Chute d'homme

De CreationWiki
Chute d'homme par Lukas Cranach l'Ancien

La chute d'homme (Date::8 Ethanim 1 AM) était un événement durant lequel le premier homme et la première femmu (Adam et Ève) ont péché contre Dieu, et ont chuté de grâce. L'événement se connaît aussi comme le péché original. Selon la Bible, ce péché a amené la mort dans le monde, mais les humains restent des êtres immortels qui se ressusciteront à la vie éternelle dans les cieux, ou la mort éternelle en l'enfer. La Bible paraît aussi impliquer clairement que les humains étaient conçus pour vivre immortellement en leurs corps physiques avant qu'Adam et Ève ont commis le péché original.

Vue contextuelle d'ensemble

En Genèse 2-3 , Dieu a placé deux arbres en le jardin d'Éden: l'Arbre de Connaissance du Bon et du Mal et lArbre de la Vie. Dieu puis a donné à Adam et Ève l'instruction spécifique de ne pas manger de lArbre de Connaissance ou ils mourraient. Malgré t ordre et avis de Dieu, Ève a succombé à la tentation par un serpent et a mangé le fruit, puis en a donné à Adam, « qui était avec elle ». Cet acte de désobéissance était la première fois que les humains ont eu péché contre Dieu, et donc s'appelle le péché original. Parce qu'Adam se dit d'avoir véçu depuis 930 ans, c'est important d'examiner la nature de la peine de mort rendue sur les hommes.

Le manger du fruit interdit a donné à Adam et Ève la capacité de juger leurs propres actions comme bien ou mal, et ils ont reconnu instamment qu'ils ont eu fait de péchant et se sont cachés de Dieu. Après qu'Il les a eu questionné, Dieu a remu Adam et Ève du jardin, et a placé un chérubin avec une épée en flammes pour garder l'Arbre de la Vie afin qu'ils ne pouvaient pas en manger.

Quelque débat reste dedans la communauté théologique et scientifique créationniste au regard de la nature de cette immortalité. C'est important de remarquer que l'Hébreu dans ce passage se traduit plus littéralement comme « mourant tu mouriras », qui suggère une mort « progressive. » Une traduction moins littérale est « car dès que tu en manges, tu te condamneras à mourir ». Pourtant, parce qu'ils ne sont morts immédiamment après le manger du fruit, quelques chrétiens interprètent ce passage à vouloir dire qu'Adam et Ève sont morts en ce jour, mais seulement spirituellement. Sinon, beaucoup de gens supposent qu'Adam et Ève ont nés physiquement immortels, et ont commencé à vieillir pour la première fois en ce jour. Beaucoup de créationnistes enseignenent que la création entière était immortelle au commencement, et que rien sur la Terre et mort avant que la chute d'homme. Cette perspective-ci se utilise souvent pour montrer l'incompatibilité de la Bible et l'interprétation évolutionnaire de la chronique de fossiles comme témoignage de millions d'ans de la mort et de la pourriture avant la présence des humains.

L'Éternel Dieu donna cet ordre à l'homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. Genèse 2:16-17

Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l'Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme: Dieu a-t-il réellement dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin? La femme répondit au serpent: Nous mangeons du fruit des arbres du jardin. Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et il en mangea. Genèse 3:1-6

C'est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort s'est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché,... car jusqu'à la loi le péché était dans le monde. Or, le péché n'est pas imputé, quand il n'y a point de loi. Romains 5:12-13

Si par l'offense d'un seul la mort a régné par lui seul, à plus forte raison ceux qui reçoivent l'abondance de la grâce et du don de la justice régneront-ils dans la vie par Jésus-Christ lui seul. Romains 5:17

Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise à la vanité, -non de son gré, mais à cause de celui qui l'y a soumise, - avec l'espérance qu'elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu. Or, nous savons que, jusqu'à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l'enfantement. Romains 8:19-22

L'arbre de vie

Dieu a dit à Adam et Ève; « Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. » Mais après qu'ils ont mangé le fruit interdit, ils ne sont pas morts immédiamment. À cause de cette divergence paraissante beaucoup de chrétiens interprètent ce passage comme signifiant que'Adam est mort spirituellement en ce jour, ou était immortel physiquement et est devenu mortel ainsi commençant à mourir. Le texte suggérait au lieu que dès qu'ils ont commis le péché original, Dieu a rendu une peine indirecte de mort sur Adam et Ève. Si le récit du jardin d'Éden est représentatif d'histoire, les humains se sont créés pour vivre pour toujours en un corps physique, mais Dieu a remu leure source d'immortalité en le jour lorsqu'ils ont péché contre Lui.

