Chronologie cosmique

De CreationWiki
Diagramme de chronologie cosmique par NASA traçant l'histoire à 13,7 milliards d'années de l'univers du grande explosion à la formation des étoiles, les galaxies, et les planètes.

Chronologie est l'étude de temps, ou une chronique d'événements en l'ordre de leur occurrence (frise chronologique). Comme activité scientifique, la chronologie cosmique est un essai de déterminer la séquence temporelle d'événements qui se sont passés durant la formation du cosmos. Chronologistes cosmiques déterminent les dates d'événements (tels que la grande explosion, la formation d'étoiles, galaxies et planètes), puis les arrange en l'ordre dans lequel il se sont passés.

Creationisme vs. Naturalisme

La galaxie Sombrero

Scientifiques créationnistes étudient les processus astronomiques et essaient d'expliquer les phenomènes stellaires de la présupposition que les corps célèstes se sont créés par Dieu. La plupart des créationnistes puisent aussi de textes religieux (tels que la Bible) pour leurs idéés. La bible date l'univers comme ayant le même âge que celui de la Terre ou jusqu'à plus que 6000 années. Il y a en effet beaucoup de témoignage pour soutenire la contention que nôtre système solaire, les galaxies et même l'entièreté de l'univers est très jeune.

Au contraire, les scientifiques séculaires datent l'univers comme ayant à peu près 13,7 milliards d'années en utilisant les chronologies normales.[1] L'univers se croit d'avoir commencé avec un gonflage cosmique connu comme la Grande Explosion (« Big Bang » en anglais), qui puis s'est suite par la formation des étoiles et puit les galaxies et planètes. Basé sur cette chronologie la Terre se cruit de s'être formée après nôtre soleil et se date d'avoir presque 4,6 milliards d'années.

Mais parce que la création de nôtre univers était grand acte surnaturel, nous ne pouvone jamais comprendre les facteurs tels que la livraison de lumière de grandes distances, qui paraissent indiquer un très vieil universe. Les physiciens disent que la lumière des galaxies loines doit s'être déplacée vers l'espace depuis milliards d'années pour parvenir à nous, et événements tels que supernovas se sont passés avant que la vie a jamais existé sur la Terre.

Alors que ces mésures astrophysiques peuvent être précis nous devons comprendre que Dieu a créé l'universe à une manière qui simplement défie l'explication naturalistique. La Bible dit que l'univers s'est allongé. Ceci peut être conséquent avec les observations, telles que changement rouge, qui indiquent l'expansion.

Les cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu. 2_Pierre 3:5

En outre, Ésaïe 42:5 dit que le Seigneur « a déployés...les cieux. »

En effet, la vitesse de lumière peut n'être pas constante comme crue originellement. Plus importamment, la gravité peut affecter le passage de temps. La cosmologie de trou blanc de Dr. Russell Humphreys montre que, si on donne les conditions correctes de commencement, le temps sur la terre peut s'être passé significativement plus lentement qu'en le reste de l'univers, ou même avoir resté complètement immobile alors qu'il a continué de se passer d'ailleurs. Ceci permettrait à la lumière des étoiles d'espace profond de parvenir à la terre, même que la terre était encore jeune. La relativité cosmologique de Dr. John Hartnett montre la même chose.

La terre elle-mème a une apparence pareille d'âge en défiance d'une explication naturalistique—alors que cette apparence d'âge peut nous abuser. (Voyez dates non-corrélatives et inconséquentes (Talk.Origins).) Certainement la vie elle-même a exigé la création, parce que la vie ne se lève de non-vie. Et au même jour que la vie s'est formée, les premiers organismes avaient l'apparence d'âge adulte; autrement ils ne pourraient se reproduire. Alors que nous voudrions expliquer comment les premiers organismes viendraient de rien, en quelques cas les oeuvres surnaturelles de Dieu peut simplement rester au-delà de nôtre compréhension.

Créationnisme, jeune v. jour-âge

La frise chronologique théorique proposée par les scientifiques séculaires se contraste beaucoup avec la description biblique de la création, qui constate que la terre s'est créée au premier jour de création mais le soleil, la lune, et les étoiles ne se sont pas créés avant le quatrième jour. Très semblable à la séquence d'événements d'évolution biologique, les différences entre ces deux chronologies ne peut pas se réconcilier par les créationnistes qui prétendent que chaque jour de la création était un âge vaste.

La Bible dit que les lumières en les cieux se sont créées au 4ème jour de création. Ceci est spécialement significatif parce qu'il établie une inconséquence forte avec les vues de créationnisme vieille-terre qui prétendent que les jours de création étaient simplement de périodes vastes de temps. Une inspection proche aux jours de création révèle que les plantes se sont créées au jour 3. Bien que les plantes peuvent à coup sûr survivre un jour sans lumière, ce ne serait pas possible pour aucune période prolongée de s'écouler.

