The Annals of the World

De CreationWiki
Theannalsoftheworld.jpg

Description

de James Ussher
Larry Pierce, rédacteur
960 pages, relié
ISBN 0890513600

The Annals of the World (Les Annales du Monde) s'est remis à jour du manuscrit original latin du 17ème siècle en anglais moderne et fait disponible au grand public pour la première fois en 2003. Dans ses pages se trouve l'histoire fascinante de l'ancien monde de la création en Genèse jusqu'à la destruction du temple de Jérusalem. Considéré pas seulement un classique littéraire, mais aussi une référence exacte, The Annals of the World était si bien regardé pour son exactitude que la frise chronologique de lui était inclut en les marges de plusieures Bibles à la version autorisée durant les 18ème, 19ème, et 20ème siècles, rappelant le fait que la terre n'a qu'environ 6 000 ans.

Source

Critique

James Ussher ({{#show: James Ussher|?Né(e)}}–fl. {{#show: James Ussher|?Fleurit}}–{{#show: James Ussher|?Mort(e)}}) doit sans doute se classer avec Hérodote, Thucydide, Plutarque, Suétone, Tacite, Dion Cassius, et Pline l'Ancien et Jeune comme historien. The Annals of the World, sa grande oeuvre, est le résultat d'un vivant de voyages, d'études, et de recherche.

Ussher a essayé de joindre la Bible à toutes les autres oeuvres d'histoire documentée, et présenter un traitement unifié de l'histoire naturelle et politique du monde de la Création à 70 ap. J-C, la date de la destruction du Temple de Jérusalem par l'empereur avenir Tite de Rome. Pour le faire, il a dépendu fortement des anciennes sources historiques, et même a fait des voyages à la région méditerranée pour examiner autant des sources primaires qu'il pourrait. Personne après (peut-être) Josèphe n'a eu essayé de joindre les histories bibliques et extra-bibliques après la façon d'Ussher.

La Chronologie

La plupart des gens se souviennent d'Ussher à cause de la chronologie qui a son nom—et avec bonne raison, parce qu'Ussher a décidé de régler la chronologie de la Bible avant d'essayer de joindre les autres chronologies à elle. Il devait d'abord décider quel texte de l'Ancien Testament il utiliserait—la Septante, le torah samaritain, ou le texte Masorétique. Il a choisi le texte masorétique après établissant qu'il était assez fiable que n'importe quel ancien texte pourrait être, et étais assez proche à un texte original qu'il pourrait obtenir.

Après qu'il a décidé du texte, il a dépendu aussi de nombreux indices internes en diverses parts de l'Ancien Testament, y compris:

En outre, il a supposé:

Enfin, il n'a pas dépendu d'aucunes théories archéologiques concernantes la date de la Prise de Jérusalem. Au lieu, il a calculé en arrière l'âge de la terre de la date de la mort de Nabuchodonosor II.

Pour une autre discussion de la calculation par Ussher de la date de création, voyez Anno Mundi#James Ussher.

Sources extra-bibliques ou « profanes »

Ussher a dépendu des source historiques extra-bibliques quand elles traitaient des sujets que la Bible ne traitait pas. La Bible était toujours sa source normal, et toutes les autres sources devraient céder à la Bible en son traitement.

Les sources extra-bibliques les plus importantes qu'il avait était les compte-rendus astronomiques. La datation astronomique est une des méthodes les plus fiables connues à la science historique pour joindre les chronologies de deux civilisations différentes. Ussher le connaissait et donc a dépendu fortement des mentions historiques des éclipses totaux du soleil et de la lune, observations des planètes, etc. Il utilisait aussi la datation astronomique pour calculer que la naissance de Christ s'est passé quatre ans plus tôt du calcul traditionnel julien—peut-être dépendant des notes de l'astronome allemand Johannes Kepler.

