Calendrier biblique

De CreationWiki

Le calendrier biblique est le calendrier le plus probablement utilise dans les temps bibliques, certainement par les anciens Hébreux, et possiblement aussi par les Sethites antediluviens. Noé sans doute a utilisé ce calendrier pour documenter les dates importantes durant le Déluge—ou Dieua révélé directement cettes dates à Moïse.[1]

Histoire et reconstitution

James Ussher a supposé que les anciens Hébreux et Israëlites utilisaient une variante du calendrier que les anciens Égyptiens utilisaient. Ceci était un calendrier solaire consistant de douze mois, chacun contenant trente jours, avec cinq (ou, tous les quatres ans, six) jours ajoutés à la fin. Le commencement de ce calendriet était, prétendument, la date de création.[2]

« Il n'est pas prouvable que les Hébreux utilisaient des mois lunaires avant la captivité babylonienne.  »


Sir Isaac Newton a conclu quelque chose très différente lorqu'il a étudi lui-mème la chronologie ancienne:

« L'année ancienne des Latines était aussi luni-solaire; car Plutarch [57] nous dit, que l'année de Numa consistait de douze mois lunaires, avec des mois intercalaires pour rattraper ce que les douze mois lunaires manquaient de l'année solaire. L'année ancienne des Égyptiens était aussi luni-solaire, et a resté ainsi jusque les jours d'Hypérion, ou Osiris, roi d'Égypte, père de Hélios et Sélène, ou Oros et Bubaste: car les Israëlites ont amené cette année d' Égypte; et Diodore dit [58] à nous qu' Ouranos père d' Hypérion utilisait cette année, et [59] qu'en le Temple d' Osiris les Prêtres nommé de le faire remplaient 360 bols de lait chaque jour: je crois qu'il veut dire un bol par jour, en tout 360, pour compter le nombre de jours dans l'année du calendrier, et ainsi déterminer la différence entre ceci et la vraie année solaire: car l'année de 360 jours était l'année, à la fin de laquelle ils ajoutaient cinq jours.

Que les Israëlites utilisaient l'année luni-solaire est indubitable. Leurs mois commençaient avec leurs nouvelles Lunes. Leur premier mois s'appelait Aviv, de l'épi de blé en ce mois. Leure Pâque s'est tenue sur le quatorzième jour du premier mois, la Lune étante à la fois en la pleine: et si le blé n'était pas encore assez mûr pour l'offrande des premiers fruits, le festival s'est remis, par ajoutant un mois intercalaire à la fin de l'année; et la récolte s'est cueillie avant la Pentecôte, et les autres fruits cueillis avant la fête du septième mois.

[57] Plutarch. en Numa.

[58] Diodor. l. 3. p. 133.

[59] Diodor. l. 1. p. 13.

 »

[3]

Les références de Diodore de Sicile se datent presque certainment après l'Exode d'Israël. En résumé, Newton confirme la déduction d'Ussher que les Israëlites utilisaient une variante du calendrier égyptien, mais rejete la présumption apparente d'Ussher que ce calendrier était calendrier solaire avec des mois contenants strictement trente jours.

Jones accepte les déclaration par Sir Isaac Newton concernant le calendrier hébreu et offre une explication détaillée. Le calendrier hébreu a été toujours luni-solaire en nature. Hillel II a établi son calendrier luni-solaire calculé avec son cycle de dix-neuf ans en ou environ 350 ap. J-C.

Plus tôt, et commençant avec la destruction du Temple de Jérusalem par Nabuchodonosor II, les Hébreux utilisaient un cycle de huit ans, avec un mois intercalaire qui s'appelait Adar I entre Schébat et Adar II (VeAdar) inséré en le 3ème, 6ème, et 8ème an du cycle. Tous les autres mois alternaient sans faute entre 30 et 29 jours, commençant avec Aviv (Nissan) (30) et Zif (Iyar) (29).[4]

Mais le calendrier biblique original n'était pas du tout calculé, mais vraiment observé. C'est-à-dire, il dependait seulement en deux choses: la position de la lune et le mûrissement de la récolte d'orge. Il a commencé probablement avec le mois Ethamin (Tisseri) commençant avec la nouvelle lune qui a suivi immédiament le jour de création.

