Téthys

De CreationWiki
Téthys
Tethys Ithaca chasm.jpg
Téthys, montrant Ithaca Chasma, prise en photographie par Cassini
Date de découverte Date de découverte::21 mars 1684[1]
Nom de découvreur Découvreur::Jean Dominique Cassini[1]
Origine du nom Origine du nom::Titanesse, soeur et femme d'Océan et mère de tous les fleuves
Caractéristiques de l'orbite
Classe céleste Membre de::Lune
Primaire Primaire::Saturne
Ordre du primaire Ordre::10
Périkrone Périapside::294 660 km[2]
Apokrone Apoapside::294 660 km[2]
Axis semi-majeur Axis semi-majeur::294 660 km[3][4]
Circonférence Circonférence::1 851 026 km[2]
Excentricité orbitale Excentricité orbitale::0,0000[3]
Mois sidéral Période sidérale::1,887802 da[3]
Moyen vitesse orbitale Vitesse orbitale::11,36 km/s[5]
Inclination Inclination::1,86° à l'équateur de Saturne[3]
Caractéristiques de rotation
Jour sidéral Jour sidéral::1,887802 da[3]
Inclination axiale Inclination axiale::0°[3]
Caractéristiques physiques
Masse 6,18 * 1020 kg[3][6]
Moyenne densité Densité planétaire::960 kg/m³[3]
Radius moyen Radius moyen::536,3 km
Gravité de surface Gravité de surface::0,143 m/s²[2]
Vitesse d'évasion Vitesse d'évasion::0,392 km/s[2]
Aire de surface Aire de surface lunaire::3 614 310 km²[2]
Température moyenne Température moyenne::86 K[5]
Constitution Constitution::Glace d'eau[5][7]
Couleur Couleur::#999999
Albédo Albédo::0,8[3]
Tethys Odysseus.jpg

Tethys ou Saturne III est la dixième lune confirmée plus intérieure de Saturne et la quatrième (ou peut-être cinquième) lune de Saturne de se découvrir. C'est aussi une des sept lunes de Saturne ayant la grandeur d'une planète naine.

Découverte et nommage

Jean Dominique Cassini a découvert Téthys, avec les lunes Dioné, Rhéa, et Japet, en la seconde moitié du dix-septième siècle, durant le royaume du « Roi-Soleil » Louis XIV de France.[1] Cassini a nommé cettes lunes les « Sidéra Lodoicea » en l'honneur du roi. La postérité (spécialement après la Révolution française) ne retenirait pas telle flatterie royale.[8]

Sir John Herschel, fils de l'astronome William Herschel, a suggéré les noms courants des sept plus larges satellites de Saturne, y compris Rhéa. Titan a reçu un nom générique, et les autres six ont reçu les noms des Titans de mythologie. Téthys était soeur et femme d'Océan et mère de tous les fleuves.[9]

Caractéristiques orbitales

Téthys est en une orbite presque circulaire autour Saturne, à une distance de 294.660 kilomètres. Son mois sidéral est alentour 1,89 jours de la Terre. Téthys apparaît être en résonance orbitale 2:1 avec Mimas.[10]

Objets co-orbitaux

Téthys partage son orbite avec deux autres lunes qui occupent ses pointes troyennes, avec Télesto en la pointe menante et Calypso en la pointe suivante.[10][11]

Téthys se trouve vraiment dans l'anneau E de Saturne et peut donc subir une averse continueuse de particules de cet anneau. Ceci, suggèrent quelques autorités, peut aussi être responsable pour l'albédo relativement haute de Téthys.[10]

Caractéristiques de rotation

Téthys est en verrouillage de marée avec Saturne.

Caractéristiques physiques

Téthys a une densité de 960 kg/m³, moins que celle d'eau. Pour cette raison, les astronomes croient au cadeau que Téthys se compose entièrement de glace d'eau.[5][7][10] En outre, ses dimensions physiques sont plus conséquentes avec un intérieur homogéneux.[12]

Surface

Les astronomes suggèrent couramment que la surface de Téthys est géologiquement vielle, à cause de ses plusieurs cratères d'impact.[11] Mais la surface peut s'être reformée dans le passé.[10] Les cratères de Téthys aussi ont de planchers lumineux et réfléchissants.[10]

Un des deux caractères les plus proéminants de la surface de Téthys est le grand abîme qui s'appelle Ithaca Chasma. Ceci étend pour trois quarts de la circonférence de Téthys et se mesure 65 km large et plusieurs kilomètres profond. La plupart des observateurs suggèrent que Téthys était fluidique une fois et s'est gelée plus tard, avec la croûte se gelant avant l'intérieur.[5]

