Prise de l'arche

De CreationWiki
Ark of the covenant gold cover.jpg

La prise de l'arche de l'engagement (Commencement::1 Boul 2883 AMFin::1 Sivan 2883 AM) est la seule instance documentée où un pouvour ennemi a pris l'objet le plus sacré à Dieu. Plus qu'aucun autre seul cas de maniement sans précaution de l'arche, ce cas aété la cause de beaucoup de vaine spéculation, sourtout par les historiens sceptiques.

La prise

En 2863 AM, Israël est venue sous la domination philistine qui a duré depuis quarante ans. Éli, descendant d'Ithamar, était souverain sacrificateur à ce temps-là, et Ibzan, Élon et Abdon était les juges bibliques d'Israël pendant les premiers vingt ans de cette oppression.

En ou environ 1 Boul 2883 AM, les Philistins et les Israélites ont lutté une bataille majeure près d'Aphek. Les Israélites ont subi quatre mille pertes, et puis les aînés ont décidé de faire amener l'arche de l'engagement au champ de bataille en l'espoir que l'arche sauverait les Israélites de défait total. Personne n'a jamais vraiment consulté Dieu concernant ce stratégie; au lieu, les aînés ont fait venir l'arche, et Hophni et Phinées, fils d'Éli, l'ont amené.

Le haut commandement des Philistins avaient peur d'abord lorsqu'ils ont vu l'arche. Mais après ils ont pris leur courage et ont lutté même plus fortement. Comme résultat, ils ont infligé trente mille pertes additionnelles sur les Israélites, ont tué Hophni et Phinées, et ont pris l'arche.

Un rescapé innommé, un Benjamite, s'est échappé pour amener les nouvelles tristes à Éli. Quand Éli en a entendu, il a tombé en arrière en son siège, s'est cassé la nuque, et est mort. Quand la femme de Phinées a entendu les nouvelles, elle a accouché prématurément, a donné de naissance à un fils, et puis est morte. Jusqu'avant qu'elle est morte, elle a donné à l'enfant le nom I Kabod, un nom qui veut dire « pas de gloire, » car il n'y avait plus de gloire en le pays d'Israël. (1_Samuel 4 )

Les plaies

Les Philistins ont possédé l'arche depuis sept mois, et cette possession les a coûté chèrement. D'abord ils l'ont amené à Asdod, un des Cinq Villes des Philistins. Ils l'ont porté dedans le Temple de Dagon et l'ont placé devant l'image imposante de Dagon. Le lendemain les citoyens ont découvert l'image s'étalante en face devant l'arche. Ils ont remis debout la statue, mais le lendemain encore, la statue a eu tombé encore, et cette fois sa tête et ses mains s'étaient détachées. Le temple ne s'était jamais réparé. (6 1-5 )

Pas longtemps après, la problem la plus sérieuse est survenue: chaque citoyen en Asdod et ses environs s'est développé une sorte de tumeur ou furoncle, dont la nature ne s'est jamais déterminé satisfaisamment. La version Louis Segond de la Bible décrit cette lésion comme « hémorrhoïdes ». (Le vrai mot hébreu, טְחֹרֵ֣ ou techor, signifie d'habitude une lésion inflammatoire ou brûlante, et pas un néoplasme). Josèphe déclare que les Asdodiens ont subi de dysenterie sévère.[1] En outre, Asdod paraît d'avoir subi une infestation des souris, comme le récit suivant suggère.

Les citoyens d'Asdod puis ont demandé urgemment aux Seigneurs des Cinq Villes d'en enlever l'arche. Les seigneurs puis ont fait amener l'arche à Gath, et puis à Ékron, et la population de chaque ville a subi des plaies de furoncles et souris, comme la population d'Asdod. (1_Samuel 6:6-12 )

Le rendissement

Enfin les conseillers des Seigneurs des Cinq Villes ont suggéré qu'ils rendre l'arche. Les conseillers ont fait se souvenir des plaies égyptiennes et ont suggéré que les Cinq Seigneurs ne devraient avoir point d'honte en cédant à un Dieu Qui pourrait assouvir telle vengeance. Ainsi ils ont bâti une charrette spécifiquement pour la mission, ont placé l'arche sur elle, ont ajouté une boîte contenante un furoncle d'or et un souri d'or (un exemple de chaque objet pour chaque des Cinq Villes), et l'ont mis sur la voie, tirée par deux vaches qui n'étaient jamais attelée. Les conseillers même ont dit que si les vaches tiraient l'arche à Beth Schémesch sans direction humaine, ils sauraient que Dieu était en fait responsable pour tout qui eux a été arrivé après la prise de l'arche.

En fait les vaches ont tiré l'arche sur la voie à Beth Schémesch, et n'ont dévié jamais avant qu'elles sont arrivées dans cette région. (1_Samuel 6:1-12 )

Maniement de plus

L'arche est arrivé au champ de Josué le Beth-Schémite pendant la récolte de blé (probablement en ou environ 1 Sivan 2883 AM). Les moisonneurs ont rompu la charrette en pièces et ont offri les deux vaches comme offrandes brûlées. Les Lévites locaux sont venus et ont démonté l'arche et la boîte contenante les furoncles et les souris d'or. Mais maintenant les Israélites ont subi même plus sévèrement que les Philistins ont eu subi, à cause de leur propre maniement sans précaution de l'arche: 50 070 gens sont morts parce qu'ils ont eu ouvert l'arche et en ont eu regardé l'intérieur. (1_Samuel 6:13-19 ) Les aînés de Beth Schémesch puis ont envoyé un message urgent aux aînés de Kirjath Jearim (ville Gabaonite), demandant à eux de garder l'arche. Ils ont donné leur consentement, et l'arche a resté à Kirjath Jearim sans plus d'incident. (1_Samuel 6:20-21 , 1_Samuel 7:1-2 )

À près de ce temps-là, Samson a commencé sa carrièrre comme juge. Vingt ans après, Samson a pris sa revanche terrifiante sur les Philistins, et Samuel a profité de l'occasion de ramasser les Israélites à Mizpa et mener la bataille qui a mis fin à la dominion philistine sur Israël.

