Inerrance biblique

De CreationWiki
(Redirigé depuis Inerrance stricte)
Bible latine écrite à la main en 1407 ap. J-C

Inerrance biblique est une conviction et une position doctrinaire que la Bible est sans erreur. Telle conviction ou confiance en les vérités de la Bible se considère fortement en nôtre épistémologie, et ultimement nôtre foi en le salut spirituel.

Il y a deux formes d'inerrance, connues comme innerance stricte et inerrance originale.

  • Inerrance stricte tient que la Bible est sans erreur en sa forme présente.
  • Inerrance originale tient que la Bible était sans erreur en sa forme originale, mais a accumulé peu d'erreurs mineures et insignificatives par plusieurs ans de copiage.

Bien que quelques-uns pointent aux contradictions alléguées, l'inerrance biblique se tient parce qu'il se croit que la Bible est inspirés par Dieu, et montre des témoignements de ça en plusieures formes, y compris la preuve de prophétie, sa possession de la prescience scientifique avancée, et vérification par archéologie.

Une vue similaire par contrastante connue comme exactitude substantive tient que la Bible est précise, mais pas totalement inerrante. Elle croit que les Écritures se sont écrites par des hommes sages et intelligents qui ont ou observé les choses qu'ils ont documenté, ou basé leurs contes sur des sources fiables et exactes. Toutefois, les erreurs dues aux humains sont évidentes, quoique inapplicable au message dans laquelle.

Inerrance stricte

L'inerrance stricte est une conviction et une tenance doctrinaire que constate que la Bible est sans erreur en sa forme présente. Cette conviction se tient en opposition à la doctrine d'inerrance originale, qui ne tient que que la Bible peut originalement avoir été sans erreur mais maintenant contient un peu d'erreurs mineures de copiage.

L'inerrance strict ne veut pas dire qu'aucune traduction donnée de la Bible est inerrante. Elle veut dire au lieu que nous avons des manuscrits de la Bible, en son langage original, que préservent intact le text original inspiré par Dieu.

Importance

Pour comprendre pourquoi l'inerrance stricte est si importante, on doit considérer ce que la Bible prétend être. Les croyants en le Dieu d'Abraham, Isaac, et Jacob croient aussi la Bible être la Parole directe de Dieu. Les principes d'inerrance biblique se dérivent pour la plupart de l'exactitude prophétique étonnante de la Bible. À nommer l'example le plus fameux, la Bible contient plus que quatre cent prophéties spécifiques concernant Jésus-Christ. Peter W. Stoner[1] a calculé récemment[2] que la probabilité d'en seulement quarante-huit se réalisantes seulement au hasard était 10-157. C'est un numéral 1, précédé par 156 zéros et un point décimal—ou un divisé par dix sexavingentillions. Pour mettre ça en perspective, dix sexavingentillions est un dixième du carré du nombre total des électrons dans l'univers.

Praticiens de l'inerrance stricte croient fermement qu'un Dieu capable à tenir une Promesse contre une cote de dix sexavingentillions à un est certainement capable de préserver intact Ses Paroles Originaux, quelque soit l'interférence insouciante ou même essayée de n'import quel homme. Suggérer autrement—suggérer, enfin, que Dieu permettrait aux êtres humains insouciants ou malicieux de falsifier Sa Parole—est violer le vrai caractère de Dieu.

Témoignements

L'Ancien Testament seul est le manuscrit le meilleur soigné dans l'histoire des lettres. Fred Williams[3] dit ceci[4] concernant les méthodes utilisées par les écrivains en s'occupant de produire des copies fidèles:

« Les écrivains qui étaient responsable du texte de l'Ancien Testament dédicacaient leurs vies à préservant l'exactitude du texte lorsqu'ils faisaient des copies. Le grand soin que les écrivains prenait pour guarantir la fiabilité des copies s'illustre par le fait qu'ils compteraient chaque lettre et chaque mot, et documenteraient en les marges telles choses que la moyenne lettre et le moyen mot du Torah. Si une seule erreur se trouverait, la copie s'est détruite immédiamment. Comme ingénieur-programmeur, je peux me porter mon garant personnel que la méthode utilisée par les écrivains pour protéger le texte et plus rigoureux que les méthods communes de vérification par somme utilisées au cadeau pour protégé des applications informatiques de corruption.  »


De loin l'attestation la plus remarquable pour le pouvoir prophétique et l'exactitude de transmission de la Bible s'est passée en 1947, avec la découverte en Qumran des Rouleaux de la Mer Morte. Ces documents, qui se datent vraiment assez passé que 600 av. J-C en quelques cas, sont en accord textuel presque exact avec les manuscrits modernes hébreux avec très peu d'exception.

Le Nouveau Testament était moins bien protégé. Mais Williams documente que plus que 24 000 copies du Nouveau Testament existent, dont les plus vieilles datent à 25 ans après l'écriture de la dernier livre de la Bible (Apocalypse). Ces copies ont un record enviable d'accord parmi eux-mêmes, n'ayant que 40 lignes disputées, comme comparé à 764 lignes disputées en les 643 copies du Iliade de Homère.