L'autre caractère est le bassin Odysseus, cratère d'impact 400 kilomètres en largeur qui domine l'hémisphère occidentale de Téthys. Au cadeau le plancher de ce bassin se conforme à la forme sphérique de Téthys. Ce bassin n'a pas de montagne central, et ses murs sont relativement bas.[5][11][10]

Problèmes pour les théories uniformitariennes posées par Téthys

Téthys est en orbite circulaire et donc ne peut pas subir la chauffage de marée. Mais si elle a eu été objet solide au temps de l'impact qui a formé le bassin Odysseus, elle se fracasserait. Pour expliquer ce paradoxe, Chen et Nimmo suggèrent que Téthys avait une fois un intérieur différencié qui s'est compsé d'« un noyau silicate, un océan d'eau liquide, un manteau visqueux glacial, et une croûte rigide glaciale. »[13] Ceci exigerait une excentricité dans le passé distant assez haute que 0,02. Chen et Nimmo croient aussi que Téthys était une fois en résonance orbitale 3:2 avec Dioné, mais ils tendent de douter que ceci aurait un effet significatif.

La problème évidente avec cette théorie est comment Téthys peut avoir changé son orbite à une presque parfaitement circulaire.

Une autre problème est quelle sorte d'impact peut avoir formé le bassin Odysseus sans mettre Téthys en orbite plus excentrique, et qui est venu à l'impacteur. Arnett[7] suggère que les deux lunes troyennes qui partagent l'orbite de Téthys peut être reliquats de cette ou d'une autre collision.

Observation et exploration

Mission visitante::Voyager 1 et Mission visitante::Voyager 2 ont pris Téthys en photographie d'une distance, bien que Voyager 2 a fait rendez-vous beaucoup plus proche.[14] Mais l'orbiteur de la Mission visitante::Mission Cassini-Huygens a fait rendez-vous même plus proche (à une distance de 1500 km) le 23 septembre 2005. Aucun autre rendez-vous se projète au cadeau.

Galerie

Références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 « Gazetteer of Planetary Nomenclature: Planetary Body Names and Discoverers. » US Geological Survey, Jennifer Blue, ed. 31 mars 2008. Accédé le 17 avril 2008.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4 et 2,5 Calculé
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3, 3,4, 3,5, 3,6, 3,7 et 3,8 Williams, David R. « Saturnian Satellite Fact Sheet. » National Space Science Data Center, NASA, 23 novembre 2007. Accédé le 4 juin 2008.
  4. « Classic Satellites of the Solar System. » Observatorio ARVAL, 15 avril 2007. Accédé le 12 juin 2008.
  5. 5,0, 5,1, 5,2, 5,3, 5,4 et 5,5 Hamilton, Calvin J. « Entrée pour Téthys. » Views of the Solar System, 2001. Accédé le 13 juin 2008.
  6. Jacobson, R.A., Spitale, J., Porco, C.C., et Owen, W.M., Jr. « The GM Values of Mimas and Tethys and the Libration of Methone. » Astron. J. 132:711-713, 2006. doi:10.1086/505209 Accédé le 13 juin 2008.
  7. 7,0, 7,1 et 7,2 Arnett, Bill. « Entrée pour Téthys. » The Nine 8 Planets, 2 octobre 2005. Accédé le 13 juin 2008.
  8. Boulay, J. C. « Saturne: les satellites. » Astronomie-astronautique. Accédé le 5 juin 2008.
  9. Lassell, William. « Satellites of Saturn. » Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, 8(3):42-43, 14 janvier 1848. Accédé le 4 juin 2008.
  10. 10,0, 10,1, 10,2, 10,3, 10,4, 10,5 et 10,6 Hubbard, William B. « Tethys. » Encyclopædia Britannica. 2008. Encyclopædia Britannica Online. 13 juin 2008.
  11. 11,0, 11,1 et 11,2 « Entrée pour Téthys. » The Planetary Society, n.d. Accédé le 13 juin 2008.
  12. Thomas, P.C., Veverka, J., Helfenstein, P., et al. « Shapes of the Saturnian Icy Satellites. » 37th Annual Lunar and Planetary Science Conference, 2006. Accédé le 13 juin 2008.
  13. Chen, E. M. A., Nimmo, F. « Thermal and Orbital Evolution of Tethys as Constrained by Surface Observations. » Thirty-ninth Lunar and Planetary Science Conference, 2008. Accédé le 13 juin 2008.
  14. « Voyager Mission Description. » 19 février 1997. Accédé le 13 juin 2008.


Creationwiki portail astronomique.png
Naviguez


Lien apparenté