Rhéa

De CreationWiki
Rhéa
Rhea color.jpg
Image à vraie-couleur de Rhéa prise par Voyager 1
Date de découverte Date de découverte::23 décembre 1672[1]
Nom de découvreur Découvreur::Jean Dominique Cassini[1]
Origine du nom Origine du nom::Titanesse et mère de Zeus par Cronos
Caractéristiques de l'orbite
Classe céleste Membre de::Lune
Primaire Primaire::Saturne
Ordre du primaire Ordre::19
Périkrone Périapside::526 513 km[2]
Apokrone Apoapside::527 567 km[2]
Axis semi-majeur Axis semi-majeur::527 040 km[3]
Excentricité orbitale Excentricité orbitale::0,0010[3]
Mois sidéral Période sidérale::4,517500 da[3]
Inclination Inclination::0,35° à l'équateur de Saturne[3]
Caractéristiques de rotation
Jour sidéral Jour sidéral::4,517500 da[3]
Vitesse de rotation Vitesse de rotation::0,0123 km/s[2]
Caractéristiques physiques
Masse 2,309 * 1021 kg[3]
Moyenne densité Densité planétaire::1230 kg/m³[3]
Radius moyen Radius moyen::764,5 km[3]
Gravité de surface Gravité de surface::0,2634 m/s²[2]
Vitesse d'évasion Vitesse d'évasion::0,6346 km/s[2]
Aire de surface Aire de surface lunaire::7 344 544 km²[2]
Température minimale Température minimale::63 K[4]
Température moyenne Température moyenne::76 K[5]
Température maximale Température maximale::99 K[4]
Constitution Constitution::Mélange de glace d'eau et roche[4]
Couleur Couleur::#FCAAF5
Albédo Albédo::0,7[3]

Rhéa, ou Saturne V, est la lune la deuxième plus large de Saturne (et la lune la plus large sans atmosphère) et la neuvième lune la plus massive dans tout le système solaire. De témoignage récent de la mission Cassini-Huygens indique que Rhéa, uniquement parmi les satellites naturels, peut avoir un système d'anneaux.

Découvert et nommage

Jean Dominique Cassini a découvert Rhéa, avec les lunes Téthys, Dioné, et Japet, en la seconde moitié du dix-septième siècle, durant le royaume du « Roi-Soleil » Louis XIV de France.[1] Cassini a nommé cettes lunes les « Sidéra Lodoicea » en l'honneur du roi. La postérité (spécialement après la Révolution française) ne retenirait pas telle flatterie royale.[6]

Sir John Herschel, fils de l'astronome William Herschel, a suggéré les noms courants des sept plus larges satellites de Saturne, y compris Rhéa. Titan a reçu un nom générique, et les autres six ont reçu les noms des Titans de mythologie. Rhéa était femme de Cronos et mère de Zeus, roi eventuel des dieux.[7]

Caractéristiques orbitales et de rotation

Rhéa est en une orbite relativement circulaire autour Saturne, à une distance moyenne de 527.040 km. Elle fait une orbite autour Saturne depuis 4,52 jours. Rhéa est en verrouillage de marée avec Saturne et donc sa rotation se synchronise avec son orbite.

Caractéristiques physiques

Rhéa est un corps à basse densité qui consiste principalement de glace d'eau.

Surface

Rhea trailing.jpg
Rhéa a multiples cratères sur sa surface. Ces cratères, comme ceux de Callisto, sont presque plats, et leurs murs et montagnes centrales sont d'hauteur relativement basse.

L'hémisphère suivante de Rhéa a multiples formations comme volutes qui peuvent être de chaînes de montagnes.

Intérieur

La densité de Rhéa a mené d'abord les astronomes à croire que Rhéa a un noyau rocheux consistant d'une trosième partie de la masse totale du corps, et un manteau de glace d'eau. Mais les témoignements récents suggèrent un intérieur indifférenci. Spécifiquement, le moment d'inertie pour Rhéa est 0,3911 ± 0,0045 kg m², qui suggère que le roche et la glace de Rhéa se sont mélangés et se sont égalisés, avec compression de la glace de Glace I à Glace II vers le noyau.[8]

Système d'anneaux

Conception artistique des anneaux de Rhéa
NASA a annoncé le 6 mars 2008 leur hypothèse provisoire que Rhéa a son propre système d'anneaux. Durant son premier rendez-vous avec Rhéa, les instruments de mesure de l'orbiteur Cassini, y compris son Instrument Imagant Magnétosphérique (Magnetospheric Imaging Instrument (MIMI)) a détecté des interruptions breves en le courant normal d'électrons du champ magnétique de Saturne, avant que l'orbiteur a passé dans l'ombre électronique de Rhéa. Les mêmes interruptions, fidèlement renversées, se sont passées sur la face loine de Rhéa. Cettes données, et la déplétion prévieusement inexpliquée des électrons de haute énergie en aval de Rhéa que Voyager 1 a eu découvert en 1980, suggèrent fortement que Rhéa a d'anneaux.[9][10][11]

Observation et Exploration

Le premier vaisseau spatiale qui a exploré Rhéa était Mission visitante::Voyager 1. L'orbiteur Cassini a fait deux rendez-vous proches avec Rhéa durant ses premiers quatre ans d'opération, le 26 novembre 2005 et le 30 août 2007. Les projeteurs de mission ont fixé une date pour un autre rendez-vous avec Rhéa en 2 mars 2010, durant la mission étendu pour deux ans.

Références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 « Gazetteer of Planetary Nomenclature: Planetary Body Names and Discoverers. » US Geological Survey, Jennifer Blue, ed. 31 mars 2008. Accédé le 17 avril 2008.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4 et 2,5 Calculé
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3, 3,4, 3,5, 3,6, 3,7 et 3,8 Williams, David R. « Saturnian Satellite Fact Sheet. » National Space Science Data Center, NASA, 23 novembre 2007. Accédé le 4 juin 2008.
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 Harvey, Samantha. « Entrée pour Rhéa. » Solar System Exploration, NASA, 6 octobre 2003. Accédé le 4 juin 2008.
  5. « Entrée pour Rhéa. » Sea and Sky Tour of the Solar System. Accédé le 4 juin 2008.
  6. Boulay, J. C. « Saturne: les satellites. » Astronomie-astronautique. Accédé le 5 juin 2008.
  7. Lassell, William. « Satellites of Saturn. » Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, 8(3):42-43, 14 janvier 1848. Accédé le 4 juin 2008.
  8. Anderson, J. D., et Schubert, G. « Saturn's satellite Rhea is a homogeneous mix of rock and ice. » Geophysical Research Letters 34(L02202), 18 janvier 2007. doi:10.1029/2006GL028100 Accédé le 5 juin 2008.
  9. Martinez, C., and Brown, D. « Saturn's Moon Rhea Also May Have Rings. » Pages de mission Cassini, NASA, 6 mars 2008. Accédé le 5 juin 2008.
  10. Jones, G. H., Roussos, E., Krupp, N., et al. « The Dust Halo of Saturn's Largest Icy Moon, Rhea. » Science 319(5868):1380-1384, 7 mars 2008. doi:10.1126/science.1151524 Accédé le 5 juin 2008.
  11. Lakdawalla, Emily. « A Ringed Moon of Saturn? Cassini Discovers Possible Rings at Rhea. » The Planetary Society, 6 mars 2008. Accédé le 5 juin 2008.


Creationwiki portail astronomique.png
Naviguez


Liens apparentés