Pluton

De CreationWiki
Pluton
Pluto sri.jpg
Symbole Symbole::♇
Date de découverte Date de découverte::1930
Nom de découvreur Découvreur::Clyde W. Tombaugh
Origine du nom Origine du nom::Dieu greco-romain de richesse et du sous-monde
Caractéristiques de l'orbite
Classe céleste Membre de::Planète naine
Primaire Primaire::Soleil
Ordre du primaire Ordre::10
Périhélie Périapside::29,65834067 AU
Aphélie Apoapside::49,30503287 AU
Axis semi-majeur Axis semi-majeur::39,48168677 AU
Prédiction Titius-Bode Prédiction Titius-Bode::77,2 AU
Circonférence Circonférence::188,925 AU
Excentricité orbitale Excentricité orbitale::0,24880766
An sidéral Période sidérale::248,09 a
An synodique Période synodique::366,73 da
Moyen vitesse orbitale Vitesse orbitale::4,666 km/s
Inclination Inclination::17,14175° à l'écliptique
Caractéristiques de rotation
Jour sidéral Jour sidéral::-6,387230 da
Vitesse de rotation Vitesse de rotation::47,18 km/h
Inclination axiale Inclination axiale::119,591°
Caractéristiques physiques
Masse 1,305 * 1022 kg
Moyenne densité Densité planétaire::2 030 kg/m³
Radius moyen Radius moyen::1 195 km
Gravité de surface Gravité de surface::0,58 m/s²
Vitesse d'évasion Vitesse d'évasion::1,2 km/s
Aire de surface Aire de surface d'une planète naine::17 950 000 km²
Température minimale Température minimale::33 K
Température moyenne Température moyenne::44 K
Température maximale Température maximale::55 K
Nombre de lunes Satellites::3
Couleur Couleur::#EEBB88
PlutoSystem.jpg

Pluton est la planète naine la seconde-plus-grande dans le système solaire. (Éris, récemment découverte, est plus grande.) Son nom littéralement veut dire « dieu de richesse » et est un des deux noms pour un des frères de Zeus; l'autre est Hades, ou « dieu du sous-monde. » (Les Romains ne utilisaient que le nom Pluton pour ce dieu grec particulier.)

Selon l'International Astronomical Union (union international astronomique), elle ne qualifie plus comme planète parce qu'elle n'a pas déblayé son orbite des autres objets.

Découverte

En 1930, Clyde W. Tombaugh à l'Observatoire Lowell a enquêté le ciel, cherchant pour une planète au-delà de Neptune (qui s'appelait « Planète X ») qu'autres astronomes ont eu prédit en utilisant des calculs basés sur une valeur erronée pour la masse de Neptune. Tombaugh ne savait point de l'erreur, mais a trouvé un objet d'ailleurs. Cet object a reçu plus tard le nom Pluton.

Mais il lui-même a réalisé que Pluton n'était pas assez grande d'être la Planète X prédite. Les astronomes ont continué de la chercher vainement, jusque Voyager 2 a fait son vol-prôche de Neptune, et les scientifiques du Jet Propulsion Laboratory (laboratoire de propulsion par jet) ont déterminé des données que Neptune avait significativement plus de masse qu'on a préalablement supposé. La théorie actuelle ne prédit plus de planètes que les huit connues maintenant, mais permet encore beaucoup d'autres objets, dans la zone classique des astéroïdes et dans la ceinture de Kuiper, essentiellement une seconde zone des astéroïdes et source alléguée de comètes.

La controverse des planètes naines

La découverte d'Éris, un corps dans le disque d'éparpillage qui est 27% plus massif que Pluton, a causé une controverse concernant qui constitue, et qui ne constitue pas, une planète. Si Pluton retiendrait sa désignation historique de « planète, » alors Éris aussi qualifierait. Mais Éris est tenue de ne pas qualifier parce qu'elle était dans un quartier avec multiples autres objets, uns situation similaire à cela d'un autre corps dans la ceinture des astéroïdes, c'est-à-dire Cérès.

En 2006, l'International Astronomical Union a passé la résolution suivante:

« RÉSOLUTION 5A

L'IAU ainsi résoud que les planètes et les autres corps dans nôtre système solaire, sauf les satellites, se définent en trois catégories distinctes selon la façon suivante: (1) Une « planète »1 est un corps célèste qui (a) est en orbite autour le soleil, (b) a suffisant masse pour sa propre gravité de surmonter les forces de corps rigide tant qu'elle assume une forme d'équilibre hydrostatique (presque ronde), et (c) a déblayé le quartier autour son orbite.

