Athéisme

De CreationWiki
Atome d'Athéisme

L'athéisme est une négation philosophique de l'existence de Dieu.[1] Un parti plus actif affirme la non-existence de Dieu, et propose la croyance positive au lieu que la seule suspension d'incroyance.[2] En outre, il y a eu récemment un nombre d'essais par les athées de redéfinir le sens d'athéisme pour déplacer le fardeau de preuve vis-à-vis la question de l'existence de Dieu. Le mot athéisme se dérive du mot grec atheos qui veut dire a non ou sans et theos dieu.

Sécularisation et action gouvernementale anti-religieuse en France

France est devenue récemment très sécularisée et, selon quelques-uns, ouvertement hostile aux nouveaux mouvements religieux. Ceci réflète en part la force du Mouvement Anti-culte, qui expreme (et, selon quelques-uns, exploite) la peur que les cultes ésotériques recrutent communement leurs membres par fraude et les retiennent par la contrôle mentale. Bien que ce mouvement s'est décliné aux États-Unis, c'est très fort en Europe et sourtout en France. Le gouvernement français a maintient une liste de 173 mouvements religieux désapprouvés depuis 1996, basée sur le soi-disant Rapport Guyard en cette année. Cette liste a inclu des petites églises évangeliques de temps en temps.[3]

Depuis 1996, la prosélytisation des étudians par autres étudiants a été interdite par la loi française. Puis en 2003, la parlement français a mis en pratique une loi interdisante le port des symboles religieux larges par des étudiants en école. Le symbol auquel le gouvernement avait la plus grande objection était le code musulman d'habillement qui s'appelle hijab en arabique, que le gouvernement a associé avec le terrorisme. Mais les symboles chrétiens ont été interdits en école aussi, et ceci a incité un groupe de clergé romain-catholique et orthodoxe-oriental, mené par le Cardinal Jean-Marie Lustiger, Archévêque de Paris, de protester la nouvelle loi et exprimer la peur qu'une telle loi ne ferrait qu'inciter de guerre religieuse.[4]

En outre, des témoins, y compris des missionnaires, ont rapporté que la société française, et la plupart des français en général, sont pour la plupart athées et désappreuvent de toutes les personnes religieuses, et sourtout des chrétiens. Mais Islam gagne de force en France, pour la plupart par le moyen de l'immigration des « travailleurs invités » des pays musulmans.[5]

Athéisme parmi les scientifiques et les gens laïques

La communauté scientifique, plus que n'importe quel autre sous-groupe de la population, est devenue accablammant athée. Selon un rapport de 1998 en Nature, un sondage par Edward Larson a démontré que:

« Parmi les scientifiques naturels en chef, incroyance est plus grand qu'en le passé; presque total.  »


Intéressamment, les biologistes en le National Academy of Sciences se sont démontrés à posséder le taux plus bas de croyance de toutes les disciplines scientifique, avec seulement 5,5% croyants en Dieu.[6] Ce déclin en croyance en les biologistes indique fortement la nature de la cause, et la capacité de l'enseignement de la biologie évolutionnaire de faire détourner les gens d'une croyance en Dieu.

Les vues de la population générale depui les dernières deux décennies restent largement inchangées vis-à-vis création vs. évolution. En outre, le nombre des gens devenants athées ou agnostiques aux EEUUAA ne s'est pas changé depuis les derniers dix ans selon des rechercheurs sociaux.[7] Mais un sondage par l'organisation Gallup a démontré une tendance évidente démontrante que l'éducation supérieure et la croyance en évolution comme source de l'existence humaine étaient concurrentes. De ces statistiques il apparaîtrait que l'éducation supérieure, et sourtout la spécialisation en les sciences naturelles, indoctrinera les étudiants en le naturalisme ou une vue athée du monde.[8]

Ici se montre le pourcentage en chaque pays qui a répondu qu' « ils croient qu'il y a un dieu. »

L'éducation en ces philosophies naturalistiques, et l'enseignement universel d'évolution est presque certainment l'influence principale qui affecte le hausse d'athéisme en nôtre communauté scientifique. L'évolution peut s'appeler mieux l'évolutionnisme parce qu'elle se considère une religion par plusieurs. L'évolution est la théorie championne de l'humanisme séculaire, et une communauté scientifique totalement sous le contrôle présent d'une majorité athée. La théorie d'évolution se utilise en un essai d'expliquer l'origine et évolution de la vie sur la terre sans création surnaturelle. Ces théories s'enseignent comme fait en les classes modernes de science, et tel enseignement affectera le moyen par lequel les gens voient le monde. S'ils se laissent indéfis, cette inondation causera la croyance en Dieu comme Source de vie de se diminuer, et l'évolution ultimement aura le pouvoir de convaincre les gens qu'il n'y a pas de Dieu.