Ussher utilisait nombreuses autres sources, y compris histoires par Josèphe et autres anciens historiens. Mais le traitement le plus remarquable par Ussher de n'importe quelle source donnée doit être son traitement de Manéthon, le prêtre grec qui a fait le premier essai à une chronologie d'ancienne Égypte. La faute la plus importante de Manéthon était, bien entendu, supposer que les plusieures « dynasties » des Pharaons marchaient consécutivement. Ceci impliquait que la première dynastie d'Égypte a commencé plus tôt que le déluge global—qui Ussher savait être impossible. Ussher a résous la problème par un moyen unique: il a tronqué la chronologie de Manéthon et simplement s'est débarrassé de toutes les dynasties plus tôt que le Moyen Royaume comme mythes. Mais ceci a mené Ussher aussi de faire une faute importante: de supposer que deux Pharaons nommé Ramsès régnaient depuis soixante-six ans, et que le premier de ceux était le Pharaon de l'Exode d'Israël.

Ussher a utilisé aussi des sources mythologiques grecques, et supposait vraiment que beaucoup des personages de mythologie classique était vrais rois et reines. Il a utilisé nombreux autres sources, pour la plupart pour l'histoire assyrien—et, malheureusement, un feu en Dublin, Irlande a détruit beaucoup de cettes sources.

Fiabilité

Les Annales sont, par nécessité, une source secondaire. Une telle source est strictement assez fiable que ses primaires. L'étant donné, Ussher est en accord remarquable—d'habitude exactement ou dedans un ou deux ans—avec la plupart des historiens moderns en leur traitement de l'histoire babylonienne, médo-persane, greco.macédonienne, et romaine. En fait, Ussher date la destruction du Temple par Nabuchodonosor II de Babylone à 588 av. J-C, très près de la date de 586 av. J-C que la plupart des archéologues modernes ont assigné à cet événement.

Il calcule la date de Creation comme le 23 octobre 4004 av. J-C. Cette date se dérive de deux suppositions importantes: qu'Abraham est né lorsque son père Térach avait 130 ans au lieu de soixante-dix, et que le séjour en Égypte a commencé avec l'engagement abrahamique et pas avec l'entrée de Jacob dans Égypte. Ni l'une supposition ni l'autre n'est absoluement incontournable, mais Ussher fournit de témoignage fort pour les deux.

Mais la controverse la plus prononcée s'est développée avec la dissertation d'Edwin R. Thiele sur la chronologie des Royaumes Divisés. Cette controverse sur la chronologie biblique vient au fond de n'importe quelle appréciation de fiabilité, parce qu'elle s'engage envers si on accepte l'Écriture comme primaire, ou permettra aux preuves séculaires—elles-mêmes quelquefois de fiabilité douteuse—de tromper l'Écriture.

La rejection arbitraire par Ussher de la moitié des listes de rois de Manéthon est le résultat de sa répétition de l'erreur originale de Manéthon—de supposer que tous les rois d'Égypte, comme listés, ont régné consécutivement. En outre, il peut-être ne s'est jamais rendu compte que les anciens rois d'Égypte récrivaient d'habitude les histoires de leurs prédécesseurs en une manière en laquelle George Orwell prédirait plus tard que les gouvernements de l'avenir se comporteraient. La correction du compte-rendu historique d'Égypte se laisserait aux archéologues modernes.

Cela mis à part, son calcul des rois des Royaumes Divisés est assez fiable que n'importe quel autre calcule que n'importe quelle autre personne a essayé. Ses calculs des dates de la Crucifiement et Résurrection de Jésus-Christ démontrent la même attention exacte à détail qui influence les restes des Annales. Plus importamment, Ussher a établi une fondation remarquablement solide pour la recherche historique, et une qui s'est soutenue remarquablement bien depuis presque quatre siècles. Ainsi, si les Annales souffre des problèmes de fiabilité, elles sont presque entièrement le resultat des problèmes avec les sources séculaires ou « profanes » qu'Ussher avait disponible à lui, et moins souvent d'une interprétation douteuse de l'Écriture.

