Éléazar (fils d'Aaron)

De CreacionWiki.

Éléazar (Hébreu אֶלְעָזָ֨ר, Dieu est aide) (2481 AM1522 AvJ-C
2238 Hé
2481 AM
–fl. 1 Av 2552 AM31 juillet 1451 AvJ-C
2 Elloul 2309 Hé
1 Av 2552 AM
–ca. 2580 AM1423 AvJ-C
2337 Hé
2580 AM
) était le troisième fils d'Aaron et le deuxième souverain sacrificateur d'Israël.

Sommaire

Vie et famille

Éléazar est né en Égypte, fils d'Aaron et Élischéba. Concernant son propre mariage, la Bible ne dit qu'il s'est marié avec « une des filles de Puthiel. » (Exode 6:25 ) Ce Phutiel ne s'identifie plus dans la Bible, et peut avoir été Lévite ou membre de n'importe quelle autre tribu d'Israël. Le mariage d'Éléazar probablement a eu lieu avant l'Exode, peut-être en 2512 AM1491 AvJ-C
2269 Hé
2512 AM
, parce que son seul fils nommé, Phinées, se liste avant la déscription des dix plaies.

Éléazar avait deux frères aînés, Nadab et Abihu, et un frère plus jeune, Ithamar.

Carrière

Éléazar s'est consacré comme sacrificateur, avec ses trois frères, le 1 Zif 2514 AM4 mai 1489 AvJ-C
2 Sivan 2271 Hé
1 Zif 2514 AM
, le jour de la dédicace du Tabernacle. En le dixième jour de leures carrières, Nadab et Abihu se sont incinérés lorsqu'ils ont offri d'encens saint en utilisant le feu étranger ou commun, au lieu du feu perpétuel de l'autel en laiton. Ainsi Éléazar est devenu fils aîné survivant d'Aaron.[1][2][3][4]

Éléazar est devenu aussi meneur du clan des Lévites durant les déambulations de quarante ans dans l'étendue désolée. (Nombres 3:32 ) Il campait avec son père et frère plus jeun, et avec Moïse, au côté de l'orient de la cour du tabernacle. Chaque fois que les Israélites levaient le camp, Éléazar aidait de préparer les meubles du Tabernacle pour transport. Puis il supervisait personnellement les Kehathites comme ils venaient pour emporter les meubles. Il avait aussi l'ordre strict de ne pas permettre à aucuns des Kehathites d'attenter de regarder les « objets les plus saints, » même pour un moment, parce que la pénalité pour ce sort de « tourisme inutile » était la mort. (Nombres 4:17-20 ) Éléazar aussi avait la responsabilité pour les quatre substances du sacerdoce: l'encens saint, l'huile combustible pour le chandelier, l'huile d'onction pour le Tabernacle, et l'offrande continuelle de blé.[1][2] (Nombres 4:16 )

Éléazar avait aussi la responsabilité pour un rituel curieux de nettoyage engageant une génisse rouge.[2][4] (Nombres 19:1-10 ) La génisse devait être rouge, sans tache, et jamais attelée. Après sa sacrifice, Éléazar devait arroser de son sang utilisant son doigt à l'entrée de la tente du Tabernacle sept fois, et puis se considérer rituellement impur jusque le soir. La génisse puis serait brûlée avec du bois de cèdre, de hysope, et de matériau cramoisi, et un homme pur ramasserait les cendres et les déposer en un endroit pur. Les Israélites mélangeraient ces cendres avec l'eau pour l'utiliser en expiation. L'homme qui ramassait les cendres laverait ses vêtements et se considérait impur jusque le soir.[5]

Lorsque Koré a fait sa mutinerie infameuse contre Moïse et Aaron, Éléazar était ordonné à faire fondre les encensoirs encore chauds utilisés par les complices de Koré, battre le métal en plats minces, et les clouer aux côtés de l'autel en laiton, comme souvenir au peuple d'Israël que rien que les sacrificateurs n'étaient autorisés d'offrir d'encense saint à Dieu.[2]

En la dernière année avant l'envahissement de Canaan, Éléazar a accompagné Moïse et Aaron au sommet de Mont Hor. Moïse y a dessaisit Aaron de ses vêtements du sacerdoce et les a mis en Éléazar. Bientôt après ça, Aaron est mort, et Éléazar a succédé à Aaron en ce jour comme souverain sacrificateur d'Israël. Il serait en cette fonction pour le reste de sa vie.[1][2][3] Il aussi a aidé Moïse, et plus tardivement Josué, en gouvernant le peuple d'Israël et décidant certains cas de patrimonie.[2][4]

Mort et héritage

 
 
 
 
 
 
 
Jacob
 
Léa
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Lévi
 
Juda
 
Tamar
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Kehath
 
Pérez
 
Zérach
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jokébed
 
Amram
 
Hezron
 
Hamul
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Amminadab
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Aaron
 
Élischéba
 
Nachschon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nadab
 
Abihu
 
Éléazar
 
Ithamar
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Phinées

Éléazar est mort en le nouveau pays, sans doute en la même année que la mort de Josué. Josèphe a estimé qui Josué est mort vingt ans après la division du pays qui a suivi les sept ans de guerre que les Israélites sont fait pour gagner possession de ce pays, et qu'Éléazar est mort en cette même année. Son fils Phinées l'a succédé comme souverain sacrificateur.[1][2][3][6][7] (Josué 24:33 )

La famille d'Éléazar ont tenu le souverain sacerdoce jusqu'environ 2842 AM (1162 av. J-C), lorsqu'Eli, de la ligne d'Ithamar, est devenu juge et souverain sacrificateur.[8] Salomon a restauré le souverain sacerdoce à la ligne d'Éléazar durant son royaume,[2][4] avec l'investiture de Zadok comme souverain sacrificateur.[3][4]


Précédé(e) par
Aaron
Souverain sacrificateur
1 Av 2552 AM31 juillet 1451 AvJ-C
2 Elloul 2309 Hé
1 Av 2552 AM
2580 AM1423 AvJ-C
2337 Hé
2580 AM
Succédé(e) par
Phinées
Creationwiki french biblique portal.png
Naviguez


Références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Hirsch EG, König E, Krauss S, et Gottheil R, « Eleazar, » The Jewish Encyclopedia, n.d. Accédé le 10 décembre 2008.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4, 2,5, 2,6 et 2,7 Duffy, Daniel. « Eleazar. » The Catholic Encyclopedia. Vol. 5. New York: Robert Appleton Company, 1909. Accédé le 10 décembre 2008.
  3. 3,0, 3,1, 3,2 et 3,3 « Eleazar, » Net.Bible.org, 2005. Accédé le 10 décembre 2008.
  4. 4,0, 4,1, 4,2, 4,3 et 4,4 Blank, Wayne, « Bible Study: Eleazar, » Daily Bible Study, n.d. Accédé le 10 décembre 2008.
  5. Ce rituel de la génisse rouge a gagné plus d'attention en les temps modernes. Certaines des Juifs, espérants de rebâtir le Temple de Jérusalem, ont essayé de trouver et isoler une génisse rouge sans tache et exécuter ce même rituel pour épurer le nouveau Temple.
  6. Josèphe, Antiquités des Juifs, 5.1 28-29
  7. Jones, Floyd N., The Chronology of the Old Testament, Green Forest, AR: Master Books, 2004, p. 90
  8. Jones, op. cit., p. 279


Voyez aussi

Outils personnels
Autres langues