Science

De CreacionWiki.

Lab researcher.jpg

Science est un processus systématique utilisé pour étudier le monde naturel et développer des lois et théories essayables à propos de l'univers.[1] La science s'exécute par l'observation des phénomènes naturels et expériences qui essaient de répliquer des processus naturels sous les conditions contrôlées.[2] L'enquête scientifique se divise dans des disciplines (ou branches) spécialisées qui étudient des aspects différents du monde naturel, telles que la biologie, la chimie, la géologie, l'astronomie, etc.

Dans un sens plus large, la science se défine comme l'observation et l'enquête sur des phénomènes et ne se restricte pas au monde naturel.[3] Ainsi, la science peut inclure tels domaines d'étude que l'économie, l'histoire, l'anthropologie, la sociologie, et autres sciences sociaux et comportementaux.

Sommaire

Contexte historique

Article principal: Histoire de la science
History ofscience.jpg

La science et les mathématiques ont été employé depuis milliers d'années, commençant avec les Égyptiens et les Babyloniens dans l'ancien Presque-Orient.[4] Les témoignements indiquent que ces premières cultures avaient une compréhension solide des principes mathématiques, tels que la valeur de π, le théorème de Pythagore et les formules pour l'aire et le volume.[5] Similairement, les témoignements textuels indiquent que les Égyptiens avaient du savoir médical avancé pour leur temps. [6]

Mais la science, comme on la comprend à l'instance, a eu sa naissance durant la Révolution scientifique des 16ème et 17ème siècles.[7] Cétait pendant ce temps-là que plusieurs contributions fondamentaux à la compréhension du monde naturel par les hommes ont été faits. Exemples incluent le premier modèle héliocentrique proposé par Nicolaus Copernicus en 1543, la découvert des lois de mouvement planétaire par Johannes Kepler, et la publication des Principes mathématiques de philosophie naturelle d'Isaac Newton, en 1687. Cette oeuvre se considère être un des livres les plus importants en l'histoire de la science.

Significatif en l'histoire de la science est le fait que quelques des plus grandes contributions aux sciences naturelles sont les découvertes des créationnistes, y compris Copernicus, Kepler, et Newton. Dans les sciences de vie, Louis Pasteur a réfuté la génération spontanée, Gregor Mendel a découvert la génétique, et Carolus Linnaeus a développé le système moderne pour la classification des vivants. Tous les trois étaient créationnistes.[8]

Méthode scientifique

Article principal: Méthode scientifique

La méthode scientifique est un protocole pour conduire la recherche scientifique. C'est le processus par lequel les scientifiques faisent des observations et développene des théories à propos des phénomènes naturels.[9] La méthode scientifique consiste de plusieurs étapes[10] qui peuvent s'énumérer donc:

  • Observer un certain aspect du monde naturel.
  • Développer une hypothèse qui explique l'observation initiale.
  • Faire des prédictions basées sur l'hypothèse.
  • Essayer cettes prédictions avec les expériences ou plus d'observation et modifier l'hypothèse à propos des résultats.
  • Rapporter les découvertes.

En utilisant cette méthodologie, l'hypothèse peut devenir une théorie quand on l'appuie par les expériences et données soutenantes.[10] Puis cette théorie est un cadre auquel les observations, expériences, et prédictions futures peuvent se comparer.[10] Quand une hypothèse s'élève au statut d'une théorie, on n'en se débarasse pas facilement; pas avant que les nouvelles données ne peuvent pas s'expliquer dedans le cadre d'une théorie existante les scientifiques considèrent s'ils doivent modifier ou abandonner cette théorie.[10]

Philosophie de la science

Article principal: Philosophie de la science

La philosophie de la science se concerne avec l'éclairage de la nature de recherche scientifique.[11] Les philosophiques de science atteignent ce but par analysant les présumptions, les fondations, et les implications de la science.[12] En parlant historiquement, cette branche de philosophie étude l'enquête scientifique des points de vue ontologiques et épistémologiques.[11] L'aspect ontologique essaie de définer quels êtres peuvent s'expliquer par les théories scientifiques et quels êtres se trouvent au-dehors des bondes de recherche scientifique.[11] L'aspect épistémologique évalue les conceptes et méthodes utilisés pour développer des théories à propos des phénomènes naturels tels que procédures observationnelles, modes de raisonnement, méthodes de représentation et calcul, et présuppositions métaphysiques.[11]

Les problèmes communes que les philosophes de science traitent incluent:

  • Science: Comprenant ce que c'est que la science en général, les types différents de la science, et comment nous arriv ons à la « vérité scientifique; »
  • Science et le surnaturel: Définant la « science » et le « surnaturel, » et déterminant une connexion correcte entre les deux;
  • Schématique paradigmatique: Comprenant les axiomes, les théories, les paradigmes, et l'interaction entre les trois;
  • Falsifiabilité: Une critère pour déterminant ce que c'est que « science » et ce que ce n'est pas que ça.
  • Paradigmes métaphysiques: Diverses vues à propos de la nature de l'univers, et l'effet de ces vues philosophiques sur la philosophie des sciences.

