Ariel

De CreationWiki
Ariel
Ariel color.jpg
Image en couleur à haute résolution d'Ariel, prise en photographie par Voyager 2
Date de découverte Date de découverte::24 octobre 1851[1][2][3]
Nom de découvreur Découvreur::William Lassell[1][2][3][4]
Origine du nom Origine du nom::Sylphe en ''The Rape of the Lock'' par Alexander Pope; esprit en ''The Tempest'' (La tempête) par William Shakespeare[1][5][6]
Caractéristiques de l'orbite
Classe céleste Membre de::Lune
Primaire Primaire::Uranus
Ordre du primaire Ordre::15
Périourane Périapside::184 525 km[7]
Apoourane Apoapside::197 515 km[7]
Axis semi-majeur Axis semi-majeur::191 020 km[8]
Excentricité orbitale Excentricité orbitale::0,0034[8]
Mois sidéral Période sidérale::2,520379 da[8]
Moyen vitesse orbitale Vitesse orbitale::5,52 km/s[4]
Inclination Inclination::0,31° à l'équateur de Uranus[8][4]
Caractéristiques de rotation
Jour sidéral Jour sidéral::2,520379 da[8][4]
Vitesse de rotation Vitesse de rotation::0,0167 km/s[7]
Inclination axiale Inclination axiale::0°[8]
Caractéristiques physiques
Masse 1,35 * 1021 kg[8]
Moyenne densité Densité planétaire::1670 kg/m³[8]
Radius moyen Radius moyen::578,9 km[4]
Gravité de surface Gravité de surface::0,27 m/s²[7]
Vitesse d'évasion Vitesse d'évasion::0,541 km/s[4]
Aire de surface Aire de surface lunaire::4 211 310 km²[7]
Température moyenne Température moyenne::58 K[9]
Constitution Constitution::Glace d'eau et roche[10]
Couleur Couleur::#995555
Albédo Albédo::0,34[4]
Ariel transit.jpg

Ariel ou Uranus I est la quinzième lune d'Uranus en ordre de distance, la troisième lune d'Uranus de se découvrir, et la troisième plus lourde des lunes d'Uranus.

Découverte et nommage

William Lassell a découvert Ariel et sa compagne, Umbriel, le 24 octobre 1851, et a rapporté ses découvertes après observant ces deux satellites en trois autres occasions.[2][3]

Le nom Ariel, suggéré par Sir John Herschel à la pétition de Lassell, est le nom d'un sylphe dans le poème par Alexander Pope qui s'appelle The Rape of the Lock.[5] C'est aussi le nom d'un esprit et serviteur à Prospero en la pièce de théâtre par William Shakespeare qui s'appelle The Tempest (La Tempête).[6]

Caractéristiques orbitales

Ariel est en une orbite légèrement excentrique autour Uranus à une distance moyenne de 191.020 km. Son mois sidéral est alentour 2,52 jours de la Terre. L'orbite d'Ariel ne s'incline que légèrement de l'équateur d'Uranus mais s'incline sévèrement à l'écliptique.

Tittemore[9] suggère qu'Ariel était une fois en résonance orbitale 4:1 avec Titania. Si elle était en résonance, elle n'est plus encore en telle résonance. Pour cette raison, quelques astronomes suggèrent qu'Ariel était beaucoup plus chaude dans le passé qu'elle est au cadeau.[6]

Transits d'Uranus

Ariel ne peut que rarement fair de transit à travers la surface d'Uranus à tel moyen de jeter une ombre sur elle. C'est parce qu'Ariel, comme toutes les autres lunes d'Uranus, est en orbite avec une inclination presque perpendiculaire à l'écliptique. Tels transits habituellement ne se passe qu'en années proches aux équinoxes uraniens. Un tel transit s'est passé le 26 juillet 2006; leHubble Space Telescope a pris ce transit en photographie à droite. Le point blanc en le quadrant à haut-droite d'Uranus est Ariel elle-même; le point noir est son ombre.[11]

Caractéristiques de rotation

Ariel est en verrouillage de marée avec Uranus.

