Palestine

De CreationWiki
{{#set:Nom=Palestine}}
Nom long conventionnel::Palestine
[[Nom natif::فلسطين‎
Filasṭīn]]
Drapeau de Palestine Blason de Palestine
Drapeau Blason
Hymne: [[Hymne::Biladi
Mon pays]]
Endroit de Palestine
Capital Capitale::Ramallah
{{#show:Ramallah|?Coordonnées}}
Official languages Arabique, Hébreu, Anglais
Démonyme Démonyme::Palestinien(ne)
Gouvernement
 - Type Type de gouvernement::République
 - Président Président::Mahmoud Abbas
 - Premier ministre Premier ministre::Salam Fayad
Établissement
Établi(e) Établi(e)::1994
Aire
 - Totale Aire de pays::6.165 km²
Population
 - Devis de Devis de population en::2008 Devis de population::4.148.000
 - Densité Densité de population::667 km⁻² (Rang de densité de population::13ème)
PIB (PPA) Devis de Devis de PIB PPA en::2005
 - Total $PIB PPA::5.550.000.000 
 - Par habitant $PIB PPA par habitant::1.500 
Monnaie [[Monnaie::Nouveau shekel israélien
Dinar jordanien1
]] (Indicatif de monnaie::ILS, JOD)
Fuseau Fuseau horaire::EET (UTCDécalage horaire::+2)
 - Heure d'été (HE) Fuseau horaire d'été::EEST (UTCDécalage horaire d'été::+3)
Internet DPN Internet DPN::.ps
Indicatif téléphonique +Indicatif téléphonique::970
1. Ne qu'en la rive occidentale.
Carte du territoire occupé par Israël.

Palestine (Arabique: فلسطين,‎ Filasṭīn; Hébreu: פלשׂתינה, Palestina; Grec: Παλαιστίνη, Palaistinē; Latin: Palæstina) est la forme française du nom latin Palaestina, le nom donné par les Romains à Judée, Samarie, Galilée and Pérée. Il se dérive de Philiste et réfère correctement strictement à la band côtière occupée une fois par les Philistins. Le nom s'est imposé après la révolte juive comme partie d'un attentat romain d'extirper complètement la rébellion juive. Palestine peut référer aussi à l'organisation administrative provisoire qui gouverne des parts de la rive occidentale et la bande de Gaza connue comme l' Autorité nationale palestinienne (ANP) ou l'État palestinien.

Histoire plus tardive (70 - 1940)

Après la révolte juive de 70 ap. J-C et la révolte de Bar-Kokhba de 142, les Juifs étaient pour la plupart dispersés de leur pays, mais beaucoup d'eux ont retourné enfin et il y a eu toujours une population juive de quelque sorte.

Le terrain était occupé par des conquérants successifs, notamment la première conquête musulmane, les Croisadeurs, et la reconquête musulmane par Saladin.

La zone était sous le gouvernement turc depuis plusieurs siècles. C'était une région négligé et miséreuse, avec peu d'habitants, mais en la décennie 1840 les Juifs avait une pluralité de la population de Jérusalem. Tardivement en le dix-neuvième siècle, le mouvement sioniste a commencé, inspiré par Theodor Herzl, avec le but d'établir une patrie pour les Juifs en leur pays original. Des Juifs ont commencé de retourner au pays de plus en plus, en achetant des biens immobiliers des habitants locaux ou des propriétaires turcs absents.

Durant la Première Guerre Mondiale, elle était occupée par les Britanniques et accordée à eux après cette guerre comme protectorat par un mandate de la Ligue des Nations. En 1917, Arthur Balfour, secretaire étranger britannique, a écrite une lettre au Baron Rothschild exprimant de solidarité pour le movement sioniste et en promettant le soutien britannique, mais le gouvernment britannique, désirant d'apaiser les Arabes et gagner accès stable au pétrole moyen-oriental, a dénoncé plus tardivement cette déclaration. En 1929 des émeutiers arabes, inspirés par des sermons inflammatoires du Mufti de Jérusalem, ont attaqué les Juifs. C'était nécessaire pour les Juifs de s'armer pour la défense legitime, mais ils étaient freinés par les Britanniques qui échouaient d'agir correctement contre les attaques musulmanes.

Temps modernes (1940 au présent)

Plan de partition par les NNUU pour Palestine en 1947.

En 1947, les Nations Unies ont voté de diviser Palestine (la territoire à l'ouest du Fleuve Jordan) en des états distinctes juif et arabe. David Ben-Gurion, alors Premier Ministre, l'a accepté. Mais les nations arabes entourantes ont refusé d'accepter ça et tous les cinq ont attaqué l'état récemment déclaré d'Israël en la première journée de son existence, 15 mai 1948. Ils ont demandé aux arabes locaux de quitter leures maisons pour les donner un champ dégagé pour leure attaque; mais leures attaques se sont repoussées et ils étaient battus enfin. Comme résultat, les Arabes qui ont eu quitté leures maisons ne pouvaient pas retourner, et se sont établis dans les camps des réfugiés autour des bornes d'Israël. Ces bornes de 1948 étaient les lignes où le combat s'est arrêté. Les Israéliens ont établi par le force un couloir étroit de la plaine côtière à Jérusalem, mais Jérusalem était une ville divisée. Le reste du pays à l'ouest du fleuve Jordan (la Rive Ouest) s'est annexé à et gouverné par Jordan jusque 1967 quand Égypte et Syrie étaient battus en la Guerre de Six Journées et Jérusalem s'est réunie.