En outre à lArbre de connaissance du bon et du mal, Dieu a placé aussi un arbre dans le jardin qui s'appelle lArbre de vie. Le passage paraîtrait suggérer que cet arbre était la source d'immortalité pour les humains, et alors que Dieu n'a pas eu interdit à Adam et Ève de manger son fruit, ils ne l'ont pas fait avant qu'ils ont péché. Dès qu'ils ont mangé de l'arbre du bon et du mal, Dieu a remu immédiamment Adam et Ève du jardin, et a placé une épée en flammes pour garder l'arbre afin qu'ils ne pouvait pas en manger. En Genèse 3:22-23 , Dieu est cité de dire, « Empêchons-le maintenant d'avancer sa main, de prendre de l'arbre de vie, d'en manger, et de vivre éternellement; Et l'Éternel Dieu le chassa du jardin d'Éden », évidemment indiquant que'Adam s'est remu du jardin avant qu'il profiterait de l'occasion pour manger de l'arbre de vie et devenir immortel.

De ce récit en Genèse 2-3 , nous pouvons conclure qu'en le jour qu'Adam et Ève ont mangé de l'« arbre de connaissance », ils ont subi leure mort immortelle parce que Dieu a remu leur accès à l'« arbre de vie. » Cet arbre, qui s'y a été placé originalement pour eux, les fournirait apparemment quelque facteur essentiel sans lequel n'importe quel humain mourrait finalement. Il se suppose que l'« arbre de vie » pouvait transformer la nature biologique des êtres humains qui seulement étaient conçus de manger de l'arbre et vivre en cette façon. Mais parce que nôtres ancêtres ont désobéi à Dieu, ils ont amené la mort à tous les hommes par le moyen de leure peine. Le christianisme enseine qu'il n'est pas possible maintenant que par la foi en le Seigneur Jésus-Christ que nôtres péchés seront pardonnés, et nous pouvons retrouve nôtre place avec Dieu pour toute l'éternité.

L'Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l'arbre de la vie au milieu du jardin, et l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Genèse 2:9

L'Éternel Dieu dit: Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d'avancer sa main, de prendre de l'arbre de vie, d'en manger, et de vivre éternellement. Et l'Éternel Dieu le chassa du jardin d'Éden, pour qu'il cultivât la terre, d'où il avait été pris. C'est ainsi qu'il chassa Adam; et il mit à l'orient du jardin d'Éden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l'arbre de vie. Genèse 3:22-24

Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises: A celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu. Apocalypse 2:7

Et il me montra un fleuve d'eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l'agneau. Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations. Apocalypse 22:1-2

Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d'avoir droit à l'arbre de vie, et d'entrer par les portes dans la ville! Apocalypse 22:14

Immortalité physique

Article principal: Immortality

L'immortalité physique est théorétiquement possible pour n'importe quelle forme de vie, et les facteurs qui causent les organismes de commencer de vieillir et mourir restent pour la plupart hypothétique. Les organismes multicellulaires sont si conçus que les nouvelles cellules remplacent les plus vieilles cellules en un cycle jamais-finisant. Si un cellule est fournie avec tous les métabolites et nutraments dont elle a besoin pour survivre, son lignage ne jamais disparaîtrait. Mais à cause de quelque cause inconnue ils simplement cessent de vivre.

Les plantes sont des organismes vraiment ou potentiellement immortels qui vivront indéfiniment à condition que leurs besoins environnementaux se satisfient. Par contraste frappant aux plantes, les humains et les animaux ont une espérance maximale de vie sans tenir compte de si leurs besoins se satisfient. Alors que c'est vrai que quelques plantes croissent comme les animaux, toutes les plantes sont vraiment pérennes par nature, et ont adapté d'un cycle de vie programmé en quelques instances correspondre aux saisons de croissance. D'ailleurs, les plantes ne meurent qu'à cause de famine ou maladie biochimique. Si leurs besoins physiques se satisfient, les plantes croîtront indéfiniment.