Caractéristiques physiques

Ariel se compose de roche et glace d'eau. Quelques autorités suggèrent qu'Ariel peut contenir aussi de glaces d'ammoniaque, de méthane, ou de monoxyde de carbone.[4]

Surface

La surface d'Ariel a relativement peu de cratères d'impact, et aussi un système de vallées et brèches interconnectantes.[6][4] Quelques de cettes vallées se portent de signes de lissance par un fluide. L'eau liquide ne rendrait lisse les planchers des vallées à ce moyen, et pour cette raison les astronomes soupçonnent que le fluide peut avoir été ammoniaque ou méthane liquide. Autres vallées et canyons apparaissent s'être formés comme pannes.

La plupart de la surface d'Ariel apparaît relativement « jeune » par les normes uniformitariennes. En effet, quelques autorités disent que la surface d'Ariel et la plus jeune telle surface parmi les lunes majeures d'Uranus.[10]

Problèmes pour les théories uniformitariennes

Ariel pose la même problème pour l'astronomie uniformitarienne comme toutes les autres lunes d'Uranus: son orbite s'incline sévèrement à l'écliptique, mais pas au propre équateur d'Uranus. Comment le système uranien est venu d'avoir une telle inclination ne s'est jamais expliqué.

Observation et exploration

Ariel est visible de la Terre avec aucun téléscope ayant ouverture de 30 cm ou plus.

L'un vaisseau spatiale qui a visité Ariel était Mission visitante::Voyager 2. Voyager a approché presqu'à 127.000 km d'Ariel le 24 janvier 1986, et a pris plusieures images.[12][13]

Au cadeau le Hubble Space Telescope est le téléscope le plus puissant de prendre d'images d'Ariel.

Références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 « Gazetteer of Planetary Nomenclature: Planetary Body Names and Discoverers. » US Geological Survey, Jennifer Blue, ed. 31 mars 2008. Accédé le 17 avril 2008.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Lassell, W. « Letter to the Editor re Discovery of Two Satellites of Uranus. » Astron. J. 2:70, 1851. Accédé le 13 juin 2008.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Lassell, William. « Entdeckung von 2 neuen Uranus Trabanten. » Astronomische Nachrichten, 33:259-260, 1852. Accédé le 13 juin 2008
  4. 4,0, 4,1, 4,2, 4,3, 4,4, 4,5, 4,6, 4,7 et 4,8 Hamilton, Calvin J. « Entrée pour Ariel. » Views of the Solar System, 2001. Accédé le 13 juin 2008.
  5. 5,0 et 5,1 Lassell, William. « Beobachtungen der Uranus-Satelliten. » Astronomische Nachrichten 34:325-328, 1852. Accédé le 13 juin 2008.
  6. 6,0, 6,1, 6,2 et 6,3 Arnett, Bill. « Entrée pour Ariel. » The Nine 8 Planets, 11 décembre 2004. Accédé le 13 juin 2008.
  7. 7,0, 7,1, 7,2, 7,3 et 7,4 Calculated
  8. 8,0, 8,1, 8,2, 8,3, 8,4, 8,5, 8,6 et 8,7 Williams, David R. "Uranian Satellite Fact Sheet." National Space Science Data Center, NASA, November 23, 2007. Accessed June 13, 2008.
  9. 9,0 et 9,1 Tittemore, William C. « Tidal Heating of Ariel. » Icarus 87:110-139, septembre 1990. doi:10.1016/0019-1035(90)90024-4 Accédé le 13 juin 2008.
  10. 10,0 et 10,1 Ingersoll, Andrew P. « Ariel. » Encyclopædia Britannica. 2008. Encyclopædia Britannica Online. 13 juin 2008.
  11. « Hubble Captures a Rare Eclipse on Uranus. » News Release STScI-2006-42, August 31, 2006. Accédé le 13 juin 2008.
  12. « Voyager Mission Description: Voyager 2 Uranus Encounter. » 19 février 1997. Accédé le 13 juin 2008.
  13. Smith, B.A., Soderblom, L.A., Beebe, R., et al. « Voyager 2 in the Uranian system - Imaging science results. » Science 233:43-64, 4 juillet 1986. Accédé le 13 juin 2008.


Creationwiki portail astronomique.png
Naviguez


Lien apparenté