Bible

De CreationWiki
Une Bible latine écrite à la main en 1407 AD.

La Bible est une collection des livres brèves qui documentent l'histoire du monde, du peuple juif, de la vie de Jésus-Christ, et de la paléo-église chrétienne. Elle est unique parce qu'elle contient 66 livres, 39 dans l'Ancien Testament et 27 dans le Nouveau Testament, que se sont écrits par 40 auteurs différents durant 1500 ans. [1] Aucun d'autre livre dans l'histoire n'est tant populaire, ni tant révéré, ni tant divers en contenu que les vies de ceux qui l'one écrit.

Les créationnistes tiennent plusieurs vues en ce qui se concerne la fiabilité de la Bible, que rangent de l'inerrance stricte à l'exactitude substantive. Toutefois, tous les créationnistes se mettent en accord que la Bible est l'histoire, et n'est pas de mythologie ou d'allégorie, parce que le texte lui-même a un style et un contenu si évidemment historique à moins qu'il est autrement insinué dans le texte par le moyen d'une exégèse historique-grammatique.

Parce qu'elle est estimée comme le mot convoité de Dieu, la Bible a été mieux préservée, et traduite en plus de langues, qu'aucun autre livre dans l'histoire. Manuscrits originaux d'elle se trouvent en les langues les plus vieux sur la Terre, et elle contient aussi une des séquences généalogiques les plus longues sues d'exister, qui traverse environ 4000 ans. Simplement, il n'y a pas d'autre livre en existence qui offre un meilleur record chronologique de la paléo-histoire de la Terre.

Nom

Le mot « Bible » est à l'origine d'un port ancien de mer phénicien qui s'est appelé Byblos, qui s'est appelé comme ça par suite de l'échange et de la manufacture de matérieau d'écriture basé sur le roseau qui s'appelle papyrus ou byblos, qui se utilisait extensivement dans l'antiquité pour faire des rouleaux et des livres. Le mot grec biblos était basé sur ceci, et il a devenu le mot pour livre (un petit livre s'appelait biblion), et vers le deuxième siècle AD les chrétiens grecs appelaient les Écritures ta Biblia (τα βιβλία les livres). Ce nom s'est traduit en latin en lâchant le mot ta. Le mot s'est traduit en ancien français en substituant le singulier pour le pluriel, d'ou vient le mot moderne Bible en français et en anglais.[2][3][4]

Les livres de la Bible

L'Ancien Testament

Manuscrit de la Bible hébraïque avec le Targum, l'11ème siècle.

L' Ancien Testament, qui s'appelle aussi la Bible hébraïque ou Tanakh, consiste de trente neuf livres. Les livres eux-mêmes se sont écrits originalement en hébraïque, et plus tard dans la langue araméenne de Palestine; la version grecque écrite après que la conquète du Moyen-Est par Alexandre le grand s'appelle le Septuagint. Melito, évèque de Sardis en Lydie (en la Turquie moderne), est dit qu'a été forgé l'expression Ancien Testament à environ AD 170. L'Ancien Testament se divise en trois parties (ainsi, « Tanakh ») dans la communauté juive: le Torah (« Loi »), ou Pentateuch, connu comme les cinq livres de Moïse; Nevi'im (« Prophètes »), et Ketuvim (« Écritures », ou Hagiographa). Ici l'arrangement des livres diffère assez de l'Ancien Testament utilisé par les chrétiens; toutefois le contenu réel de chaque livre reste pareil.

Torah

Les cinq livres de Moïse, en leurs noms hébraïques et français:

  • Bereisheet (« au commencement »), ou Genèse
  • Shemot (« noms ») ou Exode
  • Vayikra (« et Dieu appela »), ou Lévitique
  • Bemidbar (« dans le désert »), ou Nombres
  • Devarim (« mots »), ou Deutéronome

Les premiers onze chapitres de Genèse fournissent l'histoire de la Création, l'histoire du premier rapport de Dieu avec l'humanité, et le Déluge global de Noé. Les trente neuf chapitres restants racontent en détail le compte de la convention de Dieu avec la paléo-nation hébreue, menée par les patriarches Abraham, Isaac et Jacob (ou Israël), et un des fils de Jacob, Joseph. Il raconte les commencements du peuple choisi de Dieu, comment Dieu a commandé Abraham de laisser sa famille et son bercail pour s'implanter dans la terre de Canaan, et comment les enfants d'Israël se sont mus en Égypte. La reste du Torah, commençant avec Exode, raconte l'histoire du grand meneur hébreu Moïse, et des Hébreux par l'histoire de leur séjour et esclavage en Égypte, leur échappe d'esclavage, et leur vagabondages dans le désert jusqu'ils entrent la Terre Promise.

