Jonathan Sarfati

De CreationWiki
Jonathan Sarfati.jpg

LeDr Jonathan D. Sarfati (né né(e)::1 octobre 1964) est un créationniste, chimiste ,physicien, spectroscopiste, et champion aux échecs renommé. Il est le plus célèbre pour prendre un parti non-compromettant vis-à-vis des origines de l'univers, la Terre, la vie, et défendre les Écritures franchement contre aucun essai de « conciliation » avec les « données scientifiques » qui la contredisent.

Sa vie et sa carrière

Jonathan Sarfati et né en Ararat, Australie en 1964. Il a déménagé en Nouvelle-Zélande enfant et a reçu son éducation primaire là-bas.[1] Il a été diplômé de l'Université Victorie de Wellington avec un diplôme B.Sc. (Hons.) en chimie, donné deux dissertations en physique, et un doctorat (Ph.D.) en chimie, ayant comme thèse: A Spectroscopic Study of some Chalcogenide Ring and Cage Molecules. Il a aussi fait publier des communications dans les revues scientifiques soumises à revue-en-pair, y compris étant co-auteur d'une communications dans la revue Nature au sujet des supraconducteurs à haute température en 1987, quand il avait 22 ans.[2].

Diplômes

  • B.Sc. (Hons.) en chimie (en substituant deux dissertations au sujets de matière condensée et physique nucléaire)
  • Ph.D. en spectroscopie (chimie)

Histoire réligieuse

Juif ethnique, Sarfati s'est converti au Christianisme en 1984. En 1996 il a déménagé à Brisbane, Australie pour travailler pour la Fondation de science de la création (maintenant les Ministères internationaux de création, ou Creation Ministries International) comme co-rédacteur de leur revue, Création, et la Revue de création, qui pratique la revue-en-pair.

Édits et rédactions

Sarfati à écrit de nombreuses publications, y compris cinq livres. Refuting Evolution (« réfutant l'évolution»), son premier livre, une réfutation au guide pour pédagogues de l'Academie national des sciences (National Academy of Sciences) qui se titre L'enseignement à propos de l'évolution et la nature de la science, a été publié en 1999. Plus de 450.000 exemplaires se sont vendus depuis. Ceci est suivi par une suite, Refuting Evolution 2, une réponse à une feuilleton majeur en sept parties de PBS/Nova et un article en la revue Scientific American (Scientifique américain).

En 2004, il a écrit, Refuting Compromise, qui est une réfutation du créationisme jour-âge du Dr Hugh Ross, qui traite les jours de Genèse 1 comme âges longs, en essayant d’harmoniser cette histoire avec la conviction que la Terre a des milliards d'années. « 15 Reasons to Take Genesis as History » (quinze raisons pour accepter Genèse comme une histoire) est un livre bref (co-écrit avec Don Batten) pour résumer le dossier théologique pour accepter la Genèse tel quel.

Sa plus récente oeuvre majeure, By Design (par dessein), se sous-titre, Evidence for nature’s Intelligent Designer—the God of the Bible (Témoignages pour le Projeteur Intelligent de la Nature: le Dieu de la Bible). Ceci « présente un cas après l'autre pour un dessein étonnant dans le monde vivant, et démoli les théories sur l'évolution chimique de la première vie. Mais dissemblable à plusieurs dans le mouvement proéminent du dessein intelligent, il est explicite concernant la vérité de la Bible. Ceci lui permet de réfuter plusieurs raisonnements anti-dessein, et répondre à la question la plus importante: Qui est le Projeteur? »

Sarfati a aussi en outre écrit un nombre de livrets, contribuant à des chapitres et à des articles de nombreux livres et revues, aussi bien que plusieurs des articles sur les sites du web des Ministères internationaux de création (Creation Ministries International) et Réponses en Genèse (Answers in Genesis). Il est un intervenant populaire dans les églises et conférences au sujet de création versus évolution.

Les échecs

Sarfati entretient aussi un grand intérêt dans les échecs. Un ancien champion national des échecs de Nouvelle-Zélande (1987/88),[3] il a représenté la Nouvelle-Zélande dans trois Olympiades d'Échecs. Il a aussi eu des liens avec Rey Casse dans le championnat junior australien échiquéen (1981), mais a été déclaré hors-concours à cause de sa résidence en Nouvelle-Zélande (alors que M. Casse est né en Angleterre). Il est devenu trois fois champion junior échiquéen de Nouvelle-Zélande. Dans un tournoi à Wellington en 1988, il a fait une partie avec Boris Spaasky, ancien champion mondial d'échecs.

Il joue des échecs selon la méthode « yeux bandés », c.-à-d. jouer de mémoire sans voir ou avoir de contact physique avec l'échiquier, et a été réputé de jouer douze parties de ce type à la fois (voyez quelques parties et photographes).

Sarfati était un des 1000 premiers critiques à Amazon.com. En sus des livres échiquéens, ses revues traitent aussi les livres religieux et scientifiques.

Publications

Livres

Refutingevolution2.jpg

Vidéos

Articles

Références

  1. "Dr Jonathan D. Sarfati B.Sc. (Hons.), Ph.D., F.M." Ministères internationaux de création. Accédé le 7 mars 2008.
  2. A. Mawdsley, H. J. Trodahl, J. Tallon, J. Sarfati, and A. B. Kaiser. "Thermoelectric power and electron-phonon enhancement in YBa2Cu3O7-8" Nature, 328:233-234, July 16, 1987. Accédé le 7 mars 2008.
  3. « Title and Trophy Holders », Chess in New Zealand, New Zealand Chess Federation. Le 7 mars 2008.


Liens apparentés

Voyez aussi