Règles du calendrier

Les noms hébreux et araméens des mois du calendrier biblique suivent:[5]

Hébreu Référence Araméen Récoltes Climat Jours spéciaux
Aviv (orge, tête) Exode 23:15 Nissan[6] Récolte d'orge, lentilles Secondes pluies 14 - Pâque
15-21 - Pain sans levain
17 - Premiers fruits
Zif 1_Rois 6:1 Iyar, Iyyar Récolte générale Secondes pluies Rien
« Récolte de blé » Esther 8:9 Sivan Récolte de blé Sec 7 - Fête des semaines (Pentecôte)
(Pas trouvé) (Pas attesté) Tammouz Attention des vignes Sec Rien
(Pas trouvé) (Pas attesté) Av Premiers raisin, figues, olives Sec Rien
Elloul Néhémie 6:15 Elloul Raisin, dattes Sec Rien
Ethanim ou Tisseri Rois+8%3A2&version=2 1 Rois 8:2 Tisseri Vendange, labourage Sec à premières pluies 1 - Fête des trompettes
10 - Grand pardon
15-21 - Fête des Tabernacles
Boul Rois+6%3A38&version=2 1 Rois 6:38 Marchesvan, Heshvan Semailles de blé, d'orge, et des graines Premières pluies Rien
Chisleu ou Kislev Zacharie 7:1 Kislev Rien Fraîcheur, pluie 25 - Fête de dévouement commence[7]
Tébeth Esther 2:16 (same) Rien Froideur, pluie 1-2 or 1-3 - Fête de dévouement finit
Schébat Zacharie 1:7 (same) Figues d'hiver, récolte des agrumes Pluie Rien
Adar (Fer, force) Esther 3:7
Esdras 6:15
(same) Les amandiers fleurissent, récolte de lin Pluie 13 - Jeûne d'Esther
14-15 - Pourim
Moon Phases.jpg

Un mois en le calendrier biblique finit en le jour que la nouvelle lune se voit au coucher du soleil, et le prochain mois commence en le prochain jour. Étant donné la longueur du mois synodique, un mois biblique pourrait durer ou 29 ou 30 jours. Lorsque les conditions de temps rendent problématique le voir de la nouvelle lune, l'autorité de haut rang (présumablement le patriarche de la famille, et plus tardivement un conseil nommé parmi les Lévites) déclarerait que le mois durerait trente jours, et pas plus long (sauf possiblement pour Adar; voyez ci-dessous). La première nouvelle lune fiablement vue commencerait un autre mois, et donc ce calendrier pourrait se correcter automatiquement de n'importe combien des cycles ratés.

Barley field.jpg

Le première mois du printemps, qui s'appelait Abib ou Aviv,[8] est un cas spécial. Il commence à une nouvelle lune, mais justement lorsque l'orge est devenue verte et probablement mûrira avant la Fête des Premiers Fruits, qui doit avoir lieu le dimanche (qui s'appelle vraiment « le premier jour (de la semaine) ») après la Pâque. Si ceci ne s'est pas passé, la nouvelle lune ne se déclare pas et Adar dure plus long que l'habituel 29 ou 30 jours.

Le meilleure approximation de l'astronomie serait faire commencer Aviv sur la nouvelle lune la plus proche l'équinoxe vernale. À moins un autorité suggère ajoutant cinq ou six jours pour assurer que le jour et la nuit serait égaux en longueur en la latitude de Jérusalem, pas à l'équateur,[9] mais ceci ne s'est pas prouvé. Aucun tel mois comme VeAdar ne se nomme pas en la Bible, ni est son utilisation prouvée ou soupçonnée jusqu'après la commencement de la captivité.[1]

L'époque de ce calendrier est probablement la nouvelle lune qui suivrait la création, si la lune existerait au temps. En cet an, Aviv doit avoir eu commencé pas plus tôt que six cycles lunaires après Ethanim (pour tenir compte du commencement un mois trop tard de l'anné après la création).

Exactement la notion d'utiliser l'équinoxe vernale pour prédire le commencement d'Aviv, et donc la Pâque, se dispute brusquement. Beaucoup d'autorités tiennent que le seul indice d'Aviv aux temps anciens était la condition de la récolte d'orge dans le terrain d'Israël.[10][11] Des autres tiennent qu'Aviv doit se commencer sur la nouvelle lune immédiamment suivant l'équinoxe vernale, sans faute.[12] À moins un commentateur tient que la fixation d'Aviv pour se commencer sur la nouvelle lune la plus proche à l'équinoxe donne le meilleur devis de quand l'orge a ses meilleures chances pour venir d'un tête vert en Israël.[13][14]

Symbolisme et histoire biblique spécifique

Le mois Ethanim (Tisseri) s'appelait originalement « le premier mois, » et tous les autres mois se sont numérotés de ce mois, comme on peut voir en le conte du Déluge global. Cette règle s'est changé en Exode 23:15 , dans lequel Dieu a commandé aux Israëlites d'observer l'Aviv, pas Ethanim, comme premier mois.[1]