Le quatrième jour de création

Dieu dit: Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années; et qu'ils servent de luminaires dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre. Et cela fut ainsi. Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour présider à la nuit; il fit aussi les étoiles. Dieu les plaça dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre, pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière d'avec les ténèbres. Dieu vit que cela était bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le quatrième jour. Genèse 1:14-19

Méthodes de datation

Vitesse de lumière

Article principal: Vitesse de lumière

La vitesse de lumière en vacuum se tien être constante à 299 792 458 m/s. Désignée par le symbole « c », c'est une quantité fondamentale de l'univers. Selon la rélativité spéciale c'est la limite de vitesse de l'univers et fait partie de la rélation entre masse et énergie:

\,\!E = mc^2

Il s'est proposé que la vitesse de lumière s'est déclinée depuis la création. Bien que cette théorie a fait ouvrir la porte aux résolutions scientifiques de la problème de lumière d'étoiles distantes, ce n'est pas généralement acceptée par les scientifiques créationnistes.

Distances stellaires

Article principal: Métré stellaire

Les astronomes mesurent les distances stellaires en employant la méthode de parallaxe pour les étoiles les plus proches et changement rouge pour les étoiles, les galaxies, et autres objets plus loins. Parce que ces distances sont très vastes, les astronomes séculaires présumment que l'univers a à moins le même âge que le temps exigé pour la lumière des objets les plus distants parvenir à la terre. Le devis courant de ce temps est 13,7 milliards d'années.

Cosmologies créationnistes

Article principal: Cosmologie créationniste

L'âge de l'univers communement accepté est beaucoup plus ce qu'un scientifique créationniste typique accepterait. En réponse, plusieurs cosmologies pour un jeune univers se sont proposés.

C-pourriture

Article principal: C-pourriture

C-pourriture propose une vitesse de lumière continueusement changeante, qui expliquerait l'âge de l'univers (et la terre) à cause de la datation radiométrique, et aussi indique que le changement Doppler, le moyen commun pour la datation des objets loins, n'est pas causé par le changement rouge kinématique ou relativistique. Cette cosmologie a le mérite d'expliquer le changement rouge quantisé, un phénomène que les cosmologies présentes échouent à expliquer. Mais John Hartnett montre du doigt que la c-pourriture prédirait que les étoiles « disparaîtraient » de nôtre ciel et puis « réapparaîtraient, » un phénomè qui ni la Bible ni aucun autre document historique ne certifie.

Cosmologie du trou blanc

Article principal: Cosmologie du trou blanc

Un trou blanc presque la terre au commencement de l'univers s'est proposé pour expliquer l'existence de lumière des étoiles distantes en un jeune univers. Cela causerait, à cause des considerations relativistiques, un changement en le temps apparent. Bien que cette proposition est acceptable pour ceux qui assument un paradigme créationniste, on plut l'attaquer par raison d'anthropocentrisme par la science séculaire. Russell Humphreys, l'auteur de cette cosmologie, a été critiqué par ceux chagrinés par son modèle. Un dépôt de critiques et ses reponses se trouve ici.

L'univers centre-cosmique

Robert Gentry a suggéré aussi une cosmologie anthropocentrique, basée sur un univers statique avec une coque de matière créante l'énergie cavitaire en nôtre région. Sa théorie est sophistiquée et fait appel au changement rouge gravitationnel et relativistique causé par la répulsion gravitationnelle de vacuum.

La théorie s'explique en détail en plusieurs communications disponibles à la fondation Orion. Andrew Repp, créationniste, a posté un challenge à sa cosmologie en le Creation Society Research Quarterly. Gentry réponde à cela et autres critiques en Effrondement de la grande explosion et autres communications qui se trouvent en sa page de communications publiées. Brian Pitts a critiqué aussi le modèle de Gentry.

Relativité cosmologique

Article principal: Relativité cosmologique

Dr. John Hartnett a développé une cosmologie jeune-terre basée sur la théorie de relativité coemologique de Dr. Moshe Carmeli. Similairement à la cosmologie du trou blanc de Russell Humphreys, elle utilise la dilation de temps en un univers bondi. Mais cette dilation est le résultat d'une expansion rapide de l'espace au lieu de la gravité d'un trou blanc. Elle donc explique une critique persistente du modèle du trou blanc: si nôtre galaxie était au bas d'un puits gravitationnel, la lumière qui entre d'un objet loin ferait voir un changement bleu et pas un changement rouge.

La cosmologie de Hartnett explique facilement la structure de grande échelle de l'universe sans ni matière sombre ou énergie sombre. En outre, elle explique facilement comment la lumière d'étoile des objets beaucoup distants peut parvenir à une jeune terre.

Référence

  1. Wright, Edward L. « Age of the Universe. » Département d'astronomie, University of California at Los Angeles, 2 juillet 2005. Accédé le 18 août 2008.


Liens externels

Voyez aussi