Évolution biologique

De CreationWiki
Comparaison des crânes de Thylacinus cynocephalus et Canis lupus.

L'évolution biologique est le processus observable par lequel les caractéristiques des organismes se changent depuis des générations successives, par les moyens de la variation génétique et la séléction naturelle. Elle se défine le plus communement comme « un chahgement dans la fréquence des gènes dans une population depuis longtemps». Le résultat du processus peut être minime ou substantielle; elle entoure tout des changements légers en la proportion des allèles différents dedans une espèce, aux altérations successives qui ont causé la diversification d'un organisme aux innombrables espèces uniques.

L'évolution biologique doit ne se confondre pas avec la théorie générale d'évolution, qui inclut l'évolution cosmique assez bien que l'évolution chimique. En outre, tels changements que la métamorphose ou le développement embryonnaire ne se considèrent pas d'évolution biologique. L'évolution biologique transcende la durée de la vie d'un seul individu. Les changements en des populations qui se considèrent évolutionnaires sont ceux qui s'héritent par le moyen d'information génétique d'une génération à la prochaine.

Plusieurs utilisent aussi le terme évolution biologique pour référer à la descendance commune des organismes vivants des ascendants partagés, comme proposée par la darwinisme. Mais parce que cette extrapolation du processus est très théorétique, elle s'adresse mieux comme partie de la théorie générale d'évolution. Les créationnistes admettent le processus d'évolution biologique, mais insistent que cette assertion du darwinisme est une farce, contrédite par beaucoup de témoignements scientifiques.

Le site Talk.Origins la défine comme ça:

« L'évolution biologique est un changement en les caractéristiques génétiques d'une population depuis longtemps. Que ceci se passe est un fait. L'évolution biologique réfère aussi à la descendance commune de tous les organismes vivants des ascendants partagés.[1]  »


Pointes de vue

Quand interprétée par les vues de monde théiste et athéée, l'évolution biologique se varie dans le pouvoir d'explication. Le darwinism tient que toutes les caractéristiques de tous les organismes ont eu leures naissances au moyen de la variation génétique et la séléction naturelle. Par contre, les créationnistes croient que l'évolution biologique peut expliquer quelques caractéristiques, mais que les autres possèdent les caractéristiques de la conception intelligente. Les créationnistes et les évolutionnistes se disputent forcement aussi concernant l'origine de l'évolution biologique: c'est-à-dire, comment la vie est venue d'avoir la capacité de réproduire et se varier pendant les générations.

Créationnisme

Article principal: Créationnisme

Les scientifiques créationnistes créditent lea caractéristiques structurelles majeures à la création de Dieu, et la variation dedans cette structure au processus conçu connu comme l'évolution biologique. Le processus de l'évolution biologique peut exister justement dedans les organismes déjà capables a réproduire, et chacun paraît justement capable d'évoluer dedans les bondes de leur cadre originel. Par exemple, l'évolution biologique peut mener à un changement de grandeur du bec d'un oiseau ou un changement de ton de peau dans une population, ajouter de poils, et autrement permettre l'organisme d'adapter et trouver sa niche. Elle ne peut pas expliquer tels processus biologiques irreductiblement complexes que la réproduction sexuelle ou la coagulage de sang. En outre elle ne peut pas tener compte de telles prédictions que l'évolution des poissons aux amphibies, ou des singes aux humains.

Les créationnistes croient que la vie était créee et donné par intention la capacité pour l'évolution biologique. Ainsi, la capacité de réproduire et se varier est elle-même créditée à l'acte créatif de Dieu. Dieu a doté la vie de la capacité pour l'évolution biologique pour que la vie pourrait pousser bien et s'étaler sur la terre: pour qu'elle pourrait adapter aux conditions changeantes. Les créationnistes considèrent la recombinaison génétique comme preuve force pour ceci: spécifiquement, le fait que certaines régions du génome (telles que celles qui contrôlent la forme du corps) se varient beaucoup, bien que les autres (telles que celles qui contrôlent l'opération des organelles cellulaires telles que les mitochondries) ne se varient qu'un peu si elles se varient jamais, indique qu'il y a de mécanisme guidant le processus lui-même de la variation, qui cause le génome à se varier où la variation est utile, et rester presque inchangé où la variation est la plus probable d'être nocive.