Spéculation

Erich van Daniken, en Chariots of the Gods? (charrettes des dieux)[2] a spéculé que l'arche de l'engagement était émetteur-récepteur électronucléaire fourni par les expéditionnaires extraterrestres. Van Daniken a déclaré que le furoncle duquel les Philistins ont subi était vraiment cancéreux, que les morts de masse des gens de Beth Schémesch étaient dues à l'exposition aux radiations, et que les morts de temps en temps de certaines personnes qui toucheraient l'arche incorrectement étaient dues à l'électrocution. Il a déclaré aussi que les vêtements des Lévites étaient choisis pour leur capacité de bloquer les radiations ionissantes.

Si la déscription de Van Daniken est exacte, toutes les déscriptions données dans la Bible de l'arche de l'engagement, les vêtements de sacerdoce du souverain sacrificateur et autres sacrificateurs, et même les revêtements du Tabernacle, étaient mensonges. Selon ses déscriptions, l'arche était vaisseau creux qui contenait à moins un artefact important: les tableaux de loi contenants les Dix Commandements. Mais la théorie de Van Daniken faillit d'expliquer plusieurs faits clés, sinon ceux aussi étaient mensonges:

  1. Asdod, Gath et Ékron ont subit des infestations des rongeurs en outre des plaies de furoncles. L'empoisonnement par les radiations tuerait les rongeurs au lieu de les causer de proliférer.
  2. Les Philistins ont subi les lésions décrites de l'anatomie privée, alors que les Israélites sont morts avec rien de lésions externes sur leurs corps.
  3. Les lésions en question, selon le texte hébreu, sont inflammatoires, pas néoplatiques comme on s'attendrait de l'empoisonnement par les radiations.
  4. La placement de l'arche près d'une statue a causé cette statue de basculer de sa gaine deux fois en deux jours. Les radiations seules n'affaibliraient la gaine tellement pour faire basculer la statue.
  5. Deux vaches savaient exactement où voyager avec l'arche, bien que les Philistins ne pourrait pas recevoir aucune instruction concernant comment attacher aucune sorte d'appareil chercheux aux vaches.

Kenneth Simonelic[3] a spéculé plus récemmement que l'arche était une pile de magasinage avec une très grand potentiel électromotif. Ainsi les 50 070 morts étaient dues à l'électrocution, comme la mort d'Uzza, décennies plus tard, pendant le royaume de David. Mais les objections à l'explication de van Daniken s'appliquent assez bien à la spéculation de Simonelic, et peut-être avec plus de force, car les champs électriques n'ont été jamais sus d'attirer de grands nombres de rongeurs et causer leure population de s'agrandir aux degrés dangéreux.

Interprétation biblique

Les conséquences du maniement sans précaution de l'arche étaient considérablement différentes pour les Philistins et pour les Israélites. Les Philistins ont subi une idole cassée, trois éruptions d'hémorrhoïdes ou quelque autre lésion inflammatoire, et trois infestations de souris. Les Israélites ont perdu trente mille pertes lorsque l'arche était prise et plus que cinquante mille victimes lorsque l'arche s'est rendue et les gens l'ont traité comme attraction vulgaire de touristes.

Cela pose, bien entendu, une autre objection aux théories séculaires que l'arche était une sorte de central portable électrique ou émetteur-récepteur: pourquoi les Philistins n'ont subi le même volume des morts accidentelles comme les Israélites? Si le danger était simplement du maniement dangereux, les Philistines devraient avoir perdu cinquant mille victimes en chacune des trois villes qui a accueillé l'arche, et le pire qu'est arrivé à aucun Philistin était une problème médicale qui au cadeau est traitable par une préparation topique qu'on vend sans ordonnance!

La différence importante entre les deux populations est que les Israélites avaient l'avantage de siècles d'instruction concernant comment manier l'arche et comment pas la manier, alors que les Philistins n'avaient pas cette avantage. Ainsi bien que les Philistins ont subi une punition suffisante de faire allusion à eux qu'ils devaient retourner ce que n'appartenait pas à eux, les Israélites ont subi la punition beaucoup plus sévère convenable à un délinquant qui devait avoir su mieux.

Le grand nombre de pertes et victimes que les Israélites sont perdus peut-être expliquerait aussi pourquoi la dominion philistine a continué depuis vingt ans plus, malgré toutes les représailles que Samson pouvait, de temps en temps, infliger sur eux.

Creationwiki french biblique portal.png
Naviguez


Références

  1. Josèphe, Antiquités des Juifs, 6.1.1.3
  2. Von Daniken E, Chariots of the Gods? New York: Penguin Group USA, 1999, 224 pp, réimpression en papier, ISBN 9780425166802
  3. Simonelic K, « Energy of the Ark of the Covenant, » 21 décembre 2000. Accédé le 22 décembre 2008.


See also