Disciplines

Alors que les scientifiques utilisent généralement la même méthode scientifique en conduisant la recherche, les scientifiques se divisent dans des champs spécialisés qui concentrent sur des aspects particuliers du monde naturel ou phénomènes particuliers. Ces champs peut se diviser grossièrement dans les sciences physiques, biologiques, et sociaux. Des rechercheurs dans les sciences physiques, par exemple, peuvent étudir les lois de physiques ou les formations géologiques, bien que les biologistes peuvent étudir la structure de la cellule, ou la classification des êtres vivants. Les rechercheurs qui s'appellent les scientifiques sociaux concentrent sur certains aspects de comportement humain et interaction humaine, tels que l'économie ou l'histoire, par exemple.

Science physique

Article principal: Science physique

Les sciences physiques sont cettes branches de science naturelle qu'étudient les systèmes non-vivants.[13] Les disciplines scientifiques qu'on considère comme sciences physiques incluent la physique, la chimie, l'astronomie, et la géologie.

  • Astronomie est l'étude scientifique de matière dans l'espace extérieur avec le but de déterminer ou mesurer les propriétés des objets distants, telles que les distances, les positions, les dimensions, la distribution, la magnitudes, la motion, la constitution, la condition physique, l'énergie, l'évolution, et les causes de leurs divers phenomènes.
  • Chimie est la branche de science qui se concerne avec la constitution, les propriétés, et la structure de matiere, et comment les substances différentes se réagent. Elle est l'étude des changements que subit la matière pour ou gagner de savoir (« chimie pure »), ou l'appliquer à un but spécifique (« chimie appliquée »).[14]
  • Géologie est l'étude de l'origine, histoire, et structure de la terre. Ceci s'accepte normalement à dire la formation de la chronique de fossiles ou la colonne géologique et autres repères tels que les montagnes, les rivières, les lacs, et l'érosion que causent les corps d'eau et d'autres repères naturels de la terre.
  • Physics est l'étude de « l'énergie, la force, et l'espace-temps et tout qu'en se dérive, telles que matière. C'est la science naturelle qui examine tels conceptes basiques que la force, l'énergie, la masse, et la charge. »[15] La physique est fondamentale à toutes les autres sciences naturelles car les autres sciences étudient les systèmes qui obéissent aux lois de physique.[13]

Science de vie

Article principal: Biologie

La science de vie (ou « biologie ») se défine largement comme l'étude des organismes vivants et leurs environnements. La science de vie créationniste opère selon la doctrine ou conviction que divers genres d'êtres vivants se sont créés et donc ne sont pas le produit d'un processus naturaliste. Elle est donc opposée philosophiquement à l'évolutionnisme.

Dedans la sciences de vie il y a quatre branches principales d'étude, chacune avec nombreuses sections. La plupart des scientifiques de vie spécialisent en une branche de biologie, telle que la zoologie (l'étude des animaux) ou microbiologie (l'étude des organismes microscopiques).

  • Biologie de la cellule—Fait étudier la cellule et ses processus moléculaires. Les doctrines de la Théorie de la Cellule sont que les cellules ont leure naissance des cellules préexistantes, la cellule est la unité basique de la vie, tous les organismes se composent d'une ou plus cellules, et les cellules contiennent le code génétique entier de l'organisme.
  • Botanie—Fait étudier le développement et processus de vie, la physiologie, l'hérédité, l'environnement, la distribution, l'anatomie, la morphologie (structure et forme), et valeur economique des plantes pour application en tels champs qu'agronomie, sylviculture, horticulture, et pharmacologie.
  • Génétique—Fait étudier l'héritage et la variation des charactéristiques en formes de vie. On exécute des expériences pour déterminer des facteurs du milieu en l'origine, la transmission, et le développement des traits hérités.
  • Zoologie—Fait étudier l'origine, les interrelations, les histoires de vie, les habitudes, les processus de vie, les maladies, la connexion au milieu, la croissance, la génétique, et la distribution des animaux.[16]