Nevi'im

Le Nevi'im est l'histoire de l'émergence, et ultimement l'établissement, de la monarchie hébreue; la période triste d'anarchie et révolte induisant à la division en les deux royaumes de Juda et Israël; et les prophètes qui jugaient les rois des deux royaumes au nom de Dieu. Il termine avec la conquète des deux royaumes et la destruction du Temple en Jerusalem. Les prophètes mineures s'envisagent comme un seul livre dans le Nevi'um; dans la christianisme ils se sont divisés dans douze livres séparés et appelés pour leurs auteurs.

Ketuvim

Le Ketuvim, ou « Écritures, » contiennent poésie lyrique, réflexions philosophiques sur la vie, et les écritures des prophètes et les autres meneurs juifs durant l'exil en Babylone.

David est cité comme l'auteur de beaucoup des Psaumes; Salomon est cru d'avoir écrit la Cantique des Cantiques dans sa jeunesse, les Proverbes dans ses ans primes, et Ecclésiaste dans son vieillissement. Le prophète Jérémie est crus d'avoir écrit l'aptement-appelé Lamentations au commencement de l'exil en Babylone. Le Livre de Ruth est le seul livre biblique qui axe seulement sur une non-juive, une moabitesse qui s'est mariée avec un juif et a devenue ancètre de David et de Jésus-Christ. Esther est unique parce qu'il est le seul livre dans la Bible de ne pas mentionner God. Moïse se considère d'être l'auteur du livre de Job.

Le Nouveau Testament

Page du Codex Vaticanus écrit env. 350 ap. J-C

Le Nouveau Testament est une collection de vingt-sept livres et lettres, écrits par la paléo-communauté chrétienne, et écrit primairement en grec. L'emphase du Nouveau Testament est la vie, les enseignements, et l'instance de salut de la figure centrale de l'oeuvre entière, Jesus le nazaréen. Ces livres se groupent en suivant:

Les Évangiles

Les Évangiles contiennent l'histoire de Jesus. Les Actes des Apôtres sont une continuation des Évangiles, documentant l'histoire de la paléo-église, commençant immédiamment suivant la mort et la résurrection de Jesus. Parmi les auteurs, aucun que Matthieu et Jean a eu fait la connaissance de Jesus; ils étaient parmi Ses disciples durant Son ministère terrestre. Marc était un compagnon de Pierre, et son évangile a été le premier de se noter, a environ AD 50. Luc se considère l'auteur de son évangile et les Actes.

Les Épitres pauliniennes

Ceux-ci sont les lettres écrites à divers communautés chrétiennes par l'apôtre Paul.

Paul a été cru par plusieurs d'être l'auteur de l'Épitre aux Hébreux à cause des témoignements internels dans l'oeuvre, mais plusieurs autres, comme Barnabas, Luc, et Apollos sont aussi maintenus d'être l'auteur. La controverse, toutefois, n'affecte pas l'authenticité de l'épitre.[5]

Les Épitres Générales

L'Apocalypse

L' Apocalyse est le dernier livre dans le Nouveau Testament aussi bien que dans la Bible entière, écrite presque vers AD 100 par l'Apôtre Jean durant son exil en l'isle grec de Patmos. L'Apocalypse se concerne avec la condition des Sept Églises d'Asie avant d'aller profondement en une description des derniers jours avant le commencement de l'Âge millénaire.

L'Histoire de la Bible

Article principal: Histoire de la Bible

L'histoire de la Bible concerne cette ancienne collection d'écritures, y compris 66 livres distincts, écrits depuis à peu près 1 600 ans, mais à moins 40 auteurs distincts. L'Ancien Testament contient 39 livre écrits d'à peu près 1500 à 400 av.-J-C, et le Nouveau Testament contient 27 livres écrits d'à peu près 40 à 100 ap.-J-C. La Bible juive (Tanakh) est la même que l'Ancien Testament crétien, sauf son arrangement de livres. L'Ancien Testament original est écrit principalement en hébreu, avec quelques passages en araméen, bien que le Nouveau Testament original est écrit en grec commun.[6]

