Ithamar

De CréationWiki

Ithamar (Hébreu אִֽיתָמָֽר, Nom veut dire::côte de l'arbre de paume) (né Né(e)::2482 AM–fl. Fleurit::1 Zif 2514 AM) était le quatrième fils d'Aaron et progeniteur d'une ligne de descendance qui a inclu brèvement quelques des souverains sacrificateurs d'Israël.

Famille

Ithamar est né en Égypte, fils d'Aaron et Élischéba. (Exode 6:23 )

Carrière

La carrière d'Ithamar a commencé durant la première anné après l'Exode d'Israël. Il était trésorier de l'offrande voluntaire massive du peuple pour la construction du Tabernacle. Le {{#show:Tabernacle|?Dédié(e)}} il était consacré comme sacrificateur, avec ses trois frères Nadab, Abihu, et Éléazar.[1][2][3][4]

La journée de l'incident du feu étranger ({{#show:Nadab (fils d'Aaron)|?Mort(e)}}), tous les quatre frères exécutaient une fonction quotidienne dans la place sainte. Nadab et Abihu ont pris d'encensoirs chargés avec de « feu étranger » dans le saint des saints, et ont été tués immédiamment. Moïse a ordonné à deux autres cousins d'emporter les cadavres brûlés, et aussi a ordonné à Aaron et ses deux fils restants de continuer avec leurs devoirs et pas d'afficher aucun signe explicite de deuil.[4] [5]

En cette même occasion, Moïse a remarqué que la viande pour l'offrande de péché a eu brûlé entièrement sur l'autel en laiton. Les sacrificateurs devaient manger de l'offrande de péché en un endroit propre, mais ils n'ont pas eu fait. Moïse a interrogé Éléazar et Ithamar concernant ce manque de devoir, et Aaron a defendu ses fils. Apparemment Aaron a suggéré que manger n'importe quelle sorte de viande quand leurs frères a été morts récemment, et dans telles circonstances, peut-être ne paraîtrait pas satisfiant à Dieu. Moïse a réservé le jugement. La Bible ne donne point d'indication qu'Éléazar ou Ithamar a commis une telle tromperie encore.[5]

Par la suite, Éléazar et Ithamar étaient les deux premiers sacrificateurs après Aaron. Ithamar, en outre, supervisait les Guerschonites et les Merarites qui avaient la responsabilité pour démontant et transportant les couvrages, les accrochements, les planches, les barres, les bases, les colonnes, et les autres éléments structurels du Tabernacle.[1][4]

Heritage

 
 
 
 
 
 
 
descendant de::Jacob
 
descendant de::Léa
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
descendant de::Lévi
 
descendant de::Juda
 
descendant de::Tamar
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
descendant de::Kehath
 
descendant de::Pérez
 
Zérach
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
petit-fils de::Jokébed
 
petit-fils de::Amram
 
descendant de::Hezron
 
Hamul
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
descendant de::Ram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
petit-fils de::Amminadab
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
fils de::Aaron
 
fils de::Élischéba
 
Nachschon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nadab
 
frère de::Abihu
 
Éléazar
 
Ithamar
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Phinées

Sa ligne de descendance (1_Chroniques 24:1-19 ) est plus remarquable pour l'apparence du Juge Éli, ses fils Hophni et Phinées, son petit-fils I Kabod, et un souverain sacrificateur, apparemment déloyal, nommé Abiathar qui Salomon a démis de sa fonction durant son royaume et remplacé avec Zadok, un Éléazarite.[1][2][3][4][5] Qu'Éli et son fils et petit-fils descendent d'Ithamar suit logiquement de l'absence de leurs noms en la ligne de descendance d'Éléazar donnée en 1_Chroniques 6:1-15 .

Modèle:Portail biographique

Références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Konig, George, « Ithamar, » AboutBibleProphecy.com, 2001. Accédé le 10 décembre 2008.
  2. 2,0 et 2,1 « Ithamar, » Easton's Bible Dictionary, 13 juillet 2005. Accédé le 10 décembre 2008.
  3. 3,0 et 3,1 Blank, Wayne, « The Lines of Eleazar and Ithamar, » Daily Bible Study, n.d. Accédé le 10 décembre 2008.
  4. 4,0, 4,1, 4,2 et 4,3 Hirsch EG et Seligsohn M, « Ithamar, » The Jewish Encyclopedia, n.d. Accédé le 10 décembre 2008.
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 Maxey A, « Eleazar and Ithamar, » Reflections, no. 270, 18 octobre 2006. Accédé le 10 décembre 2008.


Voyez aussi