers astéroïdes de se découvrir. Cérès, ayant un diamètre de 952 km, était l'astéroïde le plus grand connu jusque sa reclassficiation comme planète naine en 2006. Après la reclassification, l'astéroïde le plus grand connu est 2 Pallas, qui a un diamètre de 531 km. Le groupe des astéroïdes majeures inclut aussi 3 Junon, 4 Vesta, 433 Éros, 617 Patroclus, et 1036 Ganymède (défense de le confondre avec Ganymède, lune de Jupiter).

Les catégories principales dans lesquelles les plus petits astéroïdes se classifient couramment sont:

La plupart des astéroïdes se classifient comme C-type, primairement par l'analyse spéctroscopique. Mais spéctroscopes ne sont pas nécessairement fiables pour déterminer la constitution des astéroïdes, et la constitution vraie des astéroïdes reste sujet à débat.

Ceinture des astéroïdes

Schema de NASA montre l'endroit de la zone des astéroïdes entre Mars et Jupiter, la Ceinture de Kuiper, et la planétoïde Sedna, et la distance présumée de la Nuage d'Oort en comparaison aux planètes du système solaire.

La collection la plus grande d'astéroïdes dans le système solaire est la principale ceinture des astéroïdes entre les orbites de Mars et Jupiter. La masse totale évaluée de tous les objets dans la ceinture principal est 4% de la masse de la lune de la terre, et cela s'éparpille dans une région très vaste, au contraire à plusieurs films de cinéma qui incorporent de mise-en-scène dépeindrant une zone épaissement remplie d'astéroides. La reclassification récente de Cérès comme planète naine réduit la masse des astéroïdes restants à moins de 3% de la masse de la lune.

Les évolutionnistes croient généralement que la ceinture des astéroïdes est une collection de vieux de la vieille de la formation du système solaire, morceaux qui ne pouvaient pas se ramasser et se former en planète. Une idée couramment moins populaire est que la ceinture principale est reliquat d'une planète détruite. Mais aucune telle planète serait moins massive qu'ou la lune de la terre ou aucune des lunes à grandeur de planète naine en orbite autour les géantes gazeuses.

Le modèle créationniste permet les astéroïdes de se créer en le quatrième jour. La Bible ne fait aucune mention d'aucun événement de destruction planétaire. Mais la Bible ne l'exclut pas autrement.

Russell Humphreys a montré[1] que la lune a subi deux épisodes distincts de bombardement, l'un se passant trois siècles après le chute d'homme et l'autre se passant à peu près un siècle du déluge global. Selon théorie aucun événement peut être apparenté à la formation de la ceinture des astéroïdes.

Le modèle créationniste le plus cohérent offri jusqu'au cadeau pour l'origine de la ceinture des astéroïdes se dérive de la théorie d'hydroplat de Walt Brown. Spécifiquement, Dr. Brown suggère que les astéroïdes, les météoroïdes, et les comètes sont tous venus des quantités de roche, de boue, et d'eau qui se sont éjectés en espace durant l'évasion de l'océan anciennement souterrain de la terre.[2]

L'extinction des dinosaures

Article principal: Extinction des dinosaures

Un impact par astéroïde aussi se utilise par des évolutionnistes pour expliquer l'extinction des dinosaures, aussi bien que de nombreuses formes contemporaines de vie. Mais il n'y a rien de témoignement solide pour un tel scénario, et on a indiqué que plusieurs types de formes de vie qui serait susceptibles à un impact d'astéroïde de magnitude suffisant de causer extinction en masse ne montrent aucun signe d'avoir subi un tel événement.

Impacts géants

Presque chaque planète dans le système solaire enfreint l'hypothèse de nébuleuse à un moyen ou un autre. Par exemple, Mercure est trop dense, Vénus se tourne rétrograde, la propre lune de la Terre est trop large, Uranus paraît à se rouler comme cylindre, et Miranda, lune d'Uranus, a la surface la plus irrégulière encore connue. En chaque cas, les astronomes invoquent, ou ont invoqué, un impact géant pour expliquer le départ du modèle de nébuleuse. Mais quelques de ces objets hypothétiques sont assez large que Mars, et Mars a dix pourcent de la masse de la Terre et a donc 8 à 9 fois la masse de la Lune. La planète naine Cérès,, l'objet le plus large dans la zone des astéroïdes, ne pourrait pas avoir produit aucun des effets que les astronomes ont attribué à ces objets impactants. D'où que tels objets sont venus, ils ne pourraient pas être venus de la zone des astéroïdes.[3] Aussi aucun objet combinant les masses de tous les astéroïdes ne pourrait pas faire aucun telle chose. [[inclut::{{#ask:membre de::Astéroïde|link=none|limit=250|sep=| ]][[inclut::}}| ]]

Références

  1. Humphreys, D. R. « The Creation of Planetary Magnetic Fields. » Creation Research Society Quarterly 21(3), décembre 1984. Accédé le 29 avril 2008.
  2. Brown, Walt. « The Origin of Asteroids and Meteoroids. » In the Beginning: Compelling Evidence for Creation and the Flood. 28 mai 2008. Accédé le 2 juin 2008.
  3. Psarris, Spike. Our Created Solar System Seattle Creation Conference, 2006.


Liens apparentés

Creationwiki portail astronomique.png
Naviguez


Voyez aussi