Darwinisme

Article principal: Darwinisme

Lorsqu'on réfère à l'évolution biologique on doit fair une distinction claire entre le processus qui incite un changement en une population et la descendance commune comme prétendue par le darwinisme. L'évolution biologique elle-même est un fait évident, observable, et empirique que les organismes se varient génétiquement et morphologiquement à travers des générations successives. D'autre part, le darwinisme est la spéculation historique que la vie a eu son origine naturalistiquement sans aucun acte créatif (abiogénèse), que tout la vie sur la Terre est connexe (descendance commune), et que toute la complexité, l'adaptabilité, et la qualité artistique de la vie sur la Terre sont dues seulement au changement au hasard et à la sélection naturelle. La théorie d'évolution, qui comprise les vues darwiniennes au sujet de l'évolution biologique, tient aussi que les substances chimiques, se mouvantes par hasard, ont atteint une configuration qui a permis à elles de réproduire, qui a mené ultimement à la première cellule.

Processus

L'évolution biologique engage les suivants comme mécanismes explicatifs: la variabilité génétique, la spéciation, et la sélection naturelle

Variabilité génétique

Article principal: Variabilité génétique

La recombinaison génétique entoure nombreux mécanismes par lesquels l'ADN se remèle en chaque génération, afin que les enfants sont distincts génétiquement de leurs parents. Elle inclut la reorganisation des gènes qui se passe durant la reproduction sexuelle, aussi bien que la création des nouveaux allèles. C'est la source primaire de la diversité génétique et de la variation en les ressources génétiques.

Les faits observables de recombinaison génétique ne se disputent pas entre les créationnistes et les évolutionnistes. En effet, les principes d'hérédité et de recombinaison se sont découverts d'abord par Gregor Mendel, créationniste, moine, et scientifique. La recherche subséquente a déterminé que la recombination a lieu même au-dessous du niveau du gène, afin que des nouveaux allèles peuvent se former par remélant le matériau génétique.

Mais les évolutionnistes et les créationnistes sont en désaccord concernant la nature de ce remélange. Les évolutionnistes le voient comme des mutations accidentelles au hasard. Les créationnistes, d'autre part, croient que les organismes se sont projetés avec la capacité de reméler le matériau génétique pour introduire de diversité génétique à une ressource génétique.

Pour soutenir leure vue, les créationnistes pointent au fait observable que la recombinaison génétique ne se passe pas au hasard. Au contraire, quelques sections du code génétique se varient et recombinent beaucoup, alors que des autres sections ne se varient que peu. Les sections qui se varient beaucoup incluent la couleur de peau, la hauteur, la masse musculaire, l'intelligence, etc. Les sections qui ne se varient que peu incluent ceux qui contrôlent le métabolisme, la structure cellulaire, et des composantes similaires fondamentaux et structurelles. Les créationnistes raisonnent que si la variation se passait au hasard, puis nous attendrions voir de variation à un taux égal à travers le génome. Ils raisonnent que le fait que la recombination se passe selon un schéma non au hasard indique qu'il y a quelque mécanisme qui contrôle la variation et ne permet à elle qu'en des places avantageuses au génome, une possibilité qui soutient l'hypothèse créationniste.

Spéciation

Article principal: Spéciation

Les créationnistes seraient aussi en accord avec les biologistes évolutionnaires que les processus de recombinaison génétique et de sélection naturelle peut avoir le résultat de la formation des nouvelles espèces. En effet, les créationnistes croient que l'évolution extrèmement rapide s'est passée après le Déluge pour créer les espèces que nous voyons maintenant du plus petit nombre des espèces qui se trouvaient à bord de l'arche.

Les créationnistes les trouvent en désaccord avec les évolutionnistes au regard de l'abiogénèse naturaliste et la descendance commune. Ces aspectes de la théorie d'évolution sont simplement insoutenues par la méthode scientifique, et sont pour la plupart le résultat de laphilosophie athée. Comme ça, la croyance que l'évolution est seulement responsable pour tous les organismes sur la terre se classifie mieux comme l'évolutionnisme.

Sélection naturelle

Article principal: Sélection naturelle

Des traits se trouvent exister dedans une population en des formes varieuses, et ces différences conféreront aux individus de plus ou de moins de probabilité de réussite. Si le trait est bénéfique à l'organisme, ces gènes se passeront à la prochaine génération à une plus haute fréquence, ou vice-versa s'il est nuisible. Ceci s'appelle la « sélection naturelle » d'un trait.

Le fait que la sélection naturelle se passe ne peut pas se disputer. Les organismes s'adaptent à leur environnement et le rôle de la sélection naturelle dans ce processus est certain. Mais les évolutionnistes ne voient ni l'information génétique ni les mécanismes cellulaires responsables pour la diversité génétique être le resultat du dessein intelligent. Le néodarwinisme présume que des mutations au hasard sont responsables pour cette information ou la variabilité dequelle la nature sélecte.

Références

  1. Frequently asked questions and their answers (Questions fréquemment posées et leures réponses). Talk.Origins, n.d. Accédé le 12 septembre 2008.


Voyez aussi