En outre, la sélection de l'amande comme mode pour le chandelier des sept membres(Exode 25:31-40 , Exode 37:17-34 ) est révélateur. Quand les amandiers ont fleuri, les Israëlites ont utilisé cela comme signe pour surveiller la récolte d'orge pour les premiers signes de mûrissement. Cette règle était la même même durant les ans du sabbat ou du jubilé, et était observable parce que l'orge croîtra même s'il n'est pas cultivé, et probablement croissait en affluence suffisante pour les Israëlites de le « récolter » même s'ils ne l'ont pas cultivé.[11]

Autre développement

La captivité babylonienne (586 av. J-C) a coupé le lien que les Israëlites (ou pour être plus spécifique, les Juifs) avaient au terrain. Vivant en exil en Babylone, ils sont venus sous l'influence des astronomes babyloniens et ont appris leurs moyens. À ce temps ils ont développé un calendrier calculé, avec des mois alternants de 30 et 29 jours, et intercalaient des mois à 30 jours chaque troisième, sixième, et huitième an. Cette solution les a servi bien jusqu'environ 350 ap. J-C, quand ils doivent avoir réalisé que le calendrier a été commencer de se dériver. Hillel II a inventé le cycle de dix-neuf ans que les Juifs utilisent au cadeau.

Pour les raisons politiques, l'Église catholique romaine a établi la tradition d'observer la dimanche de la résurrection, ou Pâques chrétiennes, en la dimanche après la première pleine lune qui se passe en ou après l'équinoxe vernale. Par coïncidence, ceci les placerait exactement en la dimanche après la Pâque juive selon ce calendrier, et serait conséquent avec Jésus-Christ s'offrant comme « Premier Fruit » pour toute l'humanité. Mais ceci n'est pas toujours le cas, et l'histoire catholique montre clairement que l'église catholique désirait calculer la dimanche de la résurrection indépendamment de n'importe quel calendrier que les Juifs utilisaient.

La spéculation concernante quel type de calendrier Jésus-Christ commandera lorsqu'Il rétourne à la terre pour la gouverner directement[15] est probablement vaine. Pourtant, ce calendrier biblique est le meilleur candidat pour cet honneur, primairement à cause des instructions détaillées et strictes que Dieu a donné pour son observance.

Références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Jones, Floyd N. The Chronology of the Old Testament (La chronologie de l'Ancien Testament), 16th ed. Green Forest, AR: Master Books, 1993-2007 (ISBN 9780890514160), pp. 106-109
  2. James Ussher, The Annals of the World, Larry Pierce, ed., Green Forest, AR: Master Books, 2003 (ISBN 0890513600), p. 9
  3. Newton, Sir Isaac. The Chronology of Ancient Kingdoms Amended. Reproduit par Projet Gutenberg. Accédé le 3 avril 2008. Traduit en français par Utilisateur:Temlakos
  4. Aviv, Zif, Ethanim, et Boul sont les noms hébreux. Nissan, Iyar, Tisseri, et Marcheshvan (abrégé au cadeau à Heshvan) sont les noms araméens.
  5. Jones, op. cit., Appendix E, p. 277
  6. Néhémie 2:1
  7. Connue aussi comme la fête des lumières, ou Hanoucca.
  8. Abib et Aviv sont le même mot. En les langages sémitiques, « b » et « v » sont le même son; la distinction entre le « b » plosif et le « v » fricatif n'importe rien.
  9. Tippie, Robert. « The Barley is Ripe in Israel: Implications for the Dating of the Passover Celebration. » B'nai Avraham Nazarine Yisroelite Synagogue. Accédé le 3 avril 2008
  10. « The Calendar: Equinox or Barley? » Yahweh Restoration Ministries. Accédé le 3 avril 2008.
  11. 11,0 et 11,1 « Abib FAQ. » Karaite Korner, 8 décembre 2003. Accédé le 3 avril 2008.
  12. « Choose Your Barley, Part 2: The Barley/Equinox Question. » Truth of Yahweh. Accédé le 3 avril 2008.
  13. Arnow, David. « Passover and Barley? » <http://livelyseders.com>. Accédé le 3 avril 2008. Cette référence donne aussi des directions pour la plantage d'une récolte d'orge d'intérieur pour fournir d'orge pour le Séder de la Pâque.
  14. Ceci est pourquoi le type de datation Date historique, développé spécialement pour la CréationWiki, utilise cette méthode pour fixer le commencement d'Aviv en l'implémentation des années AM.
  15. Apocalypse 19-20


Creationwiki portail astronomique.png
Naviguez
Creationwiki french biblique portal.png
Naviguez


Voyez aussi