La doctrine d'inerrance stricte se dérive d'une considération du caractère de Dieu et aussi se soutient très bien. L'inerrance stricte fournit aussi un testament à la réalité du conte de création, et la fiabilité absolue des Promesses de Dieu à ceux qui croient en Lui.

Inerrance originale

L'inerrance originale est une conviction que, bien que la Bible était sans erreur en sa forme originale, sa forme présente contient un nombre inévitable des erreurs de copiage et d'autres genres.

Transmission et traduction

Deux processus se traient en le débat concernant l'inerrance:

  1. Transmission est le copiage du manuscrit original, en le langage original.
  2. Traduction est l'interprétation du manuscrit de son hébreu (ou grec) original à un autre langage.

Peu de commentateurs ont pris une position qu'une traduction ou une autre est assez fiable comme étaient les manuscrits originaux. Le mouvement de « Version autorisée seule » est un exemple fort. Les critiques indiquent que la traduction n'est jamais exacte, et qu'assumer qu'une traduction donnée serait assez inspirée, ou « Dieu-respirée, » que l'original est assumer une doctrine que l'Écriture elle-même ne tient pas.

Transmission est une autre matière. Un inerrantiste original dit simplement que nous n'avons pas les manuscrits originaux, et devons ne jamais accepter une copie au lieu d'un original. Les inerrantistes strictes répondent par indiquant le grand soin que les transmitteurs des manuscrits ont pris, et la correlation remarquable—meilleure que cela des copies de n'importe quelle autre ancienne oeuvre—entre les copies connues de la bible et ses varieux livres.

Exactitude substantive

L'exactitude substantive est la vue que les écritures se sont écrites par des hommes sages et intelligents qui ont ou observé les chose qu'ils ont documenté, ou basé leurs contes sur des sources fiables et fidèles. Cette vue se base pour la plupart en les caractéristiques littéraires de la Bible et sa conséquence avec les temoignements physicaux.

Mais bien que cette vue voit la Bible comme exacte, elle ne voit pas la Bible comme inerrante. Au contraire, elle affirme qu'il y a des erreurs et contradictions évidentes mais mineures en la Bible. Mais:

  • Les contradictions et erreurs mineures se voient comme insignificatives, et beaucoup moins importantes que la conséquence et vérité remarquables qui brillantent par la Bible;
  • Les contradictions et erreurs mineures se voient d'ajouter à la credibilité de la Bible, comme témoignage qu'elle doit avoir son origine des sources indépendantes, donc faisant la conséquence remarquable à travers la Bible assez plus frappante.

Par exemple, une personne tenante à ce point de vue examine les quatres contes de la résurrection de Jésus, observe les différences, et admit qu'ils peuvent être vraiment incompatible. Mais le fait que les quatres contes sont légèrement différents se prend donc comme témoignage que les contes ont eu des origines distinctes, au lieu d'avoir une origine seule. Le fait qu'il y a quatres contes historiques indépendants de l'événement qui sont si similaires en tout les détails significatifs se voit donc comme témoignage fort que l'événement comme décrit généralement vraiment s'est passé.

Par conséquent, ceux tenants ce point de vue ont pour la plupart peu d'en disputer avec ceux qui tiennent à l'inerrance biblique sur aucune matière substantive. Ils croient que la Bible est exacte en sa déscription de la création et les événements qu'ont suits. Ils ne contestent que la croyance que la Bible est complètement inerrante, parce qu'ils ne voient pas de raison à le croire, ou d'aucune prétension d'inerrance biblique, ou d'un coup d'oeil simple à plusieurs faits qu'ils considèrent être erreurs et contradictions évidentes mais mineures.

Implications théologiques

  • « Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, » 2_Timothée 3:16 Il se raisonne que bien que l'Écriture est en effet inspirée par Dieu et utile comme dit ce passage, il n'ya pas de raison de conclure de ce verset que la Bible est inerrante. Adam était littéralement inspiráit par Dieu, mais il a fait des erreurs. Pourquoi être « inspiré par Dieu » doit vouloir dire être sans erreur? Et si l'auteur de ce verset avait l'intention pour nous croire que la Bible était sans erreur, pourquoi il ne l'a pas dit?
  • La Bible ne se voit pas comme « Parole de Dieu. » Jésus seul se voit comme Parole de Dieu, car Il est le Seul qui s'appelle la Parole de Dieu en l'écriture elle-même. La Bible sse voit comme livre écrit par des hommes de Dieu sages et inspirés qui ont ressenti et compris la Parole de Dieu par les prophètes et par Jésus-Christ Lui-même.
Creationwiki french biblique portal.png
Naviguez


Références

  1. Stoner, Peter W., et Newman, Robert C. Science Speaks: Scientific Proof of the Accuracy of Prophecy and the Bible, édition en ligne. Novembre 2005. Accédé le 11 octobre 2008.
  2. Slick, Matt. « Prophecy, the Bible, and Jesus. » Christian Apologetics and Research Ministry, janvier 2002. Accédé le 11 octobre 2008.
  3. William, Fred. « Welcome to Bible Evidences. » 2005. Accédé le 11 octobre 2008.
  4. Williams, Fred. « Meticulous Care in the Transmission of the Bible. » Bible Evidences, n.d. Accédé le 11 octobre 2008.


Liens externels

Voyez aussi