Cet événement se tient très significatif en prophétie, parce que Jésus a dit que « Jérusalem sera piétinée par les Gentils avant que les temps des Gentils auront été remplis. »

Après l'établissement de l'État d'Israël les gouvernements arabes ne se sont pas comportés en une manière qui inspirerait confiance en leur désir pour la paix permanente. Ils peut-être la cherche temporairement, mais seulement pour la réalisation de leur but ultime, qui est un Moyen-Orient sans Israël.

Palestine n'a jamais existé comme nation, sauf comme état juif. La région connue comme Palestine a été gouverné par Rome, par les conquerants musulmans et chrétiens, par l'Empire Ottoman, et brèvement par les Britanniques après la Première Guerre Mondiale. Les Britanniques puis ont consenti de restaurer à moins une part du pays au peuple juif comme leure patrie ancestrale. Il n'a jamais été gouverné par des Arabes comme nation distincte.

Peuple palestinien

Le 31 mars 1977, le journal néerlandais Trouw a publié un entretien avec Zahir Muhsein, membre du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine.

« Le peuple palestinien n'exite pas. La création d'un état palestinien n'est qu'un moyen pour continuer nôtre lutte contre l'état d'Israël pour nôtre unité arabe. En réalité il n'y a point de différence maintenant entre les Jordaniens, les Palestiniens, les Syriens et les Libanais. Ne que pour les raisons politiques et tactiques nous parlons aujourd'hui concernant l'existence d'un peuple palestinien, parce que les intérêtes nationaux arabes exigent que nous postulent l'existence d'un « peuple palestinien » distinct pour opposer le Sionisme.

Pour raisons tactiques, Jordan, qui est état souverain avec des bornes définés, ne peut pas reclamer Haifa et Jaffa, mais comme Palestinian, je peux sans doute réclamer Haifa, Jaffa, Beer-Scheba et Jérusalem. Mais le moment nous réclament nôtre droit de toute la Palestine, nous n'attendrons même une minute pour unir Palestine avec Jordan. (Zahir Muhsein, membre du comité exécutif) [1]

 »


Si cette traduction des mots de Muhsein (qui est mort en 1979) est exacte, il a admis, deux ans avant sa mort, que le but des « Palestiniens » était et est de conquérir de pays juif. Israël comme état-nation avec des bornes définés consentés par la communauté internationale a un droit justifiable de se défendre, et a été dans cette position à travers l'histoire de son entretien comme pays. En fait, en la même journée lorsque Yasser Arafat, meneur de la « cause et lutte » palestinienne, a signé la Déclaration des Principes sur le jardin de la Maison blanche en 1993, il a expliqué ses actes en la télévision jordanienne:

« Parce que nous ne pouvons pas vaincre Israël en guerre, nous le faisons en stades. Nous prenons n'importe quel territoire et chaque territoire que nous pouvons prendre de Palestine, et y établissons une souveraineté, et nous l'utilisons comme templin pour en prendre plus. Quand le moment arrive, nous pouvons demander aux nations arabes de nous joindre pour le coup final contre Israël. (Yasser Arafat, meneur de l'OLP) [2]  »


L'ancienne Première Ministre d'Israël, Golda Meir, a fait des déclarations intrépides telles que ça:

« Il n'y a point de telle chose comme un peuple palestinien.  »


Le meneur courant du mouvement palestinien, qui est reconnu comme légitime, Muhammad Abbas vraiment fait planer le doute vis-à-vis le droit historique du peuple palestinien sur les chrétiens;

« ... assassinants, exécutants des gens dans la rue, jetants les lutteurs des hauts bâtiments, et pillant des sièges de sureté, des installations publiques et maisons de dévotion chrétienne. [En fait] même les églises n'ont pas été épargnées. Une des premières églises en Palestine, qui était debout longtemps avant nôtre arrivée [dans la région], a été pillée et embrasée. Il y a des chrétiens parmi nous, et ils sont nôtres frères, et maintenant nous découvront que [selon Hamas] ils sont ennemis et doivent quitter [Palestine]?! [3]  »


L'établissement d'Israël a eu été accomplie, parce que prophétiquement c'était importante et établie depuis longtemps. Israël a toujours éveillé d'hostilité forte seulement par existante. L'usage de nom Palestine comme utilisé aujourd'hui en le sens politique, pour le pays, ne fait qu'encourager et propager en plus la propagande des gens palestiniens plus extrème et plus fanatiques. Un programme politique qui soutient la destruction ultime d'Israël, et sourtout les Juifs, se documente largement en histoire, alors qu'il est ignoré pour la plupart par les médias traditionnels. Les soi-disant Palestiniens (Arabes) ont fabriqué de conflit [4], ils ont refusé de permettre aux populations des camps de réfugiés de s'absorber. Pendant ce temps, Israël a absorbé 700 000 Juifs qui ont été expulsés des pays arabes, et pour la plupart volés de leurs biens.

Parmi les mythes populaires concernant le pays d'Israël est que les Juifs n'ont jamais eu une présence en ce qui se considère maintenant, au sens moderne, Palestine. En fait, les Juifs y ont toujours maintenu une présence significative et même dedans le dernier siècle avant l'établissement de l'État d'Israël quelquefois ont eu ume majorité en Jérusalem.

Creationwiki french biblique portal.png
Naviguez
Creationwiki geography portal.png
Naviguez


Références

  1. James Dorsey, Wij zijn alleen Palestijn om politieke reden, Trouw, 31 mars 1977 (traduction non vérifiée), comme cité en Zuheir Mohsen de Wikipédia (ne disponible qu'en anglais) (lien permanent)
  2. Sound the alarm de Jan Willem van der Hoeven pour Israel Insider. 20 juin 2002
  3. Abbas Admits Palestinian Arabs Not Original Inhabitants Of Israel de Zionist Organization of America
  4. Palestinian documentaries de Second Draft


Liens externels

Voyez aussi