Complétude

Ussher a fini son compte à 70 ap. J-C, en la conviction que l'historie des Juifs s'est finie en cette année. Mais son traitement de l'histoire de civilisation occidentale vers cette année est stupéfiamment compréhensif. Ses suppositions concernant divers premiers rois mentionnés en les mythes classiques ne sont pas probablement exactes. Mais son traitement de l'histoire classique au-delà que, peut-être, 1300 av. J-C est assez riche que la traitement de l'histoire moderne en n'importe quel manuel moderne d'histoire.

En outre, beaucoup de ses supposition concernantes des anciens événements se sont prouvées exactes, même alors que depuis siècles les Annales étaient la seule source occidentale extra-biblique attestante à eux. Ceux incluaient:

  • La Guerre de Troie, qu'Ussher place durant l'ère des Juge. Jusque l'archéologue Heinrich Schliemann a découvert le site, personne n'acceptait l'existence d'une ville qui s'appelait Troie. (Schliemann découvrirait plus tard des preuves positives de la civilisation mychénienne.)
  • L'existence des Assyriens et leurs guerres avec le Royaume d'Israël. Au regard de ça, beaucoup d'archéologues supposaient que les Assyriens n'ont jamais existé—avant la découverte ultime du site de Ninive, capitale de cet empire, mentionnée par Jonas.

Ressources supplémentaires

L'édition courante des Annales inclut aussi huit appendices valables qui établissent une fondation minutieuse pour les méthodes et calcules d'Ussher. Ces appendices incluent une description très minutieuse du calendrier républicain de Rome et le premier calendrier juien (y compris tous les détails concernant le placement du Calends, Nones, et Îdes en chaque mois de chaque calendrier), une discussion de la frise chronologique calculée d'Ussher pour les royaumes du nord et du sud, deux ŕedactions différentes regardantes la chronologie de l'empire assyrien, une collection des anciennes cartes, une discussion du calendrier hébraïque et pourquoi son époque commence tellement plus tard que la création, et enfin, une discussion de comment l'archéologie en générale est moins fiable que la Bible (parce qu'elle a un passé professionnel si pauvre pour soutenir n'importe quelle conclusion donnée d'une décennie à la prochaine). N'importe quelle personne essayante de régler n'importe quelle question des calculs chronologiques d'Ussher doit étudier ces appendices pour comprendre exactement comment Ussher travaillait, et comment il a resté assez proche à l'Écriture que n'importe quel homme avant ou après.

Conclusion

The Annals of the World est un des manuels les plus compréhensifs de l'ancienne histoire disponibles, et un dont les dates se sont prouvés exactes ou à moins assez près d'exactes que celles des autres historiens. Il ferrait un ajout valable à n'importe quelle bibliothèque d'école ou d'un écolier à maison, si à pas de cause que son traitement compréhensif de l'ancienne histoire. Et même si on dispute le calcule de Ussher de la date de l'Exode et autres dates importantes en l'histoire judéo-chrétienne, cette oeuvre est inestimable en montrant comment Ussher a assigné cettes dates au commencement, et quelles suppositions il faisait.

  • Critique de The Annals of the World de Temlakos 23:29, 15 décembre 2006 (EST)
  • Révisée et éditée par Temlakos 09:14, 2 janvier 2007 (EST)
  • Révisée et éditée par Temlakos 13:13, 21 novembre 2008 (UTC)

Critiques externelles et références connexes

Citant cette ressource

Dans la CréationWiki, copier le texte cité en bloc exactement comme il apparaît:

  • Style MLA:
    <ref name=Ussher>[[James Ussher]], ''[[The Annals of the World]]'', [[Larry Pierce]], réd., Green Forest, AR: Master Books, 2003 (ISBN 0890513600), pghh. </ref>

Pour imprimer, copier et formater comme ça:

  • Style MLA:
    James Ussher, The Annals of the World, Larry Pierce, réd., Green Forest, AR: Master Books, 2003, pghh.

Notez que les paragraphes numérotés, et pas les pages, sont les meilleures parts pour citer des Annales.

Creationwiki french biblique portal.png
Naviguez


Voyez aussi