La théorie la plus largement acceptée pour expliquer la mortalité cellulaire propose que les bouts des chromosomes (télomères) se dégradent depuis temps, et les gènes actifs deviennent affecté finalement par l'érosion similaire. Mais la mort programmée cellulaire (apoptose) est connue maintenant de se passer, qui indique clairement qu'un mécanisme de contrôle gouverne la mortalité cellulaire. Les cellules répondent aux signaux que nous ne reconnaissons pas encore, et essentiellement mourront selon un programme.

C'est aussi bien-établi que les lignes des cellulaires des plantes et les animaux peuvent s'immortaliser facilement. Le tissue immortalisé de plante peut s'obtenir par simplement isolant le tissue de réponse à blessure, qui s'appelle callus. Lorsqu'il est séparé du mécanisme signalant de la plante qui commande aux cellules de mourir, le callus croîtra indéfiniment en la culture de tissu.

Les cellules de cancer se considère immortalisé. Ils sont devenues génétiquement non-réponsives aux signaux que limiteraient normalement les cellules de la replication de leur ADN et la division. Contrairement à leur organisme-hôte, les lignes cellulaires immortalisée continueront à croître et diviser tant que leurs éléments nécessaires se maintiennent.

Immortalité des organismes avant la chute

Beaucoup de créationnistes raisonnent que la création entière était immortelle au commencement, et rien sur la Terre est mort avant la chute d'homme. Ce perspective-ci se utilise souvent pour contester l'interprétation évolutionnaire de la chronique de fossiles comme témoignage de millions d'ans de mort et de pourriture avant la présence des humains.

Quelques'uns proposent l'immortalité des animaux parce que les animaux ne sont pas donnés comme alimentation à la création. De même, la propre description de Dieu du monde créé était « très bon », qui à plusieurs est contradictoire aux souffrances qui fréquentent la mort. D'autre part, la possibilité des animaux immortels est rejetée par autres parce que la mort accidentelle se passe régulièrement pour beaucoup de petits organismes au cadeau. Par exemple des insectes ont tués fréquemment sous les pieds. Mais en examination telles distinctions entre les humains et les autres créatures ne se soutiennent pas. Les morts accidentelles sont assez probables pour les humains que pour presque n'importe quel autre organisme. Il peut n'avoir pas de scénario généalisé que causerait la mort d'un autre organisme qui ne pourrait pas arriver aussi aux humains. N'import quel incident naturel qui pourrait tuer un insecte ou autre arthropode, pourrait aussi certainement tuer un humains. Les humains sont un des plus environnementalement fragiles de tous les organismes sur la terre, mais l'exosquelette possédé par l'insecte moyen peut supporter plusieurs centaines de fois par son poids, et la chronique de fossiles est pleine avec les animaux qui en contact au hasard pourraient écraser des humains assez facilement que nous écrasons les insectes au cadeau.

Bien que toutes les cellules sont potentiellement immortelles en conditions isolées, beaucoup de morts se passent au cadeau par la blessure accidentale, qui exigerait une intégrité structurelle améliorée de la cellule qui la prévenirait de subir une brèche. Alors que la cellule moderne peut être trop fragile pour résister à tels risques environnementaux, c'est possible que l'architecture cellulaire s'est changée simplement par le fléau. La cellule vivante normale même au cadeau est une structure formidablement durable, et possède la résistance et élasticité nécessaire pour résister à la pression d'un organisme qui se pese plusieures tonnes. En fait la cellule est une des constructions les plus résistantes en existence, et il ne fallerait que faire un petit changement pour la rendre complètement imperméable au mal. Il peut n'avoir même rien de base physique pour proposer pourquoi les humains pourraient être immortels des morts accidentales, mais les animaux n'en pourraient pas. Justement, si les cellules humains étaient imperméables au mal, n'importe quel autre organisme pourrait être indestructible aussi s'il est bâti avec l'architecture similaire. S'il est vrai que les organismes étaient immortels à cause d'une intégrité cellulaire indestructible, les plantes devraient avoir été exclues de ce groupe parce que la consommation des plantes exige spécifiquement le cassement et digestion de la cellule. Les raisonnements utilisées pour exclure les plantes comme immortelles avant la chute utilisent l'absence du « souffle de vie » ou du sang pour définer les plantes comme non-« vivantes » en le même sens comme les animaux. (Genèse 9:4 - Seulement, vous ne mangerez point de chair avec son âme, avec son sang.)