(2) Une « planète naine » est un corps célèste qui (a) est en orbite autour le soleil, (b) a suffisant masse pour sa propre gravité de surmonter les forces de corps rigide tant qu'elle assume une forme d'équilibre hydrostatique (presque ronde)2, (c) n'a pas déblayé le quartier autour son orbite, et (d) n'est pas de satellite.

(3) Tous les autres objets3, sauf les satellites, en orbite autour le soleil se référeront collectivement comme « petits corps systémiques solaires. »

1Les huit planètes sont: Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, et Neptune. 2Un procédé de l'IAU s'établira pour assigner les objets marginaux en ou planète naine ou une autre catégorie. 3Ceux-ci incluent maintenant la plupart des astéroïdes du système solaire, la plupart des objets trans-neptuniens (TNOs), comètes, et autres petits corps. [1]

 »


Selon ces critères assez strictes, Pluton ne qualifie pas. Pour cette raison, Pluton ne se considère plus comme planète. Elle partage la nouvelle catégorie de « planète naine » avec Éris et Cérès.

Problèmes pour l'uniformitarianisme

Pluton était initialement supposé d'être une lune échappée de Neptune. Mais avec la découverte de Charon en 1978, et les découvertes subséquents de ces autres lunes Hydra et Nix, cette théorie est devenu beaucoup moins plausible.

Une autre hypothèse a tenu que Pluton a entré le système solaire de l'extérieur, et le Sun l'a attrapé. Mais si une telle masse a plongé en le système solaire de l'extérieur, elle donc suivirait un chemin hyperbolique. Qu'elle n'a pas repassé dehors le système solaire pour compléter l'hyperbole ne s'explique pas.

Observation et exploration

Le 19 janvier 2006, la Mission visitante::Mission New Horizons s'est lancée. Pluton est son premier objectif, mais les projeteurs de mission considèrent divers projets pour étudier à moins un autre objet dans la ceinture de Kuiper.[2]

En fiction populaire

Larry Niven, auteur de science-fiction, a spéculé une fois sur une « première-génération » race des êtres extraterrestres qui ont dominé la galaxie jusqu'elle a souffri anéantissement mutuel en une guerre avec une race asservi en révolte. Comme parti de ce scénario, un membre de cette « race asservant» a dû une fois de fair une « atterrissage » emergente dans un vaisseau éclopé d'espace qui ne peuvait plus ralentir à une vitesse sûr d'approche. Il donc a fixé une trajectoire vers la terre, a sauté de son vaisseau, et a laissé l'auto-pilote du vaisseau avec des commandes de faire une atterrissage forcé sur Neptune. Au lieu, le vaisseau a frappé une lune de Neptune avec une force suffisante de la faire s'échapper de son orbite; cette lune est devenue connue comme Pluton.

Pluton a été aussi sujet de spéculation concernant les efforts d'avenir par l'humanité de coloniser ce corps, efforts souvent complqués par la présence des « campeurs » extraterrestres ou même des pathogènes, normalement des virus, originaires de Pluton.

Satellites

[[satellite::{{#ask:primaire::Pluton|link=none|limit=250|sep=| ]][[satellite::}}| ]] {{#ask: Primaire::Pluton |?Périapside#km=Périhade |?Apoapside#km=Apohade |?Excentricité orbitale=Excentricité |?Période sidérale#da=Mois sidéral |?Inclination#° |?Masse lunaire#M☾=Masse |?Jour sidéral#h |format=table |mainlabel = Nom |default = Ce corps n'a pas de satellites. |intro = Table des satellites, en ordre du plus intime au plus extrème: |sort=Axis semi-majeur |order=asc |}} {{#ask:Date de découverte::+Primaire::Pluton |?Date de découverte |?Découvreur |?Origine du nom |?Membre de=Classe céleste | sort=Date de découverte | order=ascending | format=timeline | timelinebands=DECADE,CENTURY | timelinesize=200px | timelineposition=end }}

Références

  1. "IAU0602: the Final IAU Resolution on the Definition of 'Planet' Ready for Voting," International Astronomical Union, 2005. Accédé le 14 janvier 2008. Traduit en français par Utilisateur:Temlakos
  2. Jenner, Lynn. « NASA - New Horizons. » NASA, 9 octobre 2007. Accédé le 3 juillet 2008.

Liens apparentés

Creationwiki portail astronomique.png
Naviguez