Athéisme et suicide

Selon des études de 2004, étant religieux réduit le risque de suicide, bien que rejetant la religion, ou étant athée, augmente le risque de suicide.[9]

Idéologies athées

Bien que l'athéisme peut se dire n'être pas organisé avant les écritures de Marx (malgré quelques communistes, socialistes, et anarchistes prévieux rejetant Dieu), après Marx a commencé d'écrire et essentiellement a développé le communisme en ce qu'il est aujourd'hui, un des dogmes principaux, parmi plusieurs autres, est la rejection de religion: complètement, par le contrôle d'éducation et croyance et adoration par l'état.

« Religion est l'opiat de la foule. (Karl Marx)  »


L'athéisme est devenu religion organisée, complète avec des héros, semi-dieux en forme des meneurs révolutionnaires, pratiques, et doctrines à travers peut-être presque chaque pays communiste qu'a jamais existé, et l'Allemagne nazi.

Marx n'a pas inventé l'idée d'évolution, mais elle est devenue partie intégrale aux disciples communistes, et en les idées du Socialisme Nationaliste de Hitler. Une partie également intégrale à la théorie évolutionnaire et le darwinisme social implémenté par Hitler et ses alliés fascistes en les pays balkaniquee et Italie est l'idée de « survie des plus idoines, » mais à cette fois elle s'est pris à un niveau extrème. Il a nourri l'holocauste et les varieux génocides implémentés par Hitler et ses disciples de 1932 ou 1933 lorsque Dachau s'est ouvert à 1945 lorsque les camps se sont libérés par les Alliés. Elle donnait à Hitler une vue-de-monde du Ubermensch (homme dessus) et du Untermensch (homme au-dessous); super-humain et sous-humain. Les « sous-humains » étaient marqués pour la destruction ou l'esclavage, bien que les « super-humains » allemands sont devenus maîtres d'Europe pour le temps court qu'ils avaient.[10]

Les taux de mort pour les pays idéologiquement athées tels que l'ancien Allemagne nazi, la Chine maoïste, la Russie leniniste-staliniste, la Cambodge sous les Khmers rouges, Viêt-nam, et Corée du Nord, parmi les autres ne se connaîtront jamais pleinement, mais il y a un devis conservatif de plus que 100 millions.[11] Les efforts génocidaux des Allemands nazis ont tués dix-millions des citoyens soviétiques, en outre de millions des Allemands, Polonais, Français, et autres nationalités à travers l'Europe occupée; bien que les Soviétiques ont tué dix-millions de leurs propres citoyens. En Chine, dix-millions des gens se sont liquidés ou fait travailler à mort, et après que les Khmers rouges étaient déposées en Cambodge, plus que 25% de tous les Cambodgens était morts ou manquants à tout jamais.[12]

Actualités

Références

  1. « Atheism and Agnosticism. » Stanford Encyclopedia of Philosophy, Stanford University, 9 mars 2004. Accédé le 12 octobre 2008.
  2. Sarfati, Jonathan. « Atheism is more rational? » (Dialogue) Creation Ministries International, 5 septembre 2000. Accédé le 12 octobre 2008.
  3. « Intolérance religieuse en France: attaques contre les nouveaux mouvements religieux. » Ontario Consultants in Religious Tolerance, 27 septembre 1996. Accédé le 12 octobre 2008.
  4. « Intolérance religieuse en France: attaques contre la liberté d'expression religieuse. » Ontario Consultants in Religious Tolerance, 27 septembre 1996. Accédé le 12 octobre 2008.
  5. Entrevues personnelles avec des missionnaires en France qui préfèrent de rester anonymes.
  6. Larson EJ et Witham L. « Leading scientists still reject God. » Nature 394, 313 (23 juillet 1998). doi:10.1038/28478 Accédé le 12 octobre 2008. Copie archivée. Téléchargez un fichier PDF
  7. Dart, John. « Americans' belief in God is high, but nuanced. » Christian Century, 14 décembre 2004. Accédé le 12 octobre 2008.
  8. « Creation vs. Evolution II. » Organisation Gallup, 21-24 novembre 1991. Accédé le 12 octobre 2008.
  9. Dervic K, Oquendo MA, Grunebaum MF, et al. « Religious Affiliation and Suicide Attempt. » Am. J. Psychiatry 161:2303-2308, decembre 2004. Accédé le 12 octobre 2008.
  10. « Social Darwinism. » ThinkQuest.com, 2000. Accédé le 12 octobre 2008.
  11. Victims of Communism Memorial Foundation accueil. Accédé le 12 octobre 2008.
  12. Khmers rouges par Wikipédia


Liens externels

Creationwiki philosophy portal.png
Naviguez


Voyez aussi