Et à tout animal de la terre, à tout oiseau du ciel, et à tout ce qui se meut sur la terre, ayant en soi un souffle de vie, je donne toute herbe verte pour nourriture. Et cela fut ainsi. Genèse 1:30

L'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant. Genèse 2:7

Et moi, je vais faire venir le déluge d'eaux sur la terre, pour détruire toute chair ayant souffle de vie sous le ciel; tout ce qui est sur la terre périra. Genèse 6:17

Ils entrèrent dans l'arche auprès de Noé, deux à deux, de toute chair ayant souffle de vie. Genèse 7:15

C'est vrai que la ligne typique cellulaire théorétiquement doit ne jamais mourir, et que la cellule pourrait être construite imperméable au mal, mais nous ne pouvons pas nous échappons du fait qu'il y a encore des besoins biochimiques pour la vie. Par exemple, une super-cellule impénétrable ne protégerait pas un individu de famine, de soif, ou de suffocation causée par noyade ou feu. Regardant la nature exacte d'immortalité physique il y a un autre scénario possible que la plupart des enquêteurs n'ont pas vu. Peut-être l'immortalité humaine et même animale étaient justement équivalentes à l'état possédé par les plantes. Les pplantes sont vraiment ou potentiellement immortaux au cadeau et continueront à vivre pour toujours à condition que leurs besoins environnementaux se satisfient. Par contraste frappant aux plantes, les humains et les animaux ont une espérance maximale de vie sans tenir compte de si leurs besoins se satisfient ou non. Alors que c'est vrai que quelques plantes croissent comme annuelles, toutes les plantes sont vraiment pérennes par nature, et ont adapté à un cycle programmé en quelques instances pour correspondre aux saisons de croissance. D'ailleurs, les plantes ne meurent qu'à cause de la famine ou maladie biochimique. Si leurs besoins physiques se satisfient, les plantes croîtrone indéfiniment. Peut-être toute la vie sur la terre s'est conçue originalement à cette façon. Nous pouvons encore se tuer par accident ou par la famine, mais nous continuerions d'ailleurs à vivre pour toujours.

Quelques-uns excluent les plantes de considération comme immortelles avant la chute parce que les animaux et les humains se sont conçus pour manger les plantes et les tuer fréquemment à la récolte comme décrit en Genèse 1:29-30 . Mais on doit remarquer que les fruits ou parties réproductives seules sont consommés typiquement, et leur enlèvement ne tue pas la plante.

Autres répercussions de la chute

En plus d'être enlévés du jardin d'Éden et séparés de l'arbre de vie, il y a des autres fléaux rendus sur la création comme résultat du péché d'Adam et Ève.

Exploitation du terrain pour alimentation

L'exploitation en quantités massives pour obtenir l'alimentation paraît de ne pas avoir été un besoin qu'après Adam a été maudit pour son péché. Parce que les plantes se sont créées pour être aliments pour les humains et les animaux (voyez: Genèse 1:29-30 ), c'est logique que les deux se sont créés originalement avec la capacité de digérer le fibre plantale (cellulose), et il n'y a rien de besoin pour nous cultier des récoltes au commencement.

Au cadeau, nous devons exploiter le terrain pour obtenir des quantités suffisantes d'énergie, qui autrement existe en abondance dedans le cellulose. La plante entière s'est composée basiquement de sucre pur, qui est ce que presque tous les organismes métabolisent pour l'énergie, mais la plupart des métabolites fabriqués par les plantes sont indigestibles par les humains et les animaux. Cette énigme est inexplicable d'une perspective de dessein intelligent à part un monde maudit.[1]

Il dit à l'homme: Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l'arbre au sujet duquel je t'avais donné cet ordre: Tu n'en mangeras point! le sol sera maudit à cause de toi. C'est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie, il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l'herbe des champs. C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes dans la terre, d'où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière. Genèse 3:17-19

Douleur accroîte durant l'accouchement

Il dit à la femme: J'augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi. Genèse 1:16

Serpent

L'Éternel Dieu dit au serpent: Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t'écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. Genèse 1:14-15

Creationwiki french biblique portal.png
Naviguez


Référence

  1. « Conçus pour Manger des Plantes, Puis Maudits d'en Ne Pouvoir Plus. » Réseau de Création Nord-Ouest, n.d. Accédé le 24 octobre 2008.


Liens externels

Voyez aussi