Témoignages pour un univers jeune

De CreationWiki
Champ ultra-profond de Hubble

Les scientifiques séculaires placent l'âge de l'univers à environ 13,7 milliards d'années en utilisant les chronologies normales.[1] Au contraire, la Bible constate spécifiquement que la Terre et l'univers ont été créés durant une semaine normale, qui ne s'est passée qu'il y a 6000 ans. Plusieurs témoignages indiquent un jeune système solaire et un jeune univers.

Reliquats des supernovas

Article principal: Reliquat de supernova

Danny Faulkner suggère qu'un défi majeur du modèle normal est le manque des vieux reliquats des supernovas. La théorie suggère que les supernovas seraient visibles depuis plusieurs millions d'années, mais on ne trouve presque rien qui a plus que quelques milliers d'années.

Les scientifiques proposent[2] que la méthode de datation que Faulkner a utilisé pour dater les RSN ne peut s’utiliser que pour les jeunes reliquats, et prétendent que des plus vieux RSN sont identifiés en utilisant une méthode différente de datation.

Formation des planètes et des galaxies

CoKu Tau 4 planet.jpg
Quelques évolutionnistes affirment que la formation planétaire et galactique exige des millions d'années. Mais en 2004 le télescope spatial de Spitzer a détecté un nuage de poussière autour d’une étoile qui n'a qu'un million d'années (par leur devis). Ils théorisent que l'objet qui a déblayé la poussière est une planète au moins aussi grande que Jupiter. Cela serait (par les étendards évolutionnaires) la planète la plus jeune jamais découverte. Selon Alan Boss, astronome pour l'Institut Carnegie de Washington, cette découverte « pose des implications profondes pour la prévalence des systèmes planétaires similaires au nôtre. Cela veut dire qu'on peut faire des planètes géantes gazeuses--une composante majeure de notre système solaire--en un petit laps de temps, dans le même disque ayant la vie la plus courte » La découverte a suggéré que les scientifiques devraient repenser leurs modèles concernant la formation planétaire.[3]

En 2002, des scientifiques à l'Observatoire européenne du sud ont utilisé un télescope extrêmement puissant et ont découvert ce qui a apparu être des galaxies complètement formées. En considérant la distance extrême (et le temps qu’exigerait la lumière visible pour voyager à cette distance), les scientifiques croient qu'ils voient une ancienne vue de la région et sont surpris de découvrir les galaxies déjà complètement formées. Ceci, disent les scientifiques, a « un impact profond sur les essais courants de comprendre la formation et l'évolution des galaxies. »[4]

Changement rouge quantisé

Article principal: Quantisation de changement rouge

Cosmologies créationnistes

Article principal: Cosmologie créationniste

L'âge de l'univers communément accepté est beaucoup plus que ce qu'un scientifique créationniste typique accepterait. En réponse, plusieurs cosmologies pour un jeune univers sont proposés.

C-pourriture

Article principal: C-pourriture

C-pourriture propose une vitesse de lumière continuellement changeante, qui expliquerait l'âge de l'univers (et la terre) à cause de la datation radiométrique, et aussi indique que l’effet Doppler, le moyen commun pour la datation des objets lointains, n'est pas causé par le changement rouge kinématique ou relativiste. Cette cosmologie a le mérite d'expliquer le changement rouge quantifié, un phénomène que les cosmologies présentes échouent à expliquer. Mais John Hartnett montre du doigt que la c-pourriture prédirait que les étoiles « disparaîtraient » de notre ciel et puis « réapparaîtraient, » un phénomène que ni la Bible, ni aucun autre document historique ne certifie.

Cosmologie du trou blanc

Article principal: Cosmologie du trou blanc

Un trou blanc presque comme la terre au commencement de l'univers s'est proposé pour expliquer l'existence de lumière venant des étoiles distantes dans un jeune univers. Cela causerait, à cause des considérations relativistes, un changement en un temps apparent. Bien que cette proposition soit acceptable pour ceux qui assument un paradigme créationniste, on peut l'attaquer en raison d'anthropocentrisme par la science séculaire. Russell Humphreys, l'auteur de cette cosmologie, a été critiqué par ceux chagrinés par son modèle. Un dépôt de critiques et ses réponses se trouve ici.

L'univers centre-cosmique

Robert Gentry a suggéré aussi une cosmologie anthropocentrique, basée sur un univers statique avec une coque de matière créant l'énergie cavitaire en notre région. Sa théorie est sophistiquée et fait appel au changement rouge gravitationnel et relativiste causé par la répulsion gravitationnelle de vide.

La théorie s'explique en détail par plusieurs communications disponibles à la fondation Orion. Andrew Repp, créationniste, a posté un challenge à sa cosmologie dans le Creation Society Research Quarterly. Gentry répond à cela et à d’autres critiques en Effondrement de la grande explosion et autres communications qui se trouvent en sa page de communications publiées. Brian Pitts a critiqué aussi le modèle de Gentry.

Relativité cosmologique

Article principal: Relativité cosmologique

Le Dr. John Hartnett a développé une cosmologie terre jeune basée sur la théorie de la relativité cosmologique du Dr. Moshe Carmeli. Similairement à la cosmologie du trou blanc de Russell Humphreys, elle utilise la dilatation de temps dans un univers grossi. Mais cette dilatation est le résultat d'une expansion rapide de l'espace au lieu de la gravité d'un trou blanc. Elle explique donc une critique persistante du modèle du trou blanc: si notre galaxie était au bas d'un puits gravitationnel, la lumière qui entre d'un objet lointain ferait voir un changement bleu et pas un changement rouge.

La cosmologie de Hartnett explique facilement la structure de grande échelle de l'univers sans ni matière sombre ni énergie sombre. En outre, elle explique facilement comment la lumière d'étoile des objets beaucoup distants peut parvenir avec une jeune terre.

Références

  1. Wright, Edward L. « Age of the Universe. » Département d'astronomie, University of California at Los Angeles, 2 juillet 2005. Accédé le 18 août 2008.
  2. Supernovas, Reliquats des supernovas, et créationnisme jeune-terre par Talk.Origins
  3. Mullen, Leslie. « Young Planet Challenges Old Theories. » Astrobiology Magazine (astrobiologie revue) en ligne, le 28 mai 2004. Accédé le 7 mars 2008.
  4. Whitehouse, David. « Distant galaxies break record. » BBC News, 13 décembre 2002. Accédé le 7 mars 2008.


Liens externels

Creationwiki french creation portal.png
Naviguez


Voyez aussi