Herméneutique

De CreationWiki
Bible latin écrit à la main en 1407 ap. J-C

L'herméneutique est la science ou pratique de la compréhension de texte (théorie d'interprétation). Bien qu'il y a des applications séculaires, le terme s'est utilisé originalement pour signifier le champ d'interprétation biblique. La philosophie ou méthodologie assume que la Bible reste comme écrite, mais que son interprétation change entre les périodes historiques, à traverse les cultures, etc. C'est une tradition de recherche qualitative qui utilise ces diverses expériences des gens comme outil pour la compréhension du contexte social, cultural, politique, et historique en lequel l'interprétation se fait.

L'Oxford Companion to the Bible défine l'herméneutique comme « enquêtes dans les conditions sous lesquelles l'interprétation des textes bibliques peut se juger possible, fidèle, factuelle, responsable, ou productive vis-à-vis quelque but spécifié. »

Elle trait des sujets, tels que si la Bible doit se voir comme histoire ou mythe. Elle peut inclure le processus d'exégèse mais est plus vaste en portée parce qu'elle entraîne une étude des textes bibliques pour comprendre pas seulement les aspects historiques des écritures mais aussi la signification de ces documents pour le cadeau.

Méthodes

Exégèse

Article principal: Exégèse

L'exégèse (alias la méthode historique-grammatique) est une interprétation critique de n'importe quel texte, spécialement des textes religieux tels que la Bible ou le Coran. Plus spécifiquement c'est une enquête extensive du sens original d'un texte dans ses contextes historiques et littéraires. Une personne capable en la science d'exégèse s'appelle un exégète. L'opposé de ceci serait eiségèse.

Un principe important d'exégèse est déterminant le sens qu'un auteur voulait communiquer à ses lecteurs. C'est très bien de utiliser le principe des historiens de donner plus de considération historique à ceux qui ont plus d'immédiateté historique pour déterminer les vues probables des lecteurs originaux. C'est notable que la vue de l'âge jeune était tenue par la première église et les premiers meneurs juifs.

Eiségèse

Article principal: Eiségèse

L'eiségèse veut dire « lisant en » et réfère à la pratique de lisant ses propres idées dans le texte. C'est une erreur, parce qu'elle ne permet pas à la Bible de parler à la lecteur en ses propres termes, mais seulement par le filtre de ses idées préconçues et même vue-de-monde. La philosophie platonise peut avoir influencé des gens d'adopter la pratique d'interprétation allégorique et abandonner l'approche plus historique/grammatique d'exégèse.

Historique vs. mythologique

L'histoire et la mythologie ont des caractéristiques littéraires distinctes. Elles incluent:

Histoire Mythologie
Racontant des événements en une manière sèche, factuelle, et linear Exagération, hyperbolé, et appels émotionnels
Fournit des cadres spécifiques temporels pour les événements Manque des cadres temporels
Fournit des détails tels que généalogies et géographie Manque de tels détails
Décrit des gens en une façon objective; pas de vénération des héros Crée des « héros » et « vilains »
Première forme connue écrite Première forme connue orale

Détails

Cadres temporels

Genèse fournit des dates et cadres temporels spécifiques pour les événements majeurs, particulièrement ceux connexe au déluge global. Par exemple:

L'an six cent un, le premier mois, le premier jour du mois, les eaux avaient séché sur la terre. Noé ôta la couverture de l'arche: il regarda, et voici, la surface de la terre avait séché. Le second mois, le vingt-septième jour du mois, la terre fut sèche. Genèse 8:13-14

D'autre part, l'auteur ne sait pas d'un seul récit mythologique de n'importe quelle autre ancienne culture qui documente ses événements en un cadeau temporel si détaillé.

Généalogies et géographie

Genèse fournit des généalogies pour le ligne d'Adam à Noé donnant l'an lorsque chacun a eu le prochain enfant en la ligne et l'an lorsqu'il est mort. Par exemple:

Kénan, âgé de soixante-dix ans, engendra Mahalaleel. Kénan vécut, après la naissance de Mahalaleel, huit cent quarante ans; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours de Kénan furent de neuf cent dix ans; puis il mourut. Genèse 5:12-14

Genèse fournit aussi un degré remarquable de détail géographique. Par exemple:

Un fleuve sortait d'Éden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. Le nom du premier est Pischon; c'est celui qui entoure tout le pays de Havila, où se trouve l'or. L'or de ce pays est pur; on y trouve aussi le bdellium et la pierre d'onyx. Le nom du second fleuve est Guihon; c'est celui qui entoure tout le pays de Cusch. Le nom du troisième est Hiddékel; c'est celui qui coule à l'orient de l'Assyrie. Le quatrième fleuve, c'est l'Euphrate. Genèse 2:10-14

Quelques autres anciens contes historiques et mythologiques fournissent en effet des généalogies rudimentaires et géographie basique. Mais rien ne le fait en tel détail frappant, avec tel style objectif. La déscription d'Éden se lit comme texte sec de géographie, et pas un roman pour la marché populaire.

Description objective des caractères

Il n'y a pas de héros dans l'Ancien Testament.

  • Noé était « juste en sa génération » et ivrogne boueux;
  • Abraham était honoré par dieu comme « homme de foi » et poltron qui mentait à cause de peur;
  • Moïse était choisi de mener son peuple d'Égypte, mais aussi était timide et avait une mauvais humeur qui à la fin l'a tenu au-dehors de la terre promise;
  • David était « homme après la propre coeur de Dieu, » adultère, et meurtrier;
  • Salomon était l'homme le plus sage de son jour, mais s'est marié avec des femmes païennes et permettait à elles de fonder des temples opposés à Dieu.

Le style objectif en lequel ces hommes se décrivent est inconséquent avec les mythes des héros. Les mythes des héros développent des caractères en tels êtres sans tare qu'ils deviennent plats et incroyables au mental moderne. La Bible, d'autre part, décrit ses caractères en tel détail riche, le bon et le mal, que les caractères nous frappent comme réel.

Première forme connue

La première forme connue de Genèse ext écrite. Il n'y a pas de témoignage qu'il est né des traditions orales. Quelques académiciens assument qu'il y en avait une, mais ils le faisent sans témoignement pour soutenir leure prétension. Genèse s'est décrit comme basée sur les documents écrits par Moïse lui-même. Autres contes apocryphes, tels que le livre de jubilés qui sont totalement conséquents factuellement avec Genèse (et s'arrêtent avant la mort de Moïse, différent que Genèse) prétendent explicitement de s'être écrits par Moïse.

Ceci contraste aiguement avec la mythologie grecque, qui s'est collectée des traditions orales par les historiens grecs et mythographeurs tels que Hérodote, cherchant à documenter les convictions de leur pays, assez bien que les poètes et les dramatistes dont le but manifeste était entretenir et inspirer, au lieu de fournir des annales historiques.