L'histoire de la « Bible » commence avec les Écritures juives. Les plus anciens livres de la Bible sont certainement les cinq livres du Torah et Job. Dans 1_Rois 6:1 , Salomon est dit d'avoir commencé de bâtir le Temple en le 480ème année après la sortie des enfants d'Israël du pays d'Égypte. Il est établi par des érudits de des historiens que Salomon a commencé de bâtir le Temple en le quatrième année de son royaume; ceci est cru par divers authorités d'avoir eu lieu en 961 BC ou 1015 BC, mettant la date de l'Exode sous Moïse sur 1446 BC ou 1491 BC. Durant les quarantes ans suivants Moïse a écrit le Torah et Job, les complètant avant sa mort sur Mt. Nebo a environ 1406 BC ou 1451 BC. Selon l'érudit et historien Robert D. Wilson le Torah comme il reste se date du temps de Moïse, et les cinq livres constitue une oeuvre continue, et est écrit par un seul individual, Moíse lui-même.[7]

Les livres restants de l'Ancien Testament sont écrits à divers temps après la mort de Moïse; Malachi, le dernier livre de l'Ancien Testament, est écrit à environ 455 BC. Durant cette période chacun des livres est écrit et récrit en parchemin ou papyrus, les rédacteurs s'occupant très fort à leur travail. Un seul livre biblique écrit à la main maintenant peut exiger des semaines de compléter. Les plus anciens rouleaux sont disposés par enterrement ou destruction systématique lorsqu'ils se sont esquintés en usage normal; par suit, les plus anciens manuscrits survivants sont ceux qui sont préservés soigneusement ou par actions directes des personnes (tant que les religieux), ou par enlévement des forces de pourriture. Actuellement, les plus anciens manuscrits survivants sont ceux trouvés dans les cavernes de Qumran en 1948 et connus commes les Rouleaux de la Mer Morte, qui se datent de 250 BC à AD 70; le rouleau complet d' Ésaïe dans cette collection se date sur 150 BC.

À environ 200 BC le Septuagint, une version grecque de l'Ancien Testament, est complété. Ceci arriva parce que l'hellénisation des régions larges du Moyen-Est après la conquète par Alexandre le Grand, qui a mis le grec la langue franche pour les communications et les affaires ordinaires. Le Septuagint marque le premier fois dans l'histoire que la Bible est traduite en une langue étrangère.


La table suivante liste les livres des Testaments Ancien et Nouveau, qui sont liés à l'engin recherchable à BibleGateway.com

Table des Livres

Ancien Testament

Nouveau Testament

Creationwiki french biblique portal.png
Naviguez


Versions de la Bible

Liens externels

Sociétés bibliques

Bibles en ligne, d'internet, et téléchargeables

Hébreu

Latin

Anglais

Turque

Autres

Commentaires et analyses

Wikis

Références Citées

  1. Slick, Matthew J. « The Bible. » Christian Apologetics and Research Ministry, 1995. Accédé le 8 janvier 2008.
  2. Unger, Merril F. Unger's Bible Handbook, Moody Press, Chicago, IL, EEUU, 1967, p. 143. Voyez aussi Unger's Bible Dictionary, Moody Press, Chicago, IL, 1966.
  3. Moulton, James H., et autres. A Grammar of New Testament Greek (deux volumes), rédacté par Wilbert Francis Howard, T&T Clark Publishers, Harrisburg, PA, EEUU, 1985; publié originellement en 1920, Edinburgh, Scotland, RU.
  4. Blass, Frederich, et autres. A Greek Grammar of the New Testament and other early Christian literature, traduit par Robert W. Funk; University of Chicago Press, Chicago, IL, EEUU, 1961; édition allemande Grammatik des Neutestamentlichen Griechisch Friedrich Rehkopf, rédacteur, 14th édition. Göttingen, Allemagne: Vandenhoeck & Ruprecht, 1976.
  5. Unger, op. cit., p. 748
  6. History of the Bible par All About The Journey.
  7. Wilson, Robert D. A Scientific Investigation of the Old Testament, Sunday School Times, Inc, Philadelphia, PA, EEUU, 1926, p. 11.


Référence additionnelle

  • Bauer, Walter. Griechisch-Deutsches Wörterbuch zu den Scriften des Neuen Testaments und der frühchristlichen Litteratur. Kurt Aland et Barbara Aland, rédacteurs; 6ème édition. Walter de Gruyter, Berlin, Allemagne (1988). Titre βιβλίον, colonnes 281-82.