Sciences sociologiques

Article principal: Sociologie

Les sciences sociales étudient le comportement collectif et individuel d'hommes dans la société et les activités apparentées. Les disciplines incluent l'économie, la géographie, l'histoire, la science politique, la psychologie, les études sociaux, et lasociologie.[17] Une définition large de la science inclut ces champs car ils se conduissent par les méthodes rigoreuses similaires à celles des sciences naturelles.[3]

Les scientifiques sociaux utilisent souvent les mêmes moyens empiriques que les scientifiques naturels pour développer des théories à propos des connexions dans et à la société.[18] Par exemple, les archéologues conduissent de recherche par retrouvant et étudiant des preuves matériaux, tels que tombes, bâtiments, et outils, restants des vies et cultures humaines du passé.[19]

Similairement, les économistes utilisent l'approche empirique commun aux sciences naturelles pour développer les théories à propos de la production, la distribution, et la consumption des bons et services.[20]

Autres sciences sociaux, telles que l'histoire, concentrent uniquement sur la collection, l'organisation, et l'analyse des sources fiables de renseignements à propos des événements passés pour tirer des conclusions.[21] Ces informations se utilisent pour résoudre des problèmes historiques et fournir du savoir spécifique à propos des événements et gens passés.[21]

Connexions disciplinaires

Toutes les branches de science s'interconnectent à quelque degré. C'est car plusieurs des mêmes phénomènes observés dans la recherche scientifique sont examinés par des branches différentes de la science. Par example, la lumière, étudie en la physique, est la source d'énergie pour la photosynthèse, un processus étudi en la biologie.[22] Souvent la nature interdiscimplinaire de la science peut mener à nouveaux champs scientifiques. La biochimie, par exemple, est l'étude des processus chimiques de la vie.[23] Exemples similaires incluent l'astrophysique, une combinaison de l'astronomie et la [[physique]; et paléontologie, une combinaison de la biologie et la géologie.

Les sciences normatives fournissent la fondation à tout érudition. Les sciences physiques, les sciences biologiques, les sciences historiques, et les sciences sociales tout dépend sur les sciences normatives (la logique et les mathématiques). Sans la logique et sans les mathématiques tous efforts dans gagner de connaissance est futile.

Chaque science a sa propre méthodologie et son propre sujet d'intérêt. Chaque l'un est indépendant de l'autre dans quelque mesure, mais en même temps chaque l'un a besoin d'emprunter des idées et l'information des autres. Les sciences normatives sont le plus indépendant pendant que les sciences sociales et historiques sont le plus dépendant sur les autres. Un investigateur de physique ne pourrait pas avoir besoin de l'historien mais un historien a sans aucun doute besoin du physicien pour dater de radiocarbone.

Science opérationnel vs. d'origines

Les créationnistes, contrairement à plusieurs anti-créationnistes, différencient entre la science opérationnelle et la science d'origines. Ils définissent la « science opérationnelle » comme la science qui traite le phénomène observable, qu'on peut répéter et essayer tel que les lois de gravité, la structure de la cellule, ou les réactions chimiques: les choses pour lesquelles hypothèses peuvent être formées et peuvent être essayées fiablement, et qui est venu donc comme presque à a « prouvé » comme possible.

« La science d'origines, », traite d'autre part des matières d'une nature non observable: les hypothèses des événements qui sont arrivés seulement une fois par leur nature même, et qui ne peut pas être donc répété, peut être essayé, ou peut être observé. Les exemples incluent l'origine du soleil, l'origine de la Terre, l'origine de vie, et l'origine d'humanité. Les hypothèses sur ces problèmes peuvent être formées, et les conclusions peuvent être provisoirement conclues de la preuve (par ex. il apparait comme ceci pourrait être arrivé), mais les restes de preuve ouvrent à l'interprétation.

Plusieurs anti-créationnistes choisient de ne pas différencier entre la science d'origines et la science opérationnelle. Par exemple, l'évolutionniste Richard Dawkins fait la demande rhétorique « Comment savons-nous que la terre est quatre et une demies milliards d'années vieilles et qu'elle orbite le soleil qui la nourrit? » La phrase dernière, « qu'elle [la terre] orbite le soleil qui la nourrit », est une déclaration de la science opérationnelle. C'est une inférence des données scientifiques directement observées, prises selon la méthode scientifique. C'est la science opérationnelle que s'exécute dans les laboratoires et dans le travail de champ. Ses résultats sont reproductibles et vérifiables.

La première déclaration au-dessus, que la terre est quatre et une demies milliards d'années vieilles, est un exemple de la science d'origines. C'est une déclaration qui, par la définition, n'est pas capable d'être reproductible et ne peut pas être vérifié. Il se base sur l'extrapolation d'observations a reçu à l'instance, selon une supposition préalable, ou une présupposition, de uniformitarianisme. La science de création rejette cette présupposition, interprétant donc les mêmes données observées selon une vision du monde différente.

