Objets trans-neptuniens

De CreationWiki
Objets trans-neptuniens
Schéma de NASA montre la distance présumée du Nuage d'Oort en comparaison aux planètes du système solaire, la Ceinture de Kuiper, et l'orbite de Sedna.
Objets trans-neptuniens sont objets ayant axis semi-majeurs plus que celui de la planète Neptune.[1]

Conventions de nommage

Un nombre significatif des astronomes insistent au cadeau que tous les objets trans-neptuniens, quel que Neptune ait aucune influence gravitationnelle sur eux, doivent s'appeler objets dans la ceinture de Kuiper.[2][3]Mais au cadeau, un nombre s'augmentant d'astronomes distinguent la ceinture de Kuiper d'autres régions trans-neptuniennes, primairement en utilisant les caractéristiques orbitales comme critères pour cette distinction.[4]

Considérations théorétiques principales

Comme sources de comètes

Depuis 1951, lorsque Gerard P. Kuiper a publié son hypothèse originelle concernant les reliquats glaciaux non-accrétés de la nébuleuse solaire, les objets trans-neptuniens, par quelque nom, se sont tenus être source de comètes, de périodes ou longues ou courtes.

Origines

Tous ces objets (sauf l'étoile hypothétique qui s'appelle Némésis) se supposent être reliquats de la formation du système solaire qui n'ont pas pu accréter en planètes. La plupart de ces objets, sauf les objets les plus distants dans le disque épars, se supposent avoir mu en leurs orbites présentes sous l'influence gravitationnelle de Neptune.

Classes d'objets trans-neptuniens

[[Inclut::{{#ask:Membre de::Objets trans-neptuniens|link=none|limit=250|sep=| ]][[Inclut::}}|

]]
LargeTNO.jpg
Objets trans-neptuniens appartiennent au cadeau à quatre classes majeures (y ne compris pas les Centaures, classe entièrement différente d'objets):
  • La ceinture de Kuiper, qui contient les objets qui restent entre 30 et 50 au distants du Soleil[4]
  • Le disque épars, qui contient d'objets ayant périhélies de 30 au ou plus et axis semi-majeurs de 50 au ou plus.[4]
  • Le nuage d'Oort, la sphère hypothétique et probablement factice d'objets glaciaux qui se sont tenus être la source de comètes à période longue.[4]
  • Némésis, l'étoile naine rouge ou brune hypothétique et probablement factice qui se suppose entrer le nuage d'Oort et le perturber une fois chaque 26 millions d'années.

Découverte et observation

Le premier objet trans-neptunien de se jamais découvrir était la planète naine Pluton en 1930. Le prochain était le satellite le plus large de Pluton qui s'appelle Charon en 1978.[5] Après la découvert de l'objet 1992 QB1, les astronomes ont découvert plus que 800 de cesobjets, mais pas du tout assez nombreux que quelques astronomes ont prédit.

La fusée-sonde New Horizons, en route au cadeau à Pluton, sera la première fusée-sonde étudier un objet trans-neptunien. Les projeteurs de mission espèrent diriger la fusée-sonde pour étudier à moins deux autres objets dans la ceinture de Kuiper en outre de Pluton.

Références

  1. « Space Topics: Trans-Neptunian Objects. » The Planetary Society, n.d. Accédé le 24 juin 2008.
  2. Jewitt, David. « Kuiper Belt. » University of Hawaii, n.d. Accédé le 20 juin 2008.
  3. Johnston, William Robert. « Trans-Neptunian Objects. » 1 octobre 2007. Accédé le 24 juin 2008.
  4. 4,0, 4,1, 4,2 et 4,3 « Types of Trans-Neptunian Objects. » The Planetary Society, n.d. Accédé le 24 juin 2008.
  5. Whitman, Justine. « Pluto and the Kuiper Belt. » <Aerospaceweb.org>, 16 avril 2006. Accédé le 24 juin 2008.


Creationwiki portail astronomique.png
Naviguez


Liens apparentée