Cette confusion de la science opérationnelle et d'origines est vu dans la réclamation fréquente mais naïve par anti-créationnistes que « la science a réfuté la Bible ». Qu'ils veulent vraiment dire est que leur interprétation de données, selon leurs présuppositions de leur science d'origines, est incompatible avec la Bible. Cela peut être bien vrai dans les certaines circonstances, mais ne change pas le fait que la science d'origines selon la présupposition créationniste est complètement conforme à une interprétation différente de la preuve, de même que compatible avec l'Écriture.

Autres distinctions

Sciences normatives

Article principal: Sciences normatives

La science normative est une type d'enquête par laquelle les gens cherchent de déterminer quels buts sont bons, et quels moyens vers ces buts sont bons. La logique, les mathématiques, la philosophie de la science, et la morale sont toutes des sciences normatives, car elles cherchent de fournir des normes par lesquels les phénomènes peuvent s'interpréter et l'action efficace peut se faire. Ce type d'enquête est essential car c'est la fondation de la science moderne.

Sciences appliquées

La science appliquée est le nom utilisé pour désigner toutes les applications pratiques d'information scientifique (c.-à-d. la technologie). Ainsi la « science pure » de physique fait étudier les propriétés de matière (dit du silicium), pendant que la « science appliquée » moissonne ces perspicacités pour faire des produits utiles (dit des fragments informatiques) pour les applications commerciales, industrielles et utilitaires. Ainsi la science et la technologie sont deux activités distinctes, mutuelment dépendant pour chaque autre croissance. En même temps il y a beaucoup de secteurs où c'est difficile à distinguer entre ces deux entreprises.

Creationwiki pool logo.png
La médiathèque de la CréationWiki a des médias connexes à la
Science

Références

  1. What is Science? American Physical Society. 14 novembre 1999.
  2. What is Science? University of Georgia. 17 décembre 2008.
  3. 3,0 et 3,1 Science Answers.com. 17 décembre 2008.
  4. Halsall, Paul. « History of Science Sourcebook. » Fordham Univerity. 18 déc 2008. http://www.fordham.edu/halsall/science/sciencesbook.html#General
  5. Williams, Scott W. « Ancient Egyptian Mathematics. » University at Buffalo. 18 déc 2008. http://www.math.buffalo.edu/mad/Ancient-Africa/mad_ancient_egypt.html
  6. « The Medicine of Ancient Egypt. » 18 déc 2008. http://web.archive.org/web/19981205144321/http://www.teleport.com/~spindel/Egypt/EgyptPAge.html
  7. Halsall, Paul. « The Scientific Revolution in the 17th Century. » Fordham University. 18 déc 2008. http://www.fordham.edu/halsall/mod/lect/mod07.html
  8. Sarfati, Jonathan. « Who’s really pushing ‘bad science’? » CMI. 18 déc 2008. http://creationontheweb.com/content/view/2891#creationist
  9. « Introduction to the scientific method. » University of Rochester. 17 déc 2008. http://teacher.pas.rochester.edu/phy_labs/appendixe/appendixe.html
  10. 10,0, 10,1, 10,2 et 10,3 What is the scientific method? University of California Riverside. 17. Déc. 2008.
  11. 11,0, 11,1, 11,2 et 11,3 Philosophy of Science à Answers.com http://www.answers.com/topic/philosophy-of-science
  12. Philosophy of Science à Wikipédia Wikipédia:Philosophie des sciences
  13. 13,0 et 13,1 Physical science de Wikipédia (en anglai)
  14. Wilbraham, Antony C., Dennis D. Staley, Michael S. Matta, et Edward L. Waterman. Chemistry. Boston: Pearson Prentice Hall, 2008.
  15. Physique de Wikipédia
  16. Biological and Life Scientists, U.S. Bureau of Labor Statistics.
  17. Définitions de glossaire, <http://nces.ed.gov/programs/coe/glossary/s.asp>
  18. Définition à answers.com http://www.answers.com/topic/social-sciences
  19. Définition d'IPL http://www.ipl.org/div/subject/browse/soc00.00.00/
  20. Économie de Wikipédia
  21. 21,0 et 21,1 « The Historical Approach to Research. » School of Information-University of Texas. 23. Dec. 2008. http://www.ischool.utexas.edu/~palmquis/courses/historical.htm
  22. Branches of Science à Info Please. http://www.infoplease.com/ipa/A0880382.html
  23. Biochimie de Wikipédia


Voyez aussi

Récupérée de « http://creationwiki.org/fr/Science »
Outils personnels